Jobboom

Jobboom

21 sept. 2005 07h00 HE

Un dossier à lire dans l'édition du 15 septembre du Magazine Jobboom : Paresseux, les artistes?

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 21 sept. 2005) -

Aussi : Les Québécois passionnés de leur boulot ? Le français au travail : les dangers de la mauvaise langue! ? Retourner chez son ex-patron? ? Plasturgie québécoise : le défi chinois ? Saguenay-Lac-Saint-Jean : promesses d'avenir ? Les services financiers font des petits ? Ces phobies qui nous étouffent ? Esclaves d'aujourd'hui

Ils incarnent parfaitement les valeurs de la nouvelle économie : créativité, flexibilité, engagement, autonomie, passion... Mais on imagine parfois que les artistes s'amusent davantage qu'ils ne travaillent, vivant de l'air du temps, ou encore, qu'ils sont pleins aux as. Entre les deux, cependant, ce sont plutôt de véritables entrepreneurs qui ne bossent pas nécessairement entre 9h et 17h, mais qui font drôlement progresser la société. Le Magazine Jobboom lève le rideau sur l'univers des artistes québécois. (Un dossier de Marie-Hélène Proulx et d'Anick Perreault-Labelle à lire en page 21)

Deux tiers des Québécois sont passionnés de leur travail

Le psychologue québécois Robert J. Vallerand a élaboré la première théorie psychologique de la passion. Au travail, la passion meut et tue à la fois. De plus, le professeur de l'UQAM a découvert que les deux tiers des Québécois seraient passionnés par leur boulot. (Une entrevue de Eric Grenier à lire en page 8)

Maîtrise du français au travail : de qué cé?

Qu'ont en commun l'accident nucléaire de Three Miles Island, l'explosion de la navette Challenger et la collision de deux TGV à Bordeaux? Une langue imprécise dans des messages qui auraient pu faire éviter ces catastrophes. Au Québec, les problèmes de maîtrise de la langue française par les cadres et les salariés causent de sérieux "mots" de tête aux entreprises. A lire sans fôtes! (sic). (Un article de Marie-Hélène Proulx en page 11)

Ex-patron, nouvelle carrière

Frapper à la porte d'un ex-employeur n'est pas une démarche à prendre à la légère. Dans certains cas, c'est loin d'être une bonne idée. Mais si vous avez fait le deuil du passé, c'est une option parfaitement valable. Ce peut être un prodigieux bond en avant plutôt qu'un retour en arrière. La clé? Ne pas revenir en loser. Voici comment. (Un article de Patrice-Hans Perrier à lire en page 42)

Petites phobies, gros pépins

Il y a davantage de Canadiens victimes de phobies que de diabète ou de maladies cardiaques. C'est dire à quel point elles contrôlent nos vies! Les symptômes physiques des phobies sont réels, mais les conséquences, elles, ne le sont pas. Voilà pourquoi il est essentiel d'y faire face et éventuellement, de les enrayer. Autrement, c'est la qualité de vie (notamment au travail) qui en prend pour son rhume. (Un article de Sylvie L. Rivard à lire en page 14)

Esclaves d'aujourd'hui

Pays de sable et de désert, le Niger est l'un des derniers endroits du monde (du moins, officiellement) où perdure l'esclavage humain. Ce statut se transmet d'une génération à l'autre depuis des temps immémoriaux. Inconscients de leurs droits, plusieurs esclaves acceptent souvent leur sort sans mot dire. Heureusement, quelques bonnes âmes tentent de faire changer les choses dans ce pays africain. (Un reportage de Marie-Eve Cousineau à lire en page 16)

Plasturgie : faire le poids contre les Chinois

Déjà à la recherche active de main-d'oeuvre pour combler ses rangs, l'industrie québécoise de la plasturgie doit affronter un concurrent de taille : la Chine. Peut-elle miser sur des produits qui se démarqueraient de ceux fabriqués sur le continent asiatique? C'est un grand défi, mais que l'industrie québécoise peut relever, répondent les spécialistes du milieu. (Un texte de Sylvain Turner à lire en page 27)

Services financiers : la manne!

Les produits financiers se sont tellement multipliés et complexifiés que les institutions bancaires ne savent plus où donner de la tête pour recruter les nombreux spécialistes nécessaires à leur mise en marché. Surtout depuis que Montréal prend de plus en plus de place dans l'espace hautement spéculatif des produits financiers dérivés. (Un article de Léa Roboam à lire en page 33)

Saguenay-Lac Saint-Jean : les grandes espérances

A Saguenay, à Alma, à Roberval et ailleurs dans le Royaume, on espère mettre fin à l'exode des jeunes Bleuets par des attraits financiers, professionnels et fiscaux. De plus, les stratégies de développement économique misant sur la science et les hautes technologies commencent à porter leurs fruits. De petits fruits, mais des fruits quand même! (Un dossier de Jean-François Coulombe à lire en page 38)

Gadgets technos

Connaissez-vous un geek? C'est un drôle d'animal qui parle un langage venu de la planète techno (USB, ICB, N170), et qui tripe ordinateur et joujoux numériques. En visitant ses sites de shopping préférés, nous y avons trouvé des gadgets parfaitement inutiles (ou presque) mais tellement mignons... (Des suggestions de Jean-François Perreault à lire en page 18)

La belle épouvante

Caroline Gagnon fait peur au monde. Et ses "victimes" en redemandent! Cette comédienne travaille en effet sur de drôles de planches : celles du resto-théâtre La Maison hantée, à Montréal, où elle tient le rôle d'un fantôme pendant un repas en compagnie des morts. Brrr!

Consultez notre édition en ligne à : http://www.jobboom.com/magazine.

Jobboom, membre du réseau Canoë, est une filiale de Quebecor Média.

Renseignements

  • Source :
    Jobboom
    ou
    Renseignements :
    Andrée Peltier
    Relations publiques Andrée Peltier
    (514) 846-0003