Société canadienne de la sclérose en plaques

Société canadienne de la sclérose en plaques

01 nov. 2006 09h30 HE

Un lien a été établi entre la sclérose en plaques et des résultats anormaux aux examens hépatiques

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 1 nov. 2006) - Selon des résultats de recherche annoncés par la Société canadienne de la sclérose en plaques, un lien a été établi entre la sclérose en plaques et des résultats anormaux aux examens hépatiques. L'étude a été publiée dans la revue Neurology du 10 octobre.

Selon la Dre Helen Tremlett, professeure adjointe à l'Université de la Colombie-Britannique et chercheuse principale de l'étude, les résultats pourraient signifier que les personnes atteintes de SP doivent faire preuve d'une prudence accrue lorsqu'elles prennent des médicaments qui pourraient affecter leur foie et rester attentives à tous les éventuels symptômes de maladies hépatiques.

"Je recommande aux personnes atteintes de SP, qui sont traitées à l'aide de médicaments reconnus pour affecter le foie, de prendre l'habitude de passer des examens hépatiques au moment de leur bilan de santé, déclare Dre Tremlett. En outre, tous doivent immédiatement aviser leur médecin s'ils présentent des symptômes de maladies hépatiques tels qu'une jaunisse (peau jaunâtre ou jaunissement du blanc des yeux), des démangeaisons et une fatigue anormale".

Le foie est l'organe responsable de la synthèse du plasma, de la désintoxication et de la digestion. Les maladies hépatiques comprennent l'hépatite et la cirrhose.

Pour établir le lien, les chercheurs ont utilisé des données provenant du Sylvia Lawry Centre for MS Research, en Allemagne, la plus importante base de données de renseignements sur les essais cliniques relatifs à la SP au monde. En tout, les renseignements médicaux de 813 personnes atteintes de SP et participant à divers essais cliniques en Amérique du Nord, en Australie et en Europe, ont été analysés. L'étude a été financée par la Société canadienne de la SP.

Sur une période de deux ans, les risques courus par les personnes atteintes de SP démontrant des résultats d'examens hépatiques élevés sont au moins trois fois plus importants que prévu. Un résultat élevé d'examen indique que les enzymes hépatiques se sont écoulées de leurs cellules. Cet écoulement dans le flux sanguin peut signifier que les cellules hépatiques sont endommagées.

Certains médicaments sans ordonnance, tels que l'acétaminophène ou les remèdes à base de plantes médicinales, peuvent engendrer un taux élevé d'enzymes hépatiques dans le sang.

"Les personnes atteintes de SP ou de toute autre maladie chronique doivent surveiller soigneusement leurs médicaments, remarque le Dr William J. Mcllroy, conseiller médical national pour la Société canadienne de la SP. Le médecin et le pharmacien du patient doivent connaître parfaitement tous les traitements de ce dernier pour s'assurer que les symptômes et les résultats d'examens ne sont pas mal interprétés".

Une étude antérieure, également financée par la Société canadienne de la SP et dirigée par la Dre Tremlett, a permis de démontrer que certains médicaments sur ordonnance pour traiter la SP, couramment appelés " interférons bêta ", peuvent augmenter les risques de troubles hépatiques. Toutefois, l'étude actuelle ne portait pas sur les interférons bêta.

"Bien que les interférons bêta augmentent davantage les risques de résultats élevés aux examens, nous savons maintenant que les résultats anormaux aux examens hépatiques ne sont pas nécessairement engendrés par ce traitement, déclare la Dre Tremlett. La prochaine étape consiste à établir les causes de ces résultats et, idéalement, à trouver une autre pièce du casse-tête complexe que représente la SP."

La sclérose en plaques est une maladie imprévisible et souvent invalidante du système nerveux central, c'est-à-dire du cerveau et de la moelle épinière. La maladie s'attaque à la myéline, gaine qui protège le système nerveux central en le recouvrant, ce qui cause de l'inflammation et détériore souvent la myéline par endroits. La gravité de la SP et sa progression varient d'une personne à l'autre. Les symptômes de la SP sont, entre autres, la vision trouble, la fatigue extrême, les pertes d'équilibre, les problèmes de coordination et les raideurs musculaires douloureuses.

On estime qu'environ 55 000 à 75 000 Canadiens sont atteints de SP. Un récent sondage mené par Léger Marketing a permis de démontrer que la moitié des Canadiens connaissent une personne atteinte de SP. La Société canadienne de la SP est le plus grand fournisseur de fonds par habitant au monde pour la recherche sur la SP. En 2006, la Société de la SP a attribué 4,5 millions de dollars en financement pour de nouvelles recherches.

Renseignements