Chaires d'excellence en recherche du Canada

Chaires d'excellence en recherche du Canada

17 mai 2010 13h30 HE

Un nouvel investissement du gouvernement du Canada attire des chercheurs de premier plan dans les universités canadiennes

L'attribution d'une chaire d'excellence en recherche du Canada à l'Université du Manitoba est soulignée dans le cadre d'une cérémonie

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 17 mai 2010) - Le ministre de la Sécurité publique, l'honorable Vic Toews, a accueilli aujourd'hui M. Søren Rysgaard à l'Université du Manitoba. M. Rysgaard est l'un des 19 chercheurs de calibre mondial qui ont choisi de poursuivre leurs travaux de recherche de pointe dans une université canadienne. Cette cérémonie a suivi l'annonce des noms des titulaires des chaires d'excellence en recherche du Canada plus tôt aujourd'hui par le ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, à l'Université de Toronto.

Le programme des Chaires d'excellence en recherche du Canada est un volet important de la Stratégie des sciences et de la technologie du gouvernement du Canada, a déclaré le ministre Toews. En aidant nos universités à attirer et à retenir au pays les personnes les plus talentueuses et les plus brillantes au monde, ce programme favorise la création et l'application de connaissances de pointe au Manitoba. Il contribue aussi à l'établissement d'une main-d'œuvre de calibre mondial, ce qui raffermira la position du Canada en tant que véritable destination de choix pour les meilleurs étudiants et chercheurs au monde. »

Pour chaque chaire qu'elles accueilleront, les universités recevront la somme maximale de 10 millions de dollars sur sept ans afin d'aider les titulaires de chaire et leur équipe de recherche à mener d'ambitieux programmes de recherche. Vous pouvez consulter la liste complète des titulaires de chaire, ainsi que la liste des 13 universités où ils travailleront, sur le site Web des CERC (www.cerc.gc.ca/cpch-pctc-fra.shtml).

M. Søren Rysgaard, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la géomicrobiologie arctique et le changement climatique, examinera l'activité microbienne et les transformations chimiques qui se produisent dans la glace de mer et les sédiments marins. Ses travaux permettront également de jeter une lumière nouvelle sur l'état actuel et futur des écosystèmes marins arctiques et des habitats de glace de mer. Ils fourniront également des outils pour évaluer l'exploitation des ressources de l'Arctique, le développement durable de ces ressources ainsi que leur impact sur les habitants du Nord.

« Je suis vraiment ravi des nouvelles occasions offertes par les Chaires d'excellence en recherche du Canada en vue de collaborer avec d'autres scientifiques canadiens et d'accroître nos connaissances sur les écosystèmes arctiques et le changement climatique, a déclaré M. Rysgaard. J'ai travaillé d'arrache-pied au cours des cinq dernières années à l'établissement du Centre de recherche climatologique du Groenland et à sécuriser son affiliation à plusieurs institutions européennes et américaines, dans le but d'étudier l'impact de la fonte de la glace de mer et de la calotte glaciaire du Groenland. Les CERC nous donnent les moyens d'unir nos forces et de couvrir une surface beaucoup plus étendue, notamment les eaux qui séparent le Canada du Groenland, et de mieux comprendre les répercussions de ces transformations de la nature et du changement climatique sur les écosystèmes arctiques et la société. »

« L'arrivée de ces chercheurs de renommée mondiale entraînera de multiples avantages pour le Canada, a indiqué Chad Gaffield, président du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et président du Comité directeur interorganismes. Le travail de collaboration entre des titulaires de chaire de ce calibre et d'autres chercheurs, étudiants et boursiers de recherches postdoctorales du Canada créera de nombreuses possibilités. »

Le programme des CERC a été annoncé lors du budget de 2008, dans le cadre de la stratégie des sciences et de la technologie du gouvernement, afin d'établir un savoir-faire dans des domaines stratégiques. La recherche menée par les titulaires de chaire sera axée sur les sciences et technologies de l'environnement, les ressources naturelles et l'énergie, les sciences et technologies de la santé et les sciences de la vie connexes, ainsi que sur les technologies de l'information et des communications.

« Les chercheurs et les scientifiques du monde entier considèrent l'Université du Manitoba comme un établissement phare dans le domaine de la recherche sur le changement climatique, a déclaré le recteur et vice-chancelier de l'Université du Manitoba, David Barnard. Grâce à l'attribution de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la géomicrobiologie arctique et le changement climatique, l'Université pourra contribuer à l'avancement des connaissances dans ce domaine clé et aider les scientifiques à mieux comprendre le climat et l'environnement arctiques. L'arrivée d'un chercheur aussi réputé que Søren Rysgaard au sein d'un corps professoral déjà bien établi permettra à l'Université du Manitoba de se démarquer et de consolider sa réputation en tant que meilleur établissement de recherche sur le changement climatique du monde. »

Le programme des CERC est administré conjointement par trois organismes subventionnaires de la recherche au Canada : le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et les Instituts de recherche en santé du Canada. 

Pour en savoir davantage, visitez le site Web du programme des CERC (www.cerc.gc.ca)

Renseignements

  • Industry Canada
    Media Relations
    613-943-2502
    ou
    Chaire d'excellence en recherche du Canada
    Trevor Lynn
    Gestionnaire, Communications
    613-992-7302
    Cell: 613-302-9879
    trevor.lynn@chairs-chaires.gc.ca
    ou
    Chaire d'excellence en recherche du Canada
    Taylor Paxton
    Relations avec les médias
    613-944-1758
    Cell: 613-286-0012
    taylor.paxton@chairs-chaires.gc.ca