SOURCE: Institut canadien des actuaires

Institut canadien des actuaires

30 nov. 2016 13h30 HE

Un indice actuariel climatique lancé aujourd'hui mesure les variations dans les phénomènes météorologiques et le niveau de la mer

OTTAWA, ON et ARLINGTON, VA et SCHAUMBURG, IL et WASHINGTON, DC--(Marketwired - 30 novembre 2016) - Aujourd'hui, des organismes représentant la profession actuarielle au Canada et aux États-Unis ont lancé l'Indice actuariel climatique (IAC), une mesure trimestrielle des variations de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes et du niveau de la mer. On peut le consulter en ligne sur IndiceActuarielClimatique.org. Cet indice s'appuie sur l'analyse de données saisonnières trimestrielles concernant six composantes différentes et recueillies de 1961 à l'hiver 2016 en comparaison de la période de référence de 30 ans s'échelonnant de 1961 à 1990. L'IAC est un outil pédagogique conçu pour aider à informer les actuaires, les décideurs et le grand public au sujet des tendances climatiques et de leurs conséquences potentielles.

L'IAC vise le Canada et les États américains continentaux, qui sont subdivisés en 12 régions distinctes. Les valeurs élevées de l'indice indiquent une augmentation de la survenance de phénomènes météorologiques extrêmes. Les valeurs les plus récentes de l'IAC montrent une augmentation de l'incidence des phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les températures élevées, les fortes précipitations et les sécheresses.

Le risque mesuré par l'IAC est relatif aux fréquences moyennes durant la période de référence s'échelonnant entre 1961 et 1990. Les données proviennent de sources neutres et scientifiques lesquelles génèrent des résultats objectifs fondés sur des données probantes à l'égard des phénomènes météorologiques extrêmes. D'après l'analyse des données, la moyenne mobile sur cinq ans de l'indice est actuellement de 1,02. La valeur de l'indice est demeurée en-deçà de 0,25 pendant la période de référence, a atteint la barre du 0,5 en 1998 et, pour la première fois, a dépassé la barre du 1,0 en 2013. Ces valeurs indiquent une augmentation soutenue de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes et des variations du niveau de la mer.

" Les compétences des actuaires sont tout à fait uniques ", dit David Dickson, président de l'Institut canadien des actuaires. " La profession souhaitait démontrer que les actuaires et les scientifiques du climat sont en mesure d'allier leur éducation et leur formation pour produire un outil qui puisse être utile aux gouvernements, aux groupes environnementaux et aux scientifiques. Je suis convaincu que nous avons atteint notre objectif. En collaboration avec nos partenaires, nous travaillerons à augmenter encore davantage l'utilité de l'indice. "

L'IAC a été conçu par le Comité sur les changements climatiques, lequel est issu d'un effort conjoint entre l'American Academy of Actuaries, l'Institut canadien des actuaires, la Casualty Actuarial Society et la Society of Actuaries.

" L'IAC a pour but de présenter des données objectives concernant les variations de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes au cours des dernières décennies dans les États américains continentaux et au Canada ", ajoute Doug Collins, président du Comité sur les changements climatiques. " Les actuaires possèdent de l'expérience dans l'évaluation et l'atténuation des conséquences financières des risques, et nous avons conçu cet indice afin d'analyser le climat. "

Les plus récentes valeurs de l'IAC révèlent ce qui suit :

  • Pour le Canada et les États-Unis combinés, la valeur de l'indice pour l'hiver 2016 se chiffrait à 1,46, soit le sixième niveau le plus élevé depuis le sommet atteint à l'automne 2015. Cette valeur est attribuable principalement aux températures élevées enregistrées dans l'Est du Canada et le Nord-Est américain, ainsi qu'aux fortes précipitations enregistrées à de nombreux endroits.
  • Les moyennes courantes sur cinq ans les plus élevées selon la région ont été enregistrées dans le Pacifique du Nord-Ouest (Colombie-Britannique et Yukon), l'Atlantique du Nord-Est (Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard) et dans les Plaines du Sud (Kansas, Montana, North Dakota, Nebraska, Oklahoma, South Dakota, Texas et Wyoming).

Des valeurs mises à jour seront publiées chaque trimestre sur IndiceActuarielClimatique.org au fur et à mesure que les données de chaque saison météorologique sont rendues disponibles. Les organismes travaillent également à la conception d'un deuxième indice, l'Indice actuariel des risques climatiques (IARC), qui mesurera les corrélations entre les variations de la fréquence des phénomènes extrêmes, ainsi que mesurés par l'indice et les pertes économiques, la mortalité et les préjudices corporels.

Au sujet des organismes commanditaires

L'American Academy of Actuaries est une association professionnelle composée de plus de 18 500 membres dont la mission consiste à servir l'intérêt public et la profession actuarielle aux États-Unis. Depuis plus de 50 ans, l'Academy seconde les décideurs de tous les niveaux en leur donnant une direction déterminée, en démontrant un savoir-faire objectif et en prodiguant des conseils actuariels sur des questions relatives au risque et à la sécurité financière. De plus, l'Academy définit les normes de qualification, de pratique et de professionnalisme pour les actuaires aux États-Unis.

L'Institut canadien des actuaires (ICA) est l'organisme national et la voix de la profession actuarielle. L'ICA est voué au service de la population en veillant à ce que les services et les conseils actuariels fournis par la profession soient de la plus haute qualité. En fait, l'ICA fait passer l'intérêt du public avant les besoins de la profession et de ses membres.

La Casualty Actuarial Society (CAS) est un organisme international de pointe en matière de titres de compétence et de formation professionnelle. Fondée en 1914, la CAS est le seul organisme actuariel au monde qui traite exclusivement de biens et de risques divers et qui dessert plus de 7 000 membres aux quatre coins du monde. Les professionnels formés par la CAS habilitent les entreprises et le gouvernement à prendre des décisions stratégiques, financières et opérationnelles éclairées.

Avec des origines qui remontent à 1889, la Society of Actuaries (SOA) est l'organisme professionnel actuariel le plus grand au monde, comptant plus de 27 000 membres. Par l'intermédiaire de la recherche et de l'éducation, la mission de la SOA consiste à faire progresser les connaissances actuarielles et à améliorer la capacité des actuaires à fournir des conseils d'experts et des solutions pertinentes en réponse à des problèmes d'ordre financier, commercial ou sociétal. La vision de la SOA est de faire des actuaires des professionnels de premier plan dans l'évaluation et la gestion des risques.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/11/29/11G123665/Images/French_graph-03ba30f96a778ff0987170feefe71dcf.jpg

Renseignements

  • Coordonnées de l'Institut canadien des actuaires

    Pour de plus amples renseignements ou pour organiser une entrevue avec un actuaire, veuillez communiquer avec :

    Pascale Belleau
    Directrice associée, affaires publiques
    pascale.belleau@cia-ica.ca
    (b.) 613-236-8196, poste 148 ou (c.) 613-769-9973

    Visitez cia-ica.ca