Chaires d'excellence en recherche du Canada

Chaires d'excellence en recherche du Canada

17 mai 2010 13h30 HE

Un nouvel investissement du gouvernement du Canada attire des chercheurs de premier plan dans les universités canadiennes

L'attribution d'une chaire d'excellence en recherche du Canada à l'Université de la Colombie-Britannique est soulignée dans le cadre d'une cérémonie

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 17 mai 2010) - Le député d'Abbotsford, Ed Fast, a souhaité aujourd'hui la bienvenue à l'Université de la Colombie-Britannique à M. Matthew Farrer, qui est l'un des 19 chercheurs de renommée mondiale ayant choisi de poursuivre leurs travaux de recherche de pointe dans une université canadienne. Cette cérémonie a suivi l'annonce des noms des titulaires des chaires d'excellence en recherche du Canada (CERC) plus tôt aujourd'hui par le ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, à l'Université de Toronto.

« Le programme des CERC est un élément important de la stratégie fédérale des sciences et de la technologie, a indiqué le député Fast. En aidant nos universités à recruter et à maintenir en poste les meilleurs et les plus brillants chercheurs du monde, nous aidons la Colombie-Britannique à produire et à mettre en application des connaissances de pointe, à former une main-d'œuvre de calibre mondial et à faire du Canada une destination de choix pour les plus brillants étudiants et chercheurs du monde. »

Pour chaque chaire qu'elles accueilleront, les universités recevront la somme maximale de 10 millions de dollars sur sept ans afin d'aider les titulaires de chaire et leur équipe de recherche à mener d'ambitieux programmes de recherche. Vous pouvez consulter la liste complète des titulaires de chaire, ainsi que la liste des 13 universités où ils travailleront, sur le site Web du CERC (www.cerc.gc.ca/cpch-pctc-fra.shtml).

M. Farrer, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur la neurogénétique et les neurosciences translationnelles, élaborera de nouvelles stratégies de dépistage précoce et de traitement des maladies neurodégénératives telles que le Parkinson et l'Alzheimer. Les travaux de M. Farrer aideront le Canada à conserver son rang de chef de file dans ce domaine. Ils lui permettront de relever les défis en matière de soins de santé qu'entraîne le vieillissement de la population, de disposer de résultats pertinents pour les Canadiens de tout âge, y compris les enfants, et d'alléger le fardeau des personnes souffrant d'une maladie cérébrale, de leurs familles et du système de soins de santé.

« Bien que de remarquables découvertes aient été faites au cours du siècle dernier en ce qui concerne l'anatomie et les fonctions du cerveau, il reste encore beaucoup à apprendre sur la meilleure façon d'intervenir quand le cerveau présente des signes de maladie ou de dysfonctionnement, a expliqué M. Farrer. La collaboration pluridisciplinaire des chercheurs du Centre de médecine moléculaire et de thérapeutique et du Centre de recherche sur le cerveau, ajoutée aux antécédents enviables de l'Université de la Colombie-Britannique en matière de transfert de connaissances, nous permettra de mieux acquérir de nouvelles connaissances. Plus important encore, elle permettra de réduire le temps requis pour transformer les résultats de cette recherche de pointe en solutions pour les personnes atteintes d'une maladie ou de lésions cérébrales. »

« L'arrivée de ces chercheurs de renommée mondiale entraînera de multiples avantages pour le Canada, a indiqué Chad Gaffield, président du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et président du Comité directeur interorganismes. Le travail de collaboration entre des titulaires de chaire de ce calibre et d'autres chercheurs, étudiants et boursiers de recherches postdoctorales du Canada créera de nombreuses possibilités. »

Le programme des CERC a été annoncé lors du budget de 2008, dans le cadre de la stratégie des sciences et de la technologie du gouvernement, afin d'établir un savoir-faire dans des domaines stratégiques. La recherche menée par les titulaires de chaire sera axée sur les sciences et technologies de l'environnement, les ressources naturelles et l'énergie, les sciences et technologies de la santé et les sciences de la vie connexes, ainsi que sur les technologies de l'information et des communications.

« Nous sommes ravis d'accueillir M. Farrer à l'Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver, au sein d'une excellente équipe de chercheurs de renommée mondiale qui étudient le cerveau et les neurosciences, a déclaré le recteur de l'Université de la Colombie-Britannique, M. Stephen Toope. L'investissement que fait le gouvernement fédéral par l'intermédiaire du programme des CERC permettra très certainement d'accomplir des progrès remarquables dans la compréhension et le traitement des maladies et des lésions cérébrales. »

Le programme des CERC est administré conjointement par trois organismes subventionnaires de la recherche au Canada : le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Pour en savoir davantage, visitez le site Web du programme des CERC (www.cerc.gc.ca)

Renseignements

  • Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502
    ou
    Chaire d'excellence en recherche du Canada
    Trevor Lynn
    Gestionnaire, Communications
    613-992-7302 ou Cell. : 613-302-9879
    trevor.lynn@chairs-chaires.gc.ca
    ou
    Chaire d'excellence en recherche du Canada
    Taylor Paxton
    Relations avec les médias
    613-944-1758 ou Cell. : 613-286-0012
    taylor.paxton@chairs-chaires.gc.ca