SOURCE: Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

08 déc. 2016 09h00 HE

Un nouveau rapport, communiqué aux premiers ministres du Canada, dénonce les 62 milliards $ gaspillés en l'absence de régime d'assurance-médicaments

La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers a publié, à l'intention de tous les premiers ministres, un nouveau rapport illustrant la somme totale de dollars gaspillés, au cours des dix dernières années, dans le secteur de la santé, pendant que les Canadiens attendent un régime national d'assurance-médicaments

OTTAWA, ON--(Marketwired - 8 décembre 2016) - Aujourd'hui, la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers (FCSII) publie un nouveau rapport intitulé : Directement dans l'égout. Sans régime d'assurance-médicaments, le Canada a gaspillé 62 milliards de dollars dans le secteur de la santé. Dans ce rapport, Hugh Mackenzie, économiste de renom, fait le calcul de la somme inquiétante gaspillée par le Canada au cours des 10 dernières années en ne mettant pas en place un régime national d'assurance-médicaments. La FCSII communique ce rapport avant la réunion des premiers ministres qui débutera demain à Ottawa. Les premiers ministres provinciaux rencontreront le gouvernement fédéral pour parler de croissance écologique et de changements climatiques; et un déjeuner-rencontre aura lieu sur le thème des soins de santé.

Le rapport évalue le gaspillage de 2006 à 2015. Mackenzie choisit de commencer deux ans après 2004, alors que, d'un commun accord, les premiers ministres du Canada ont demandé au gouvernement fédéral de mettre en œuvre un régime national d'assurance-médicaments. Aujourd'hui, le taux de gaspillage ne cesse d'augmenter, et cette occasion ratée coûte de plus en plus cher. Cette année, les Canadiens vont gaspiller 7,3 milliards de dollars supplémentaires, ce qui représente 14 000 $ en dollars gaspillés, à chaque minute de chaque jour, dans le secteur de la santé, et cela parce que les Canadiens sont parmi ceux qui paient les prix les plus élevés au monde pour les médicaments sur ordonnance.

" Nous savons que les premiers ministres se rencontrent demain pour parler des enjeux liés aux changements climatiques, et le personnel infirmier du Canada appuie totalement ces discussions importantes ", précise Linda Silas, présidente de la FCSII. " Toutefois, il est tout aussi impératif de prendre des décisions au sujet de l'avenir de notre système de soins de santé, et nous pensons que ce nouveau rapport prouve que les Canadiens ne peuvent littéralement plus se permettre une seule autre minute sans régime d'assurance-médicaments. "

Les infirmières et les infirmiers du Canada pensent qu'une grande partie de l'énorme pression exercée, à chaque jour, sur les gouvernements provinciaux et territoriaux en raison de l'augmentation des dépenses de santé, pourrait être allégée si le gouvernement fédéral s'engageait à mettre en place un régime national d'assurance-médicaments, et exigeait que les économies soient réinvesties dans les soins de santé.

" De notre avis, les chiffres affichant l'énorme gaspillage mis en lumière dans ce rapport représentent de vraies ressources qui pourraient servir à contenir l'augmentation des coûts dans le secteur des soins actifs, offrir un soutien à notre population âgée en augmentant les soins communautaires et à domicile, ajouter des travailleurs de première ligne, libérer des ressources pour le secteur de la santé mentale, et contribuer à mettre l'accent qui s'impose sur la santé des Autochtones. Tout cela signifie de meilleurs résultats de santé en général pour les patients ", ajoute Silas.

Les infirmières et les infirmiers du Canada demandent à tous les gouvernements de prendre les mesures nécessaires pour offrir un régime national d'assurance-médicaments aux Canadiens.

Ces mesures comprennent ce qui suit :

  • Créer un groupe consultatif d'experts pour élaborer un formulaire national fondé sur les données probantes
  • Consulter des économistes de la santé afin de proposer une formule pour financer le régime national d'assurance-médicaments
  • Créer un comité chargé de la mise en œuvre du régime d'assurance-médicaments afin de déterminer le cadre de travail et les étapes nécessaires pour y arriver

" Les arguments en faveur d'un régime national d'assurance-médicaments sont sur la table ", souligne Hugh Mackenzie. " Il s'agit de l'une de ces rares initiatives en matière de politique publique qui n'a aucun désavantage. Avec un régime national d'assurance-médicaments, nous aurons un système beaucoup plus efficace et qui coûtera beaucoup moins. Politiquement, cela devrait être une évidence, i.e. éliminer le gaspillage et dispenser un meilleur service. "

Cliquez ici pour lire le rapport au complet : Directement dans l'égout. Sans régime d'assurance-médicaments, le Canada a gaspillé 62 milliards de dollars dans le secteur de la santé.

La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers (FCSII) est la plus grande organisation infirmière au Canada, et représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. La FCSII lutte pour obtenir une discussion, à l'échelle nationale, sur les priorités du secteur de la santé, notamment un régime national d'assurance-médicaments, une approche globale en matière des soins continus et de longue durée, une attention plus marquée aux ressources humaines en santé, et un engagement du gouvernement fédéral par rapport à l'avenir des soins de santé publics.

Renseignements