BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

02 mai 2013 06h00 HE

Un sondage de BMO sur la psychologie des chercheurs d'une maison révèle que les acheteurs ont visité 10 maisons en moyenne avant d'acheter

- Coup de foudre : 80 pour cent des acheteurs potentiels savent si la maison leur convient dès qu'ils en franchissent le seuil

- Méfiance chez les acheteurs : Les Canadiens s'inquiètent davantage de trouver un défaut caché après l'achat que d'une baisse potentielle du marché immobilier

- Test de résistance au stress : L'étude révèle également l'état émotionnel et les motivations des acheteurs potentiels, dont ceux des acheteurs d'une première maison

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 2 mai 2013) - Selon un rapport de BMO sur la psychologie des chercheurs d'une maison, les propriétaires canadiens ont consacré en moyenne cinq mois à la recherche d'une maison et en ont visité dix avant d'arrêter leur décision d'achat.

Le rapport de Pollara dont les résultats ont été dévoilés aujourd'hui est le quatrième d'une série de sondages de BMO qui examinent les comportements des Canadiens en matière de finances personnelles et d'investissement. En voici les faits saillants :

  • quatre-vingts pour cent des acheteurs potentiels savent si une maison leur convient dès qu'ils en franchissent le seuil;
  • toutefois, 68 pour cent des acheteurs potentiels acceptent d'opter pour une maison qui n'est pas « parfaite »;
  • le tiers (33 pour cent) se sont sentis pressés de conclure l'achat - nombre qui passe à 39 pour cent chez les acheteurs d'une première maison;
  • la plus grande crainte des acheteurs d'une maison est de découvrir un défaut après l'achat (71 pour cent); vient ensuite une chute des prix après l'achat (55 pour cent).

« Il est important d'adopter une approche pratique lors de la recherche d'une maison et d'avoir une idée claire de sa situation financière pour s'assurer de prendre une décision d'achat responsable », a indiqué Laura Parsons, spécialiste - Prêts hypothécaires, BMO Banque de Montréal. « En faisant des recherches préparatoires et en se fixant des attentes réalistes, on peut éviter de faire un achat précipité ou non éclairé ».

Les motivations - au-delà de la bonne affaire

Selon le rapport, 44 pour cent de propriétaires actuels disent avoir acheté leur maison parce qu'ils y voyaient un bon investissement; 37 pour cent indiquent qu'ils ont été motivés par le fait qu'ils croyaient que la conjoncture du marché se prêtait à un achat. Vingt-trois pour cent ont acheté parce qu'ils voulaient déménager dans un nouveau voisinage et 18 pour cent l'ont fait parce que leur famille s'agrandissait.

La recherche d'une maison : une relation amour-haine

Le rapport a par ailleurs révélé que les Canadiens vivent toute une gamme d'états d'esprit lorsqu'ils achètent une maison :

  • enthousiasme (48 pour cent), prudence (41 pour cent) et optimisme (31 pour cent) sont les principaux états identifiés;
  • le quart des répondants (25 pour cent) disent que le processus est une source de stress et 21 pour cent avouent qu'il les rend nerveux;
  • les acheteurs d'une première maison sont plus enclins que l'acheteur de maison moyen à éprouver du stress (30 pour cent par rapport à 25 pour cent) et de la nervosité (25 pour cent contre 21 pour cent) à l'égard du processus d'achat d'une maison, et sont moins portés à l'optimisme (23 pour cent par rapport à 31 pour cent).
ÉTATS D'ESPRIT NATIONAL ACHETEURS D'UNE PREMIÈRE MAISON RÉGION
Atl. Qué. Ont. Man./
Sask.
Alb. C.-B.
Enthousiasme 48 % 52 % 50 % 39 % 52 % 49 % 49 % 54 %
Prudence 41 % 41 % 35 % 50 % 38 % 39 % 41 % 39 %
Optimisme 31 % 23 % 28 % 28 % 31 % 34 % 32 % 35 %
Stress 25 % 30 % 24 % 22 % 24 % 27 % 32 % 24 %
Nervosité 21 % 25 % 23 % 13 % 24 % 24 % 25 % 21 %

« Comme l'achat d'une maison est l'un des investissements les plus importants que les Canadiens sont appelés à faire au cours de leur vie, il importe de prendre le temps qu'il faut et de demander l'assistance d'un professionnel pour réduire le stress et éviter les pièges financiers pouvant découler d'une décision fondée sur les émotions », prévient Mme Parsons.

Mme Parsons ajoute qu'obtenir un financement préapprouvé, choisir un taux fixe et faire une simulation de crise sur son budget en utilisant un paiement hypothécaire basé sur un taux d'intérêt plus élevé avant d'acheter une maison peut procurer à l'acheteur d'une maison plus de tranquillité d'esprit et lui permettre de s'affranchir de son hypothèque plus tôt.

Le sondage de BMO sur la psychologie des chercheurs d'une maison a été réalisé par Pollara. Ce sondage a pris la forme d'entrevues en ligne auprès d'un échantillon aléatoire de 2 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus, entre le 25 février et le 5 mars 2013. Pour référence, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d'erreur de ± 2,2 pour cent, 19 fois sur 20. Les données ont été pondérées par région, sexe et âge, selon les statistiques de recensement les plus récentes, afin d'être représentatives de tous les adultes canadiens.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 538 milliards de dollars au 31 janvier 2013 et d'un effectif de plus de 47 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissements.

Renseignements