Automobiles Porsche Canada

Automobiles Porsche Canada
Porsche GT3 Cup Challenge Canada

Porsche GT3 Cup Challenge Canada
FedEx Trade Networks

FedEx Trade Networks

12 juil. 2012 16h44 HE

Un nouveau meneur et un nouveau commanditaire pour la série Porsche GT3 Cup Challenge Canada de Michelin au Circuit Mont-Tremblant

Deux jours de courses chaudement disputées sur le circuit historique et un gagnant des deux courses qui mène maintenant le championnat par 18 points

MONT-TREMBLANT, QUÉBEC--(Marketwire - 12 juillet 2012) -

A l'attention des directeurs de l'information: Une photo accompagnant ce communiqué est disponible sur le fil photo de la PC via Marketwire.

La série Porsche GT3 Cup Challenge Canada de Michelin a débarqué pour la première fois à l'historique Circuit Mont-Tremblant, où se disputait jadis le Grand Prix du Canada, pour les quatrième et cinquième de neuf courses prévues au programme.

Au début du week-end, Jean-Frédéric Laberge détenait une mince avance de quatre points au classement devant Étienne Borgeat, classé au deuxième rang. Il appert que la qualification n'a fait que confirmer ce qui était déjà évident : le haut du classement du championnat se disputerait au cours de ce week-end. À la ligne de départ, les deux meneurs de la série étaient côte à côte en tête du peloton; Laberge, le meneur en points, occupait la position de tête.

Le week-end marquait aussi l'arrivée d'un nouveau commanditaire, FedEx Trade Networks. « C'est avec fierté que Porsche accueille FedEx Trade Networks comme commanditaire officiel de cette saison palpitante de la série GT3 Cup Challenge de Michelin », a déclaré Joe Lawrence, président et chef de la direction de Porsche Canada.

Mont-Tremblant a été la scène d'un week-end magnifiquement ensoleillé, avec de chaudes brises et des paysages à couper le souffler. Au moment où les 19 voitures ont accéléré passé le drapeau vert pour prendre d'assaut la piste de 4,24 km, tout semblait rouler rondement, à l'exception du véhicule piloté par Michael Levitas, qui a été impliqué dans une sortie de piste au cours du premier tour de piste. Les coureurs se sont vite regroupés en pelotons serrés. En tête était Laberge, suivi de très près par Borgeat, Cirone, de Quesada et Perry Bortolotti, champion de la série l'an dernier.

Après une demi-douzaine de tours de piste, Laberge, commandité par Porsche Prestige, et Borgeat, commandité par Lauzon Porsche, s'étaient distancés du reste du peloton. Ensuite, Borgeat a dépassé Laberge pour prendre la position de tête tout juste après la marque de mi-parcours de la course. Par la suite, en tentant de reprendre les devants de Borgeat au septième virage, Laberge a manqué la courbe et sa voiture a fracassé la barrière de pneus. Ainsi a pris fin sa course, après la sortie du drapeau jaune et de la voiture de sécurité.

Une fois que la voiture lourdement endommagée de Laberge avait été retirée de tout danger, le drapeau vert a annoncé la reprise de la course avec Borgeat en tête et de Quesada, Cirone et Bortolotti en deuxième, troisième et quatrième places respectivement. Jeff Pabst, remplaçant Kyle Marcelli en série Pfaff/Fiorano 911 GT3 Cup, et Anthony Mantella étaient en cinquième et sixième places respectivement.

Même si de Quesada et Cirone ont mis une pression constante sur Borgeat, ils n'ont pas réussi à dépasser le natif de Montréal, car le classement aux six premières places est demeuré inchangé.

Bruce Gregory a maintenu sa position pour rafler le titre de la classe Or de Tim Sanderson, qui a fini en deuxième place, suivi de Robert Maranda en troisième place.

C'est Robert Seitz, gagnant de chaque course de classe Argent depuis le début de la série, qui a remporté de nouveau la classe Argent, en terminant 1,2 seconde avant Leho Poldmae, qui a dû se contenter de la deuxième place. Gabor Foti a terminé troisième en classe Argent.

Classe Platine
1. Étienne Borgeat Montréal, QC Lauzon Porsche/GT Racing
2. Carlos de Quesada Tampa, FL Alegra Fiorano Racing
3. Marco Cirone Toronto, ON 6th Gear Racing
Classe Or
1. Bruce Gregory Kanata, ON SpeedMerchants
2. Tim Sanderson Pickering, ON Fiorano Racing
3. Robert Maranda Ottawa, ON SpeedMerchants
Classe Argent
1. Robert Seitz Toronto, ON Downtown Porsche/6th Gear Racing
2. Leho Poldmae Baltimore, MD TPC Racing
3. Gabor Foti Thornhill, ON Fiorano Racing

DEUXIÈME COURSE

Ce sont les temps de parcours établis durant la course de samedi qui ont servi à déterminer la grille de départ de la course de dimanche. Encore une fois, les deux coureurs ayant cumulé le plus de points ont pris les devants à la grille de départ, mais la position de tête est revenue à Étienne Borgeat cette fois-ci. Le fait que Jean-Frédéric Laberge a pu participer à cette deuxième course a témoigné éloquemment des compétences de son équipe SpeedMerchants, qui avait dû carrément rebâtir deux coins de sa voiture.

Contrairement à la course disputée samedi, la première collision est survenue avant même le premier virage, lorsqu'il y a eu impact de trois voitures qui se disputaient le même bout de piste. Une fois que la poussière avait retombée, Carlos de Quesada et Jeff Pabst étaient éliminés de la course. L'autre coureur impliqué dans la mêlée, Perry Bortolotti, a pu continuer, sa voiture n'ayant subi aucun dommage.

À la fin du premier tour de piste, c'est Jean-Frédéric Laberge qui était en tête, suivi de Marco Cirone (qui a connu un brillant départ), d'Étienne Borgeat (qui a connu un départ moins brillant), de Perry Bortolotti, de Martin Harvey et de Jim Hoddinott.

L'accident avait forcé la sortie de la voiture de sécurité et l'arrêt de la course. À la reprise, Laberge était en tête avec Cirone, Borgeat et Bortolotti en deuxième, troisième et quatrième places respectivement. Par moments, Borgeat a mis la pression sur Cirone qui, à son tour, a chaudement disputé la position de tête à Laberge.

« La pression a commencé à monter dès le début de la course, a affirmé Laberge. L'équipe a fait un travail formidable pour remettre la voiture sur la piste, mais de toute évidence, elle n'avait pas constaté ou corrigé certains dommages subis la veille. »

Cirone a talonné Laberge pendant la majorité de la course et Laberge a tout tenté pour garder la position de tête même si une fuite laissait s'échapper du liquide de refroidissement sur les pneus arrière de son véhicule, rendant la surface de conduite extrêmement glissante. Alors qu'il restait environ 12 minutes à faire dans la course de 45 minutes, Borgeat a enfin réussi à dépasser Cirone et s'est immédiatement mis à la poursuite de Laberge.

« Étienne est un formidable coureur et je ne pouvais plus le garder derrière moi », a avoué Cirone, lui-même gagnant de plusieurs courses.

Une fois Cirone derrière lui, Borgeat s'est mis à la poursuite de Laberge, qui a avoué avoir alors été aux prises avec un moteur qui chauffait de plus en plus. « Je ne voulais pas perdre ou détruire le moteur, mais je ne voulais certainement pas donner l'impression que j'avais laissé Étienne passer. Il m'a dépassé, mais tout le mérite lui revient. Ce fut une excellente course. »

Et c'est un sentiment qu'ont exprimé plusieurs de ses concurrents. « Après la course de la veille, il y avait certainement de la tension dans l'air, a expliqué Robert Maranda, qui a terminé en deuxième place à la classe Or. Ce fut une course serrée et chaudement disputée, rendue encore plus difficile pour moi vu que j'ai perdu mes pneus environ à la marque des deux tiers de la course. » "

L'éventuel gagnant de la classe Or, Bruce Gregory, a affirmé que c'était « la course de l'année. Nous n'avons eu aucune relâche du départ à la fin. Et nous avons eu beaucoup de plaisir sur la piste. »

C'est encore une fois Robert Seitz qui a remporté la classe Argent. « Nous avons eu des problèmes d'huile, explique-t-il. Mais ce fut une excellente course. D'abord, Gabor (Foti) m'a talonné jusqu'à ce que ses pneus soient usés à la corde, puis Leho (Poldmae) a tout fait pour me rattraper. Il a dépassé les limites de sa voiture à l'approche du 12e virage pour ensuite frapper le mur. Cela a forcé la dernière sortie du drapeau jaune et de la voiture de sécurité. C'est un peu dommage que nous avons dû finir la course avec un drapeau jaune. »

Seitz demeure donc invaincu en classe Argent. « C'est un honneur, je dois l'avouer. Et je n'aurais pas pu le faire sans l'appui et le soutien de mon équipe de 6th Gear Racing ou de Downtown Porsche. »

Classe Platine
1. Étienne Borgeat Montréal, QC Lauzon Porsche/GT Racing
2. Jean-Frédéric Laberge Montréal, QC Porsche Prestige/SpeedMerchants
3. Marco Cirone Toronto, ON 6th Gear Racing
Classe Or
1. Bruce Gregory Kanata, ON SpeedMerchants
2. Robert Maranda Ottawa, ON SpeedMerchants
3. Shaun McKaigue Gilford, ON Pfaff Porsche/Fiorano Racing
Classe Argent
1. Robert Seitz Toronto, ON Downtown Porsche/6th Gear Racing
2. Gabor Foti Thornhill, ON Fiorano Racing
3. Leho Poldmae Baltimore, MD TPC Racing

Pour voir la photo associés à ce communiqué, veuillez visitez le lien suivant :

http://www.marketwire.com/library/20120708-porsche0709px800.jpg

Renseignements