L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM)

L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM)

05 mai 2009 08h30 HE

Un sondage VoxPop révèle l'existence d'un grand nombre de sondages frauduleux de télémarketing

Presque quatre Canadiens sur 10 signalent qu'ils ont été victimes de télévendeurs se faisant passer pour des enquêteurs de sondage

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 5 mai 2009) - Les Canadiens et Canadiennes sont les victimes à un rythme alarmant de télévendeurs qui se font passer comme enquêteurs de sondage pour vendre des produits ou récolter de l'argent, selon un sondage national VoxPop (Voix du peuple) de l'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) qui régit et réglemente l'industrie de la recherche sur l'opinion au Canada.

Le sondage a permis de découvrir qu'au cours de la dernière année, 38 % des adultes canadiens ont été contactés pour participer à une recherche-sondage qui s'est avérée une tentative de leur vendre un produit ou un service ou de leur demander un don.

"Les enquêteurs de sondage légitimes ne vendent jamais quoi que ce soit et ne sollicitent jamais d'argent, en aucune circonstance, et ils donnent toujours les nom de leur société de recherche et des renseignements sur la nature de la recherche au début de l'appel", explique le porte-parole de VoxPop, Alain Choinière, directeur de l'ARIM et président de CRA Montréal. "Toute tentative de vente ou de sollicitation de fonds suivant une invitation à participer à un sondage est une fraude. Les personnes qui reçoivent de tels appels devraient immédiatement signaler le nom de l'entreprise et, si possible, son numéro de téléphone à PhoneBusters, un centre d'appel anti-fraude national administré conjointement par le Bureau de la concurrence, la Gendarmerie royale du Canada et la Police provinciale de l'Ontario."

Les Canadiens et Canadiennes qui sont les victimes de télévendeurs frauduleux se faisant passer pour des enquêteurs de sondage peuvent joindre PhoneBusters en appelant le numéro sans frais 1-888-495-8501.

Ces pratiques illégales sont connues au sein de l'industrie de la recherche sur l'opinion sous les noms de sugging (la sollicitation déguisée en entrevue), et le mugging (le marketing déguisé en entrevue) qui sont tous deux passibles de jusqu'à cinq ans de prison en vertu de la Loi sur la concurrence du Canada. La peine maximale pourrait aller jusqu'à 14 ans de prison en vertu des modifications à la Loi sur la concurrence présentement en cours.

La fréquence des appels de télévendeurs frauduleux était la plus élevée en Alberta (44 %), suivie du Québec (40 %), du Manitoba et de la Saskatchewan (39 %), de l'Ontario (36 %), du Canada atlantique (35 %) et de la Colombie-Britannique (33 %).

En vertu de la Loi sur la concurrence, les télévendeurs sont tenus d'identifier leur entreprise et de divulguer leur véritable but dès le début de l'appel. La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) exige également que les entreprises obtiennent un consentement valide des Canadiens et Canadiennes avant de collecter, divulguer ou utiliser leurs renseignements personnels.

Le travail que l'ARIM a effectué avec diligence en coopération avec les législateurs canadiens pour faire cesser le sugging et le mugging a connu un succès significatif. Une enquête similaire de l'ARIM publiée en 2007 a révélé que 41 % des Canadiens et Canadiennes avaient été victimes de mugging ou de sugging au cours de l'année précédente.

"La réduction modeste de ces pratiques destructives de télémarketing au cours de la dernière année est une bonne nouvelle, mais il faut maintenant que le public devienne plus conscient du problème et de la façon d'y mettre fin", d'ajouter M. Choinière. "D'abord et avant tout, les répondants aux sondages doivent connaître leurs droits et les manières de se protéger."

La Charte des droits des répondants de l'ARIM, établie en 2006, impose un code de déontologie strict à tous ses membres afin de protéger le temps et les renseignements personnels des répondants aux sondages, et rend les Canadiens et Canadiennes conscients du fait qu'ils peuvent vérifier la légitimité des projets de recherche au moyen du Système d'enregistrement des sondages canadiens.

Les gens peuvent vérifier la légitimité et la nature d'une recherche-sondage à laquelle on leur demande de participer en demandant le code d'enregistrement du sondage ou en appelant le numéro sans frais 1-800-554-9996 pour obtenir des renseignements sur le projet de recherche. Les sociétés de recherche membres de l'ARIM sont tenues de fournir ces renseignements sur demande, de même que les coordonnées du directeur de recherche qui effectue l'étude.

Canadiens et Canadiennes peuvent également visiter www.mria-arim.ca pour en apprendre davantage sur leurs droits en tant que répondants à des sondages et sur la campagne d'information de l'ARIM, appelée VoxPop (Voix du peuple), qui vise à apprendre aux Canadiens et Canadiennes la valeur de la recherche sur l'opinion et à encourager la participation aux sondages.

Le sondage VoxPop a examiné également les attitudes des gens à l'égard de la recherche sur l'opinion et révèle qu'une forte majorité des Canadiens et Canadiennes croient que la recherche-sondage renferme une valeur économique et sociale puisqu'elle permet aux individus d'exercer une influence directe sur les décisions des entreprises et des gouvernements.

Plus de huit répondants sur dix (84 %) sont d'avis que les enquêtes et les sondages sont utiles, 79 % sont d'avis que les sondages donnent aux gens la possibilité d'influencer les décisions sur les politiques gouvernementales, et 75 % sont d'avis que les sondages mènent à des produits, des services et des politiques gouvernementales qui satisfont mieux les besoins et les désirs des consommateurs.

"Une forte majorité des Canadiens et Canadiennes tiennent la recherche-sondage en haute estime, comme en témoigne le fait que 63 % des répondants croient que la recherche sur l'opinion renforce la démocratie canadienne en permettant aux gens d'avoir leur mot à dire dans les décisions importantes que prennent les gouvernements et les entreprises", déclare M. Choinière. "Aucun autre véhicule n'offre une telle influence ou des avantages aussi tangibles à tous les Canadiens et Canadiennes. Voilà pourquoi nous sommes tous perdants quand les répondants aux sondages sont victimes des fraudes de télévendeurs."

Le sondage VoxPop de l'ARIM sur l'incidence du sugging et du mugging a été mené par téléphone entre le 29 janvier et le 15 février 2009, auprès d'un échantillon aléatoire national de 2 035 répondants adultes canadiens, et les résultats sont considérés exacts à plus ou moins 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Ce sondage fait partie de la série de sondages de VoxPop, une campagne visant à permettre aux Canadiens et Canadiennes de se faire entendre et à les encourager à participer aux enquêtes sur l'opinion. L'ARIM régit et représente l'industrie canadienne de la recherche-sondage. VoxPop : Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s'améliorent.

Renseignements