Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

08 oct. 2010 06h30 HE

Un sondage révèle que les résidents de Winnipeg rejettent le contrat secret pour les égouts

Le sondage montre que huit résidents sur dix veulent que les détails du contrat avec Veolia soient rendus publics

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 oct. 2010) - Un sondage de Probe Research montre que 78 pour cent des résidents de Winnipeg croient que tous les détails du contrat de 30 ans que la Ville de Winnipeg a conclu avec l'entreprise privée Veolia Canada doivent être rendus publics avant les élections municipales du 27 octobre.

En outre, le sondage, commandé par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), révèle que l'opposition générale à l'entente avec Veolia est aussi très forte : 61 pour cent des Winnipégois sont contre, tandis que 39 pour cent l'appuient.

« À l'évidence, les Winnipégois sont très préoccupés par le fait que le maire et le conseil municipal aient décidé de conclure un contrat de 30 ans avec une entreprise privée pour l'entretien et l'exploitation des usines de traitement des eaux usées de Winnipeg », affirme le président national du SCFP, Paul Moist. 

 « Depuis deux ans, des citoyens inquiets demandent à la Ville de faire preuve d'ouverture et de transparence quant à la sous-traitance des services de nos usines de traitement des eaux usées, poursuit M. Moist. Et depuis deux ans, la Ville fait la sourde oreille. »

« Les électeurs de Winnipeg méritent de connaître l'ampleur de cette entente, croit-il. Ils méritent de savoir combien elle leur coûtera, à eux et à leurs enfants, dans 30 ans. Ils méritent des réponses à leurs questions avant les élections du 27 octobre. »

Paul Moist précise que le maintien dans le secteur public des services d'eaux potables et usées est une priorité importante pour le SCFP et ses membres. Le SCFP a organisé des campagnes d'opposition à la privatisation de l'eau partout au pays et ailleurs dans le monde. Depuis 2008, le SCFP collabore avec d'autres organisations communautaires pour s'opposer à la décision de la Ville de Winnipeg de faire appel à un partenaire privé pour exploiter et entretenir ses installations de traitement des eaux usées.

Probe Research a mené le sondage téléphonique auprès de 601 résidents de Winnipeg du 16 au 30 septembre. La marge d'erreur est de ±4,0, 19 fois sur 20.

Le SCFP est le plus grand syndicat du Canada. Il compte plus de 600 000 membres, dont 26 000 au Manitoba.

Renseignements

  • Liam Martin
    Conseiller aux communications
    204-612-0901
    ou
    Heather Fraser
    Conseillère aux communications, SCFP national
    613-237-1590