BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

06 oct. 2015 08h00 HE

Un quart des Canadiens se servent de l'endettement pour accumuler du patrimoine, selon un rapport de l'Institut Info-Patrimoine BMO

- Trente-six pour cent des Canadiens affirment que l'endettement les rend nerveux et inquiets

- Quarante-sept pour cent des Canadiens croient que le niveau élevé d'endettement au Canada a été influencé par l'augmentation des prix dans l'immobilier

- La faiblesse des taux d'intérêt a incité 35 pour cent des Canadiens à diminuer leur hypothèque

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwired - 6 oct. 2015) - L'Institut Info-Patrimoine BMO a publié aujourd'hui un rapport étudiant les différents types d'endettement des ménages, le montant des dettes des Canadiens, et leur attitude face à leur endettement. Le rapport, intitulé Household debt in Canada - the good, the bad, and the ugly, se penche également sur les habitudes des Canadiens en matière d'endettement des ménages, dans le contexte de l'environnement économique actuel.

Selon Statistique Canada, les familles canadiennes ont en moyenne 1,63 $ de dettes pour chaque dollar de revenu après impôt. Selon le rapport de l'Institut Info-Patrimoine BMO, l'important pour bien gérer ses dettes est de savoir si elles servent à des fins appropriées, et de les diviser en trois catégories : les bonnes dettes, les mauvaises dettes et les dettes menaçantes. Les bonnes dettes sont celles qui permettent à un particulier d'améliorer ses capacités à faire l'achat d'actifs ou à augmenter son revenu, tandis que les mauvaises dettes et les dettes menaçantes sont celles qui permettent à un particulier de profiter d'un train de vie que son revenu ne peut lui offrir.

Le rapport questionnait les Canadiens sur leur sentiment par rapport à l'endettement. En voici les conclusions :

  • l'endettement les rend nerveux et inquiets (36 pour cent);
  • ils se servent de l'endettement pour accumuler du patrimoine (22 pour cent);
  • ils n'ont pas besoin de dettes, et ne s'en serviront pas (20 pour cent);
  • l'endettement est nécessaire pour eux afin d'aider la famille ou les amis (16 pour cent);
  • ils s'endettent de façon excessive à des fins de consommation (7 pour cent).

« Pour la plupart des Canadiens, l'objectif ultime devrait être de se débarrasser de ses dettes, mais la première étape devrait consister à éliminer les mauvaises dettes, qui ont le pouvoir de déstabiliser la situation financière d'un ménage », a expliqué Jean Richard, vice-président, Gestion de patrimoine, BMO Nesbitt Burns, Est du Canada. « Un professionnel des services financiers peut vous aider à éviter que vos dettes n'entraînent une instabilité financière à long terme, en travaillant avec vous à l'élaboration d'un plan pour équilibrer vos comptes aussi rapidement et efficacement que possible. »

La dette des ménages et le marché de l'immobilier

Selon le rapport, près de la moitié des Canadiens (47 pour cent) croient que le niveau élevé d'endettement au Canada a été influencé par l'augmentation des prix dans l'immobilier.

Le rapport étudie également de quelle façon la faiblesse actuelle des taux d'intérêt a influencé les décisions des Canadiens sur le plan financier. Grâce à des taux peu élevés, ils ont pu ainsi :

  • diminuer leur hypothèque (35 pour cent);
  • vivre selon le mode de vie qu'ils souhaitaient (26 pour cent);
  • acheter des produits de placement ou de l'immobilier (26 pour cent);
  • acheter une maison plus rapidement que prévu (23 pour cent);
  • consolider leurs dettes (21 pour cent);
  • acheter une plus grande maison (18 pour cent).

« Le moment est parfaitement choisi, pendant que les taux d'intérêt demeurent bas, pour effectuer des remboursements importants sur le capital de son prêt hypothécaire, comme de nombreux Canadiens l'ont fait, afin de réduire le montant de la dette contractée du fait de la hausse des prix de l'immobilier », a poursuivi M. Richard. « À l'inverse, les Canadiens devraient éviter de courir le risque d'obtenir des prêts plus importants pour acheter une maison plus chère, en s'appuyant sur la faiblesse des taux d'intérêt. Sachant que les taux d'intérêt ont toutes les chances d'augmenter dans un avenir prévisible, le moment est idéal pour élaborer un plan détaillé de gestion de la dette. »

L'Institut Info-Patrimoine BMO rappelle aux Canadiens que les stratégies de gestion de la dette présentées ci-dessous peuvent aider à préserver et à accumuler du patrimoine :

Fonds d'urgence : une somme d'argent mise de côté pour couvrir les frais de dépenses imprévues ou la perte de revenu, afin d'éviter d'être obligé de vendre des produits de placement pour obtenir des liquidités.

Prêts REER : des fonds empruntés dans le but de cotiser à un REER. La somme investie profite d'une croissance à impôt différé, et la cotisation est directement déduite du revenu gagné.

Stratégies de placement financé par emprunt : prêts dont le remboursement des intérêts donne droit à des avantages fiscaux, incluant les prêts servant à l'achat ou à la création d'une entreprise, ou à l'acquisition d'immeubles de placement ou d'autres produits de placement.

Optimisation des retraits du FERR : une stratégie s'appuyant sur un prêt à l'investissement qui comporte des frais d'intérêt qui sont identiques au montant retiré d'un FERR chaque année. Grâce à cela, le revenu imposable provenant d'un FERR qui est indiqué dans la déclaration de revenu est contrebalancé par la déduction accordée pour frais d'intérêt. Cela permet aux contribuables d'éviter toute incidence fiscale sur les retraits d'un FERR.

Swap de dettes : transformer la valeur domiciliaire d'une propriété en dette déductible, en empruntant sur la valeur domiciliaire dans le but d'acheter des produits de placement. Cela s'obtient souvent en vendant un portefeuille de placement pour rembourser une hypothèque existante, puis en contractant un prêt à l'investissement qui est garanti afin de remplacer le portefeuille.

Pour obtenir un exemplaire complet du rapport, n'hésitez pas à consulter notre site, à l'adresse suivante : www.bmo.com/institutinfopatrimoine.

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia.

À propos de l'Institut Info-Patrimoine BMO

L'Institut Info-Patrimoine BMO offre de l'information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières afin de mieux vous préparer à un avenir financier en toute confiance. L'équipe de professionnels en planification de patrimoine de l'Institut possède des connaissances approfondies de tous les aspects de la planification du patrimoine, notamment de la retraite, de la succession, des impôts et des assurances.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. Disposant d'un actif total de 672 milliards de dollars et de plus de 47 000 employés au 31 juillet 2015, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires, par l'intermédiaire de trois groupes d'exploitation : Services bancaires Particuliers et entreprises, Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

Renseignements