Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

03 févr. 2016 13h00 HE

Un scientifique du MPO contribue à la rédaction d'un article sur le projet mondial de surveillance des océans pour la revue Nature

Le programme Argo, pierre angulaire de la recherche internationale sur le changement climatique

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 3 fév. 2016) - La revue Nature a publié l'article intitulé « Fifteen years of ocean observations with the global Argo array» (Quinze ans d'observations océaniques au moyen du réseau Argo), corédigé par Howard Freeland, professeur émérite en océanographie physique à l'Institut des sciences de la mer du ministère des Pêches et des Océans (MPO).

L'article s'intéresse aux réalisations et à l'avenir du programme Argo, le plus ambitieux projet de recherche en son genre, qui effectue une surveillance continue des océans de la planète au moyen de 3 500 profileurs déployés dans le cadre d'un partenariat entre plus de 30 pays.

Étant donné la forte influence des océans sur le climat, le projet Argo joue un rôle essentiel dans la surveillance des changements climatiques. Ce système assure une couverture mondiale et des rapports en temps réel, ce qui représente une nette amélioration par comparaison aux méthodes précédentes d'échantillonnage par navire. En outre, le projet Argo est axé sur la collaboration internationale et la collecte de données ouvertes, et fournit de nouvelles connaissances importantes dans des domaines connexes, tels que la prévision météorologique et la gestion des pêches.

Howard Freeland s'intéresse au rôle que jouent les océans dans le contrôle ou l'atténuation des changements climatiques à l'échelle mondiale, et particulièrement au phénomène El Niño. Originaire de Yorkshire, en Angleterre, il détient un baccalauréat en physique théorique de l'Université d'Essex, en Angleterre, ainsi qu'un doctorat en océanographie physique de l'Université Dalhousie, au Canada.

M. Freeland est reconnu pour l'étendue de ses travaux de recherche et ses nombreuses publications sur les changements climatiques et leurs répercussions sur les systèmes biologiques; les mécanismes de contrôle et la dynamique des océans; l'étude des milieux océaniques le long des côtes, dans les fjords et en haute mer; et le projet Argo. Ancien coprésident de l'équipe directrice internationale d'Argo et actuel directeur du projet à titre honorifique, M. Freeland est également récipiendaire de la médaille J.-P.-Tully en océanographie et lauréat du prix d'excellence de la fonction publique 2013 pour sa contribution au corpus scientifique.

Étant un important collaborateur du projet Argo, le gouvernement du Canada soutient les travaux de scientifiques comme M. Freeland et ses collègues au MPO qui étudient les précieuses ressources océaniques et font avancer notre compréhension du changement climatique.

Faits en bref

  • Il n'y a pas plus grand réseau de suivi du climat océanique au monde qu'ARGO. Le projet ARGO dispose de plus de 3 500 profileurs en dérive libre qui mesurent la température et la salinité de l'eau, recueillant ainsi des renseignements fort utiles sur l'évolution des cycles climatiques et hydrologiques de la planète.

  • Pêches et Océans Canada est fier d'apporter sa juste contribution au projet Argo. Depuis 2001, le Ministère a lancé 340 profileurs Argo, dont 100 sont toujours en marche.

  • Les données Argo sont à la disposition de tous et sont utilisées à toutes sortes de fins, comme l'évaluation du changement climatique, l'amélioration des prévisions météorologiques et l'élaboration de modèles océaniques.

Citations

« Le gouvernement du Canada participe activement au travail qui se fait à l'échelle mondiale pour contrer le changement climatique et reconnaît à leur juste valeur la contribution de scientifiques comme M. Freeland et ses collègues de toute nationalité. Nous rétablissons un financement de plus de 40 millions de dollars à l'appui des programmes de science et de contrôle océanographiques du Canada, afin de mieux servir l'intérêt public en fondant nos décisions sur des données scientifiques, des faits et des preuves. »

L'honorable Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Comme je participe au projet Argo depuis ses débuts, c'est pour moi un honneur de contribuer à faire connaître ce programme percutant et novateur. Les abondantes données de sources ouvertes que ce projet a permis de recueillir ont fait progresser énormément la recherche sur l'état des océans, en plus d'apporter de nouvelles perspectives sur la façon dont ils influencent le climat, tout en servant de modèle de coopération scientifique internationale. »

M. Howard Freeland, professeur émérite, ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Liens connexe

- Fifteen years of ocean observations with the global Argo array (disponible en anglais seulement)

- Argo Canada

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Pour des renseignements ou pour obtenir une entrevue auprès
    de M. Freeland au sujet du projet ARGO ou du rôle du MPO
    dans la recherche sur le changement climatique :
    Direction générale des communications
    Pêches et Océans Canada - Région du Pacifique
    media.pac@dfo-mpo.gc.ca - 604-666-1746