Organismes caritatifs neurologiques du Canada

Organismes caritatifs neurologiques du Canada

04 sept. 2015 08h00 HE

Un rapport historique pourrait aider les Canadiens atteints de troubles neurologiques à continuer de travailler selon une importante coalition de la santé du cerveau

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 4 sept. 2015) - Les Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC) se réjouissent des conclusions d'un rapport historique de l'Institut de recherche en politiques publiques (IRPP), qui préconise notamment une nouvelle approche collaborative des systèmes de soutien du revenu et de l'emploi des personnes atteintes d'une invalidité au Canada.

« Chaque jour, beaucoup trop de Canadiens vivant avec une maladie, un trouble ou une lésion du cerveau et leurs soignants font face au double dilemme que posent un problème de santé majeur et un manque à gagner dû à la perte d'un emploi. Pour la première fois, un rapport quantifie les coûts individuels et sociétaux découlant de l'exclusion des personnes aptes au travail du marché de l'emploi », dit Joyce Gordon, présidente des Organismes caritatifs neurologiques du Canada.

Publié le 3 septembre, le rapport de l'IRPP, Leaving Some Behind: What Happens when Workers Get Sick, souligne la nécessité de renouveler en profondeur les systèmes de soutien du revenu et de l'emploi des personnes atteintes d'invalidité au Canada et invite le gouvernement fédéral à se faire l'instigateur de cette réforme.

Le rapport expose les incidences et le fardeau financier qu'impose aux ménages, aux gouvernements et aux employeurs canadiens l'exclusion du marché de l'emploi de personnes encore aptes au travail. Il décrit également clairement le sort réservé aux personnes qui ont épuisé leurs prestations d'invalidité à court terme et ne bénéficient pas d'un soutien à long terme ainsi que le manque de coordination entre les programmes publics.

« Pour les personnes vivant avec une affection neurologique et leurs soignants, le rapport propose enfin une solution constructive à ces problèmes fondamentaux », dit Joyce Gordon.

Le rapport recommande entre autres d'améliorer la coordination des définitions de base et des critères d'admissibilité des programmes de soutien aux personnes atteintes d'une incapacité et d'élargir la portée et la qualité de l'assurance invalidité offerte aux travailleurs. L'IRPP estime que le gouvernement fédéral pourrait prolonger la durée des prestations d'assurance-emploi et instaurer un programme de partage du travail flexible afin que les personnes atteintes puissent travailler moins d'heures tout en recevant des prestations d'assurance-emploi.

L'IRPP préconise également d'améliorer le système de diffusion de l'information et le soutien pratique offert aux employeurs sur les meilleures pratiques et les ressources en place lorsqu'un employé est atteint d'une maladie ou d'un trouble grave ou qu'il doit s'occuper d'un être cher et qu'il a besoin de prendre congé ou de souplesse pour pouvoir continuer à travailler.

Le rapport est issu d'une discussion sur le fardeau et l'incidence sur les ménages canadiens d'une maladie grave, qui a été organisée sous les auspices de la Société canadienne du cancer, de l'Association canadienne des aidantes et aidants naturels et de la Société canadienne de la sclérose en plaques. La rencontre, qui réunissait 31 représentants du milieu universitaire, de groupes de réflexion, du gouvernement, du patronat et des compagnies d'assurance privée ainsi que sept organisations non gouvernementales du secteur santé, notamment les OCNC, a eu lieu en juin 2015 et a été facilitée par l'Institut de recherche en politiques publiques.

Le rapport appuie l'appel à l'action lancé par les OCNC sur l'enjeu important de la protection du revenu et de la sécurité d'emploi durant la campagne électorale en cours. En mars 2015, la coalition a publié un document de politique générale intitulé La santé du cerveau au Canada : mise en application de la recherche. Elle y recommandait entre autres que le gouvernement fédéral travaille avec les OCNC et d'autres partenaires pour cerner les obstacles nuisant au maintien ou au retour au travail des personnes atteintes de troubles neurologiques encore aptes au travail et trouver des moyens de les aider.

Liens

Leaving Some Behind: What Happens when Workers Get Sick - adresse à consulter http://irpp.org

La santé du cerveau au Canada : mise en application de la recherche - adresse à consulter : http://www.mybrainmatters.ca

À propos des Organismes caritatifs neurologiques du Canada

Créés en 2008, les Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC) constituent une coalition de 24 organisations qui représentent les personnes atteintes de maladies, de troubles et de lésions du cerveau au Canada. Les OCNC travaillent en collaboration en vue d'accroître la sensibilisation, l'éducation et la recherche et d'améliorer le diagnostic et le traitement au bénéfice des personnes touchées par une maladie cérébrale.

Renseignements