Chaires d'excellence en recherche du Canada

Chaires d'excellence en recherche du Canada

17 mai 2010 14h00 HE

Un nouvel investissement du gouvernement du Canada attire des chercheurs de premier plan dans les universités canadiennes

L'attribution de chaires d'excellence en recherche du Canada à l'Université de l'Alberta est soulignée dans le cadre d'une cérémonie

EDMONTON, ALBERTA--(Marketwire - 17 mai 2010) - La ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, l'honorable Rona Ambrose, a souhaité aujourd'hui la bienvenue, à l'Université de l'Alberta, à M. Michael Houghton, M. D. Graham Pearson, M. Patrik Rorsman et M. Thomas Thundat, qui sont quatre des 19 chercheurs de renommée mondiale ayant choisi de poursuivre leurs travaux de pointe dans une université canadienne. Cette cérémonie a suivi l'annonce des noms des titulaires des chaires d'excellence en recherche du Canada (CERC) plus tôt aujourd'hui par le ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, à l'Université de Toronto.

« Le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada est un volet important de la stratégie du gouvernement du Canada en matière de sciences et de technologie, a affirmé la ministre Ambrose. Ces programmes aident nos universités à attirer certains des esprits les meilleurs et les plus brillants, et ils permettent au Nord de l'Alberta d'acquérir des connaissances de pointe et de se doter d'une main-d'œuvre hautement qualifiée. Le Canada se positionne ainsi comme destination de choix pour les meilleurs étudiants et chercheurs au monde. »

Pour chaque chaire qu'elles accueilleront, les universités recevront la somme maximale de 10 millions de dollars sur sept ans afin d'aider les titulaires de chaire et leur équipe de recherche à mener d'ambitieux programmes de recherche. Vous pouvez consulter la liste complète des titulaires de chaire, ainsi que la liste des 13 universités où ils travailleront, sur le site Web des CERC (www.cerc.gc.ca/cpch-pctc-fra.shtml).

M. Houghton, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada en virologie, tentera de créer des vaccins préventifs contre l'hépatite C (VHC) et des vaccins thérapeutiques contre l'hépatite B (HBV) à prix abordable. Son engagement à concevoir des vaccins à faible coût pourrait avoir des avantages énormes pour les personnes atteintes de l'hépatite au Canada et ailleurs dans le monde. De tels vaccins pourraient protéger la population contre ces maladies et réduire leur impact et leur coût, autant pour les personnes qui en sont atteintes que pour le réseau de la santé.

« Je suis enchanté d'œuvrer à l'Université de l'Alberta, car cet établissement compte plusieurs chercheurs expérimentaux et cliniques de haut calibre dans les domaines qui m'intéressent, comme l'hépatite virale et la maladie intestinale inflammatoire, a affirmé M. Houghton. Mes travaux de recherche ont pour but de faire progresser la mise au point d'un vaccin qui protégera la population contre l'hépatite C. Je compte également me pencher sur la formulation d'un vaccin pour traiter les personnes déjà atteintes de cette maladie. J'aimerais aussi épauler mes collègues de l'Université de l'Alberta qui examinent le rôle que jouent de nouveaux virus dans l'apparition d'autres maladies. »

M. D. Graham Pearson, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur les ressources arctiques, réalisera les premiers clichés détaillés des formations rocheuses enfouies dans les profondeurs de la croûte terrestre de la région arctique du Canada, lesquels fourniront de nouvelles données sur la masse terrestre où se forment les diamants. Les clichés géologiques de M. Pearson changeront complètement notre façon de comprendre l'évolution et la durée de vie des mines de diamants qui sont en exploitation et qui le seront ultérieurement. Ces connaissances permettront de stimuler la prospection minière dans l'Arctique et de prévoir les sommes nécessaires à sa réalisation en délimitant de nouvelles régions où l'on pourrait exploiter des gisements de diamants et d'autres minéraux.

« Aucun autre pays n'offre un soutien aussi important aux chercheurs que le programme des CERC, a déclaré M. Pearson. Ce programme est tout simplement sans égal. Il s'agit d'une occasion qui ne se présente qu'une fois dans une vie : examiner un enjeu de recherche majeur en adoptant les approches les plus récentes, et participer à la formation de la prochaine génération de chercheurs scientifiques. »

M. Patrik Rorsman, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le diabète, étudiera le fonctionnement des cellules qui sécrètent de l'insuline, tant chez les personnes en santé que chez les diabétiques. Chef de file de la recherche sur le diabète, il mettra au point de nouveaux traitements visant à conserver, à régénérer et à transplanter ces cellules afin de rétablir les fonctions du pancréas et ainsi permettre aux malades de recouvrer la santé.

« Je chercherai à comprendre, dans le cadre de mes recherches, les facteurs qui expliquent le diabète. J'espère repérer des molécules ou des mécanismes qui pourront être ciblés à l'aide de nouveaux médicaments, a déclaré M. Rorsman. Depuis 15 ou 20 ans, l'Université de l'Alberta et l'Alberta Diabetes Institute mènent des travaux de recherche de tout premier ordre dans ce domaine. Le protocole d'Edmonton est connu à l'échelle mondiale. Je me compte très privilégié d'avoir été invité à me joindre à cette équipe de chercheurs dynamiques. »

M. Thomas Thundat, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur le génie moléculaire des sables bitumineux, mettra au point de nouvelles technologies de détection et d'extraction afin d'accroître l'efficacité générale du traitement des sables bitumineux au Canada. Le travail de M. Thundat mènera à des techniques durables d'extraction et de raffinement du pétrole, diminuant grandement l'impact environnemental de l'industrie pétrolière et aidant le Canada à mieux atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

« L'Université de l'Alberta mène des recherches stimulantes et novatrices en matière d'exploitation des sables bitumineux, que ce soit des travaux scientifiques de base ou des travaux de génie appliqué, a affirmé M. Thundat. Je suis impatient d'unir mes forces à celles de mes éminents collègues de l'Université de l'Alberta, dans le but de concevoir et de mettre en application de nouveaux outils et de nouvelles techniques relativement aux problèmes d'interfaces qui touchent la recherche sur les sables bitumineux. »

« L'arrivée de ces chercheurs de renommée mondiale entraînera de multiples avantages pour le Canada, a indiqué Chad Gaffield, président du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et président du Comité directeur interorganismes. Le travail de collaboration entre des titulaires de chaire de ce calibre et d'autres chercheurs, étudiants et boursiers de recherches postdoctorales du Canada créera de nombreuses possibilités. »

Le programme des CERC a été annoncé lors du budget de 2008, dans le cadre de la stratégie des sciences et de la technologie du gouvernement, afin d'établir un savoir-faire dans des domaines stratégiques. La recherche menée par les titulaires de chaire sera axée sur les sciences et technologies de l'environnement, les ressources naturelles et l'énergie, les sciences et technologies de la santé et les sciences de la vie connexes, ainsi que sur les technologies de l'information et des communications.

« Je suis ravie que l'Université de l'Alberta ait obtenu quatre chaires d'excellence en recherche du Canada, soit plus que toute autre université au pays, a souligné Mme Indira Samarasekera, présidente de l'Université de l'Alberta. Notre université a su saisir l'occasion peu commune offerte par la tenue de ce concours en vue de tirer le maximum des investissements exceptionnels déjà effectués par le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Alberta. Nous avons présenté les meilleures propositions possible, et nous avons réussi à recruter des chefs de file qui permettront à l'Université de l'Alberta de se classer non seulement parmi les meilleurs établissements au Canada dans ces quatre domaines, mais parmi les meilleurs au monde. »

Le programme des CERC est administré conjointement par trois organismes subventionnaires de la recherche au Canada : le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Pour en savoir davantage, visitez le site Web du programme des CERC (www.cerc.gc.ca)

Renseignements

  • Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502
    ou
    Chaires d'excellence en recherche du Canada
    Trevor Lynn
    Gestionnaire, Communications
    613-992-7302
    Cell. : 613-302-9879
    trevor.lynn@chairs-chaires.gc.ca
    ou
    Chaires d'excellence en recherche du Canada
    Taylor Paxton
    Relations avec les médias
    613-944-1758
    Cell. : 613-286-0012
    taylor.paxton@chairs-chaires.gc.ca