Campagne au leadership de Paul Dewar

Campagne au leadership de Paul Dewar

02 déc. 2011 08h45 HE

Un éminent économiste et un ancien ministre des Finances appuient la stratégie en matière de création d'emplois de Paul Dewar

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 déc. 2011) - Quelques jours à peine avant que les candidats à la chefferie du Nouveau Parti démocratique débattent de leurs plans pour l'économie du Canada, la stratégie de Paul Dewar lorsqu'il s'agit de s'attaquer au déficit d'emplois a reçu l'appui de Mike McCracken, éminent économiste canadien, et d'Eugene Kostyra, ancien ministre manitobain des Finances et principal conseiller économique de l'ancien premier ministre Gary Doer.

« J'ai lu votre déclaration intitulée 'Créer de bons emplois et des programmes de formation pour les emplois de demain'. Je suis d'accord avec les sept étapes que vous avez établies » a déclaré M. McCracken d'Informetrica Limited, une société de recherche économique et d'information qui fournit des prévisions économiques à long terme. «Chaque étape viendra ajouter des emplois directs et augmentera aussi le nombre d'emplois parmi les fournisseurs de divers organismes favorisant une augmentation des investissements. De même, les revenus plus élevés des gens augmenteront la demande effective et créeront des emplois supplémentaires dans tous les secteurs de l'économie ».

« Paul fait preuve de leadership sur ce qui importe vraiment aux Canadiens et à leurs familles » a déclaré Eugene Kostyra. « Il propose des solutions intelligentes qui créeront de bons emplois, qui renforceront notre économie et qui la rendront plus durable. »

Le plan de Paul Dewar visant à créer des emplois comprend :

  • Établir un programme national d'infrastructures permanent pour améliorer les infrastructures communautaires importantes.

  • Soutenir les petites et moyennes entreprises.

  • Promouvoir l'énergie renouvelable et les industries à valeur ajoutée.

  • Revitaliser les programmes de formation nationaux pour offrir de nouvelles occasions aux jeunes Canadiens.

M. Dewar sévira contre les paradis fiscaux à l'étranger. Il a écarté les augmentations de la taxe de vente et il a dit non aux plans d'austérité des conservateurs qui minent nos services publics.

« À un moment où 1,3 million de Canadiens sont au chômage et où notre croissance économique est au ralenti, Stephen Harper ne pense qu'à construire des prisons et qu'à réduire la fonction publique » a affirmé Paul Dewar. « Nous pouvons bâtir un Canada plus fort et plus solidaire par le biais de mesures intelligentes et pratiques pour faire croître notre économie et pour créer des emplois ».

Renseignements