Gouvernement de l'Ontario

Gouvernement de l'Ontario
Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Gouvernement du Manitoba

Gouvernement du Manitoba

28 févr. 2007 17h55 HE

Un partenariat unique entre canadiens et américains pour demander d'étudier d'autres options que celle du passeport obligatoire

WASHINGTON, D.C.--(CCNMatthews - 27 fév. 2007) - Un groupe de gens d'affaires américains et de dirigeants politiques canadiens fait équipe pour demander aux départements d'Etat et de la Sécurité intérieure d'étudier d'autres options que celle du passeport avant l'application de l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental (IVHO), laquelle exige la présentation d'un passeport à tous les points terrestres et maritimes d'entrée aux Etats-Unis.

Trois premiers ministres canadiens et des chefs de file du secteur américain du voyage craignent que l'IVHO nuise au commerce et au tourisme, entraîne des pertes d'emplois et perturbe la vie quotidiennes de citoyens américains et canadiens, si elle n'est pas judicieusement mise en ouvre.

Le groupe demande aux départements d'Etat et de la Sécurité intérieure de profiter du report de la date limite au 1er juin 2009 accordé par le Congrès pour élaborer et mettre à l'essai des options autres que celle du passeport et pour permettre le financement et la mise en place de l'infrastructure, de la formation et de la technologie nécessaires le long de la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. Le groupe demande également le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux gouvernements fédéraux dans la recherche et la mise à l'essai de ces options.

Les premiers ministres Dalton McGuinty de l'Ontario, Gary Doer du Manitoba et Shawn Graham du Nouveau-Brunswick soulignent que, selon les estimations du Conference Board du Canada, l'IVHO réduirait les dépenses de voyage des Américains qui viennent au Canada de 3 G$, entre 2005 et 2010.

" Des deux côtés de la frontière, des familles souhaitent la collaboration de nos gouvernements pour renforcer la sécurité tout en protégeant les emplois dans le secteur du voyage et du tourisme ", a déclaré M. McGuinty. " Nous proposons d'envisager comme solution de remplacement au passeport l'instauration d'un nouveau permis de conduire haute sécurité de telle sorte que les échanges commerciaux et touristiques se poursuivent sans heurt aux frontières. "

Jonathan M. Tisch, président de Travel Business Roundtable et président et chef de la direction des Loews Hotels, a souligné que le secteur du voyage et du tourisme représente 703 G$ aux Etats-Unis. Tandis que les entrées en provenance des pays d'outre mer ont baissé de 17 % depuis 2000, le nombre de visiteurs du Canada et du Mexique a grimpé de 10 %.

" Les Canadiens représentent le plus grand nombre d'entrées. Pour permettre aux voyageurs canadiens et américains, qui en ont le droit, de traverser sans problème la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, il faut leur offrir des solutions sécuritaires autres que le passeport, et qui ne soient pas d'un coût prohibitif, telles qu'un laissez-passer ", a déclaré M. Tisch.

Le Canada est le plus grand marché d'exportation de 38 Etats, et les échanges commerciaux dans les deux sens soutiennent quelque 5,2 millions d'emplois aux Etats-Unis. J.W. Marriott, Jr., président et chef de la direction de Marriott International, Inc. et président du President's Export Council, a affirmé que " le Canada est notre allié, notre voisin et notre plus grand partenaire commercial. L'application inadéquate de l'IVHO pourrait nuire à cette relation et à nos économies de part et d'autre de la frontière. Nos gouvernements doivent agir de concert pour qu'elle soit bien appliquée ", a-t-il ajouté.

" Une fois que le gouvernement des Etats-Unis aura travaillé, en coordination avec le gouvernement du Canada, à la mise au point, à la mise à l'essai et à la distribution d'un document remplaçant le passeport, il sera d'une importance cruciale qu'une campagne de communication active, menée par les gouvernements, soit lancée, donnant aux personnes qui voyagent le temps nécessaire pour comprendre les impératifs relatifs aux documents et pour planifier leurs déplacements. Ce sont des milliards de dollars et les échanges entre nos deux pays qui sont en jeu ", a déclaré pour sa part Roger Dow, président et chef de la direction de la Travel Industry Association.

" Le Congrès nous a donné le temps nécessaire pour faire en sorte que l'IVHO fonctionne bien, en renforçant notre sécurité et en améliorant la croissance de nos économies. Le tourisme entre nos deux pays représente un secteur d'activités important, un de ceux auquel le passeport obligatoire nuira très probablement. Nous disposons de la technologie requise pour créer une option peu coûteuse, celle du permis de conduire ", a fait observer M. Doer.

" Le secteur du voyage et du tourisme est un facteur important de notre économie, aux Etats-Unis comme au Canada ", a ajouté pour sa part M. Graham. " Nous estimons que les options que nous proposons répondent toutes deux aux besoins économiques et sécuritaires de nos deux pays."

Les premiers ministres canadiens sont en mission conjointe pour demander à l'administration américaine d'envisager d'autres solutions que le passeport obligatoire. La mission est appuyée par le premier ministre du Québec, Jean Charest. Pendant leur visite à Washington, les trois premiers ministres ont travaillé en étroite collaboration avec l'ambassadeur canadien, Michael Wilson, et se sont entretenus avec des gouverneurs d'Etats américains, avec des membres du Sénat et de la Chambre des représentants, ainsi qu'avec des chefs de file du secteur privé.

Renseignements

  • Ontario:
    Relations avec les médias
    (416) 314-8975
    ou
    Manitoba:
    Communications du Cabinet
    (204) 945-1494
    ou
    Nouveau-Brunswick:
    Directeur des communications
    (506) 453-6449