BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

24 mai 2013 07h00 HE

Un sondage de BMO montre l'importance relative que les entreprises attribuent à la personnalité, aux compétences et à l'éducation lorsqu'elles embauchent des étudiants

- Le diplôme et l'alma mater sont les critères les moins importants pour les employeurs, alors que les savoirs comportementaux se classent en haut de leur liste.

- La moitié (51 %) des entreprises canadiennes prévoient d'embaucher des étudiants ou des diplômés récents cette année.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 24 mai 2013) - Alors que de nombreux étudiants s'apprêtent à mettre fin à leurs études et à préparer leur curriculum vitae en vue d'intégrer le monde du travail, un sondage de BMO Banque de Montréal dont les résultats ont été publiés aujourd'hui indique que bon nombre d'employeurs qui cherchent à embaucher de nouveaux diplômés attribuent plus d'importance aux traits de personnalité qu'aux références et à l'éducation.

Selon BMO, la moitié (51 %) des entreprises canadiennes prévoient d'embaucher des étudiants ou des diplômés récents cette année. L'étude de BMO indique quels sont les critères auxquels les propriétaires d'entreprise ont tendance à attribuer le plus d'importance lorsqu'ils évaluent les candidats à des emplois subalternes qui sortent directement de l'école.

L'étude indique que :

  • Les employeurs placent la personnalité en haut de leur liste de critères, un tiers d'entre eux (30 %) déclarant que c'est le plus important.
  • Les compétences arrivent au deuxième rang, le quart des employeurs (26 %) en faisant leur priorité.
  • L'expérience professionnelle se situe au troisième rang, seulement 15 % des répondants la considérant comme le critère le plus important.
  • Les références et recommandations (8 %) et le diplôme obtenu ou l'établissement d'enseignement (3 %) se retrouvent au bas de la liste.

« Compte tenu du très grand nombre d'étudiants qui se cherchent un emploi, il est encourageant de constater que les entreprises canadiennes sont très désireuses d'embaucher des étudiants ou des diplômés récents, a déclaré Steve Murphy, premier vice-président, Services bancaires aux entreprises de BMO. Ces entreprises reconnaissent que ce groupe de Canadiens constitue une main-d'œuvre dotée d'énormément de caractéristiques et de compétences fort utiles. »

« L'emploi dans le segment des diplômés âgés de 20 à 24 ans a légèrement augmenté depuis la récession, a expliqué Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. Dans les secteurs où les emplois d'été sont très recherchés, comme le tourisme, il pourrait y avoir moins d'offres d'emploi pour les étudiants et les diplômés cette année, en raison de la vigueur du huard et parce que les consommateurs canadiens cherchent à réduire leurs dépenses. Cependant, la hausse prévue de la demande aux États-Unis devrait influer favorablement sur l'économie et sur les perspectives d'emploi au Canada. »

Le sondage indique également l'importance relative accordée à ces critères par les employeurs du secteur des services et du secteur manufacturier :

  • Pour les employeurs du secteur manufacturier, les compétences se classent au premier rang, tandis que le diplôme obtenu se situe au dernier échelon (respectivement 37 % et 1 %).
  • Étonnamment, les traits de personnalité ont plus d'importance pour le secteur manufacturier que pour celui des services (respectivement 31 % et 28 %).
  • Pour les employeurs du secteur des services au Canada, les traits de personnalité d'un nouveau diplômé ont deux fois plus d'importance que ses compétences (28 % vs 16 %).
Critères Total Secteur des services Secteur manufacturier
Personnalité 30 % 28 % 31 %
Compétences 26 % 16 % 37 %
Expérience professionnelle 15 % 18 % 6 %
Références et recommandations 8 % 8 % 6 %
Diplôme obtenu et établissement d'enseignement 3 % 7 % 1 %

Le sondage a été effectué par Pollara auprès d'un échantillon de 500 propriétaires d'entreprise canadiens, du 25 février au 15 mars 2013. La marge d'erreur de ce sondage est de ± 4,4 %, 19 fois sur 20. Les données ont été pondérées par région et par taille d'entreprise, en se fondant sur une étude de décembre 2011 de Statistique Canada, de sorte qu'elles sont représentatives de l'ensemble des propriétaires d'entreprise canadiens.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 542 milliards de dollars au 31 janvier 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services aux grandes entreprises, aux gouvernements et aux clients institutionnels.

Renseignements