SOURCE: GMAC

GMAC

18 mai 2014 19h00 HE

Un nombre croissant d'employeurs envisagent de recruter des titulaires d'un MBA et d'autres diplômés d'écoles de commerce

Une enquête du GMAC montre que les entreprises investissent dans de nouveaux talents, à mesure que leurs objectifs ne visent plus à surmonter des difficultés économiques

RESTON, VIRGINIE--(Marketwired - May 18, 2014) - Selon un sondage mondial mené auprès d'employeurs et publié aujourd'hui, un nombre croissant d'entreprises prévoient de recruter en 2014 des titulaires d'un MBA et d'autres diplômés d'écoles de commerce. Près de 80 % des recruteurs en écoles de commerce prévoient d'embaucher en 2014 des titulaires d'un MBA, ce qui représente une hausse de sept points par rapport à l'année dernière et 30 points de plus qu'en 2009, année durant laquelle seulement la moitié des employeurs ont embauché des titulaires d'un MBA au plus fort de la crise économique.

Recueillant les réponses de 565 employeurs dans 44 pays, la 13e enquête annuelle des recruteurs en entreprise a été menée en février et mars par le Graduate Management Admission Council, qui administre l'examen GMAT au nom de programmes de commerce et de gestion dans le monde entier. Cette enquête, qui comprend 32 des 100 premières entreprises du classement FT 500 et 36 entreprises du classement Fortune 100, a été réalisée en partenariat avec l'EFMD et l'organisation MBA Career Services and Employer Alliance (MBA CSEA).

« Dans tous les secteurs et à l'échelle mondiale, de plus en plus d'entreprises envisagent d'embaucher des diplômés d'écoles de commerce. Les estimations révèlent que les taux de recrutement tous diplômes confondus sont les plus élevés depuis le début de la Grande récession en 2009 », a déclaré Sangeet Chowfla, PDG du GMAC. « Les employeurs ont toujours valorisé les MBA, mais cette enquête montre qu'ils considèrent ces diplômes comme un investissement valorisant pour leur avenir, alors que le contexte économique s'améliore. »

Les perspectives d'embauche des titulaires d'un MBA et d'autres diplômes de commerce de niveau master sont optimistes car de moins en moins d'entreprises ont besoin de se concentrer sur la résolution de difficultés économiques. Les entreprises axées sur la croissance et l'expansion sont plus susceptibles de disposer de plans de recrutement plus performants.

Ces prévisions favorables font écho à la baisse générale de la proportion d'entreprises ayant déclaré mettre l'accent sur la résolution de difficultés économiques (de 58 % en 2009 à 25 % cette année) et sur la réduction des coûts (de 66 % en 2009 à 45 % cette année). Dans le même temps, la proportion d'employeurs prévoyant d'embaucher de nouveaux bacheliers se maintient, avec un point de moins par rapport aux 75 % d'employeurs ayant recruté des bacheliers en 2012 et 2013.

« L'enquête menée cette année dresse un tableau très positif du secteur des écoles de commerce et montre clairement à quel point les entreprises et les recruteurs valorisent l'ensemble de ces diplômes. Malgré les prédictions pessimistes, le marché diffuse un message clair selon lequel les écoles de commerce forment les candidats brillants et talentueux dont les entreprises ont besoin », a ajouté le professeur Eric Cornuel, PDG et directeur général de l'EFMD.

La mise en comparaison des perspectives d'embauche pour 2014 et des taux de recrutement réels pour les années précédentes permet de formuler les principales conclusions suivantes :

  • Environ 83 % des employeurs de la région Asie-Pacifique, 61 % des employeurs européens et 86 % des employeurs américains prévoient d'embaucher cette année des titulaires d'un MBA, ce qui représente une augmentation de tous les chiffres par rapport à 2013.
  • La moitié des employeurs interrogés prévoient de recruter des titulaires d'un master en gestion, par rapport à 45 % l'année dernière et 18 % en 2009.
  • 45 % des employeurs prévoient de recruter des titulaires d'un master en comptabilité, par rapport à 36 % l'année dernière et 17 % en 2010, première année pour laquelle des données étaient disponibles pour ces diplômes.
  • 44 % des employeurs prévoient de recruter des titulaires d'un master en finances, par rapport à 39 % l'année dernière et 41 % en 2012, première année pour laquelle des données étaient disponibles pour ces diplômes.
  • 74 % des employeurs prévoient de recruter des titulaires d'un baccalauréat, ce qui représente une légère baisse par rapport au pic de 76 % atteint en 2011, mais demeure beaucoup plus élevé que les 56 % des employeurs ayant embauché en 2009.
  • Parmi les compétences en communication, gestion, travail d'équipe, leadership et maîtrise technique, les employeurs estiment que les compétences en communication sont les plus recherchées dans le cadre des nouvelles embauches et sont en moyenne deux fois plus importantes que les compétences en gestion.
  • Les rémunérations de base moyennes que les employeurs prévoient de proposer aux titulaires d'un MBA s'élèvent à 95 000 USD aux États-Unis et à 69 000 USD en Europe, par rapport à 50 000 USD pour les bacheliers américains et 41 000 USD pour les bacheliers européens. Les prévisions concernant les rémunérations de base moyennes pour les titulaires d'un MBA en Asie-Pacifique indiquent un montant de 21 340 USD, qui reflète le revenu par habitant beaucoup plus faible dans cette région.

« Étant donné que l'économie mondiale progresse à un rythme plus soutenu en 2014, l'organisation MBA CSEA est heureuse de constater que 80 % des entreprises envisagent de recruter cette année des titulaires d'un MBA, que les rémunérations augmentent actuellement pour les MBA dans des régions comme l'Asie-Pacifique et que certains secteurs tels que le conseil affichent un taux de recrutement supérieur depuis l'année dernière. Ces signes s'avèrent tous positifs pour les titulaires d'un MBA et les talents disponibles dans le réservoir d'embauche », a déclaré Mark Peterson, président de l'organisation MBA CSEA et directeur des services d'orientation professionnelle pour les diplômes supérieurs de commerce de l'Iowa State College of Business.

Pour consulter le rapport issu de l'enquête 2014 menée auprès des recruteurs en entreprise, veuillez consulter le site gmac.com/corporaterecruiters.

À propos du GMAC : Le Graduate Management Admission Council (gmac.com) est une organisation éducative à but non lucratif d'écoles supérieures de commerce de premier plan. Il est aussi propriétaire du Graduate Management Admission Test (GMAT), qui célèbre actuellement ses 60 ans et continue d'être utilisé dans le cadre de plus de 6 000 programmes supérieurs de gestion et de commerce à travers le monde. Le GMAC est basé à Reston, en Virginie, et possède des bureaux régionaux à Londres, New Delhi et Hong Kong. Seul examen normalisé conçu expressément pour les programmes internationaux d'enseignement supérieur en gestion et commerce, le GMAT est proposé en permanence dans près de 600 centres d'examen répartis dans plus de 113 pays. Pour de plus amples informations sur l'examen GMAT, veuillez consulter le site mba.com. Pour obtenir un complément d'information sur le GMAC et accéder à des ressources supplémentaires à l'attention des médias, veuillez consulter le site gmac.com/newscenter.

Renseignements