Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

23 nov. 2016 17h00 HE

Un pêcheur commercial de poisson de fond reçoit une amende de 10 000 $ pour pêche illégale : Ian Jeffrey Garnier est reconnu coupable d'infractions à la Loi sur les pêches

CAMPBELL RIVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 23 nov. 2016) - Le 3 juin 2016, Ian Garnier, capitaine du navire de pêche commerciale Miss Tatum, a plaidé coupable à huit infractions à la Loi sur les pêches devant la Cour provinciale de Courtenay. Le 8 juillet 2016, à la Cour provinciale de Campbell River, l'honorable juge Catherine Ann Crockett a condamné M. Garnier à payer une amende de 10 000 $.

À l'occasion d'un voyage de pêche commerciale au poisson de fond ayant débuté le 9 septembre 2011, Ian Garnier, capitaine du navire Miss Tatum, pratiquait la pêche du merlu du Pacifique au chalut dans les eaux du détroit de la Reine-Charlotte, au nord de Port Hardy, en Colombie-Britannique. Durant le voyage, cinq infractions à la Loi sur les pêches ont été commises : remise à l'eau de sébastes, omission d'inscrire les sébastes remis à l'eau dans le journal de bord, omission de consigner immédiatement toutes les espèces capturées dans le journal de bord, signalement de sortie moins de huit heures avant le début de la pêche et rejet de poissons.

Le 13 novembre 2012, le capitaine Garnier pratiquait la pêche commerciale du poisson de fond au chalut au large du détroit de la Reine-Charlotte. Durant ce voyage, M. Garnier a pêché dans une zone interdite et a violé les conditions de son permis de pêche en omettant de consigner toutes les activités de pêche ainsi que le numéro d'appel de sortie en mer dans le journal de bord.

Faits en bref

  • Au cours du mois de novembre 2012, des parties de la zone du détroit de la Reine-Charlotte ont été fermées à la pêche commerciale au chalut afin de réduire la pression de capture sur le sébaste à longue mâchoire durant la période de frai. Cette fermeture saisonnière est en vigueur depuis le milieu des années 1980.
  • Durant la pêche au merlu du Pacifique, les activités d'un navire de pêche commerciale au chalut peuvent être surveillées, soit par un observateur à bord, soit par des moyens électroniques, y compris la vidéo. Cette surveillance vise à assurer le respect des conditions du permis et des règlements régissant la pêche commerciale au merlu du Pacifique.
  • L'une des conditions permettant le recours à la surveillance électronique est que les pêcheurs doivent conserver toutes les prises à bord du navire. Il leur est interdit de rejeter les poissons non désirés. De plus, toutes les prises doivent être validées après l'accostage. Chaque pêcheur est responsable de ses prises.
  • De telles mesures sont en place parce qu'il est essentiel de recueillir de l'information opportune et exacte sur les pratiques de pêche et la composition et l'emplacement des prises pour assurer la conservation et la pérennité des ressources de poissons de fond.
  • Des données exactes sur les prises, vérifiées par une personne indépendante, permettent d'assurer une gestion des pêches efficace, favorisent des pratiques de pêche responsables et appuient les obligations internationales du Canada.
  • Il s'agit de la deuxième condamnation de M. Garnier pour des infractions concernant la Loi sur les pêches.

Citations

« La pêche est une industrie hautement réglementée : ceux qui s'y adonnent ont l'obligation de respecter les règles de manière à protéger et à conserver les précieuses ressources de nos océans. » - L'honorable juge Crockett

Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger la santé et la productivité à long terme des ressources halieutiques du pays, de même que les habitats dont elles dépendent, au bénéfice des générations futures. Pêches et Océans Canada a pour mandat de protéger et de conserver les ressources de la mer et de poursuivre les contrevenants à la Loi sur les pêches. Il assure et promeut le respect de la Loi sur les pêches et des autres lois et règlements connexes au moyen de patrouilles terrestres, aériennes et maritimes, et par le biais d'activités de sensibilisation et d'éducation. Parce qu'il s'emploie à mettre fin aux activités illégales, le Ministère demande au public de l'informer de toute activité de cette nature ou de toute autre infraction à la Loi sur les pêches et à ses règlements. On encourage toute personne détenant de l'information à composer le numéro sans frais réservé au signalement des infractions : 1-800-465-4336.

Liens connexes

http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/fm-gp/mplans/2016/ground-fond-sm-2016-fra.pdf

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Leri Davies
    Conseillère, Relations stratégiques avec les médias
    Pêches et Océans Canada, région du Pacifique
    604-666-8675 ou Cell: 604-612-6837
    www.dfo-mpo.gc.ca