Fédération des Chambres immobilières du Québec

Fédération des Chambres immobilières du Québec

14 avr. 2015 10h00 HE

Un début d'année 2015 vigoureux pour le marché immobilier résidentiel de Mont-Tremblant et de Sainte-Agathe-des-Monts

PIEDMONT, QUÉBEC--(Marketwired - 14 avril 2015) - La Chambre immobilière des Laurentides vient de publier les plus récentes statistiques du marché résidentiel des quatre principales agglomérations de la région des Laurentides, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, les agglomérations de Mont-Tremblant (99 transactions) et de Sainte-Agathe-des-Monts (54 transactions) ont enregistré des hausses de l'ordre de 30 % et de 20 % respectivement, alors que le nombre de ventes résidentielles dans les agglomérations de Saint-Sauveur (158 transactions) et de Sainte-Adèle (107 transactions) a diminué de 3 % et de 6 % respectivement par rapport au premier trimestre de 2014.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles des agglomérations des Laurentides.

Dans l'agglomération de Mont-Tremblant, les ventes d'unifamiliales (40 transactions) ont augmenté de 21 % par rapport aux trois premiers mois de l'an dernier, tandis que la copropriété a vu ses ventes (55 transactions) grimper de 34 %. Des baisses de prix ont toutefois été observées comparativement au premier trimestre de 2014 : le prix médian des unifamiliales a atteint 217 000 $ (-5 %), alors que celui des copropriétés s'est fixé à 170 000 $ (-15 %). Soulignons également que le délai de vente moyen des unifamiliales a atteint 217 jours et celui des copropriétés a grimpé à 324 jours. « Le marché immobilier résidentiel de l'agglomération de Mont-Tremblant demeure à l'avantage des acheteurs lors des négociations », fait remarquer Lyne Froment, directrice générale de la Chambre immobilière des Laurentides.

Du côté de Sainte-Agathe-des-Monts, l'unifamiliale (45 transactions) a affiché une hausse des ventes de 2 % au premier trimestre de 2015. Notons que des augmentations robustes de 40 % et de 14 % avaient été enregistré lors des deux derniers trimestres à ce chapitre. De plus, de janvier à mars 2015, le prix médian des propriétés unifamiliales a bondi de 17 % à Sainte-Agathe-des-Monts, pour atteindre 188 750 $.

Dans l'agglomération de Saint-Sauveur, le nombre d'unifamiliales ayant changé de mains (137 transactions) au premier trimestre de 2015 a légèrement diminué de 2 %. Qui plus est, le prix médian des maisons unifamiliales (235 000 $) a augmenté de 3 % par rapport à la même période en 2014.

Finalement, en ce qui a trait à l'agglomération de Sainte-Adèle, les ventes d'unifamiliales (90 transactions) ont reculé de 6 % par rapport au premier trimestre de 2014. Il s'agit d'une première diminution après deux hausses trimestrielles consécutives à ce chapitre. Le prix médian pour cette catégorie de propriétés a par contre affiché une hausse soutenue de 6 %, la moitié des maisons ayant été vendues à un prix supérieur à 180 000 $ au cours des trois premiers mois de 2015.

Troisième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles au Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 18 893 ventes résidentielles ont été réalisées lors du premier trimestre de 2015, ce qui représente une hausse de 3 % par rapport à la même période en 2014 et un troisième gain trimestriel consécutif. Les ventes d'unifamiliales et de copropriétés ont augmenté de 4 % et de 2 % respectivement, alors que le marché des plex (2 à 5 logements) a connu une baisse des ventes de 4 %.

Parmi les six régions métropolitaines de recensement (RMR) du Québec, les trois plus populeuses ont connu un premier trimestre marqué par des hausses de ventes, soit celles de Gatineau (+1 %), de Montréal (+1 %) et de Québec (+5 %). Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke ont pour leur part enregistré des diminutions de 2 % et de 4 % respectivement, suite à deux trimestres de hausses. Finalement, Trois-Rivières a affiché le repli le plus important des ventes, soit de 5 %, mettant ainsi fin à quatre trimestres consécutifs de fortes hausses.

L'ensemble des agglomérations de la province a aussi présenté un bilan positif des ventes au premier trimestre de 2015, avec une augmentation de 6 % des transactions résidentielles par rapport à la même période en 2014. Plusieurs agglomérations se sont particulièrement démarquées, avec des hausses de ventes d'au moins 20 % : Salaberry-de-Valleyfield, Shawinigan, Rivière-du-Loup, Mont-Tremblant, Val-d'Or, Thetford Mines, Saint-Lin-Laurentides, Sept-Îles, Rouyn-Noranda et Sainte-Agathe-des-Monts. En revanche, les agglomérations de Baie-Comeau et de Drummondville ont affiché les baisses les plus prononcées, soit de 13 % chacune.

À l'échelle de la province, la moitié des unifamiliales se sont vendues à un prix supérieur à 228 000 $ au premier trimestre de 2015, soit une hausse de 1 % par rapport au premier trimestre de 2014. Il s'agissait de la première véritable augmentation du prix médian des unifamiliales après quatre trimestres de stabilisation.

Géographiquement, les RMR de Montréal (+2 %) et de Québec (+1 %) ont affiché des hausses des prix médians des unifamiliales au cours du premier trimestre de 2015. Les prix médians des unifamiliales des RMR de Sherbrooke et de Gatineau sont demeurés stables et, finalement, des diminutions des prix médians ont été enregistrées dans les RMR de Saguenay (-3 %) et de Trois-Rivières (-2 %).

L'offre de propriétés a poursuivi sa croissance au Québec où, en moyenne, 82 993 propriétés résidentielles étaient inscrites au système Centris® lors des mois de janvier à mars 2015, soit une hausse de 8 % par rapport au premier trimestre de 2014. « Bien que l'offre de propriétés résidentielles soit en croissance, on remarque que l'augmentation est moins importante que celles observées au cours des deux dernières années », explique Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Le nombre de copropriétés à vendre n'a augmenté que de 5 % au premier trimestre de 2015. Il s'agit de l'augmentation la plus modeste depuis le troisième trimestre de 2010 », poursuit l'économiste.

À propos de la Chambre immobilière des Laurentides

La Chambre immobilière des Laurentides regroupe quelque 600 courtiers immobiliers et poursuit sa mission de promouvoir, représenter et développer les intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses membres, et ce, depuis maintenant 30 ans. La Chambre immobilière des Laurentides veille également à ce que ses membres se conforment à un code d'éthique et aux nombreux règlements, en plus d'améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d'offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les douze chambres immobilières du Québec, de même que plus de 13 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

À propos de Centris®

Centris.ca est le site Web de l'industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d'information et de statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec.

Pour plus d'information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.

Renseignements