SOURCE: Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

02 févr. 2016 00h01 HE

Une aide insuffisante pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque

Véritable épidémie silencieuse, l'insuffisance cardiaque impose un lourd fardeau au système de santé et aux familles du pays

OTTAWA, ON--(Marketwired - 2 février 2016) - Le Bulletin de santé 2016 de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC examine en détails le lourd fardeau de l'insuffisance cardiaque, lequel ne cesse de croître. Au pays, des centaines de milliers de personnes sont aux prises avec ce trouble compliqué et fatal, qui est souvent mal compris et qui les épuise, elles et leur famille, tout en pesant sur notre système de santé. Malgré tous les progrès qui ont été accomplis en matière de soins ainsi que plusieurs travaux de recherche des plus prometteurs, le Canada devra encore beaucoup travailler pour améliorer les perspectives des patients.

" Les gens d'ici sont de plus en plus nombreux à vivre avec les maladies cardiovasculaires, et les séquelles dévastatrices de ces dernières augmentent également, y compris l'insuffisance cardiaque, affirme David Sculthorpe, chef de la direction, Canada, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. Il nous reste encore beaucoup à faire tandis que de plus en plus de personnes au pays souffrent de cette maladie chronique incurable, que ce soit en matière de diagnostic précoce à de meilleurs soins palliatifs, et finalement des traitements pour aider à guérir ces cœurs endommagés. "

Le public comprend souvent mal ce qu'est l'insuffisance cardiaque. Selon un nouveau sondage* de la Fondation, plus du quart de la population du pays pense que cette maladie est caractérisée par l'arrêt complet des battements du cœur. En fait, le muscle cardiaque ne parvient tout simplement pas à pomper le sang aussi bien que d'habitude en raison des lésions qu'il a subies, par exemple à la suite d'une crise cardiaque.

" L'insuffisance cardiaque est le résultat final de toutes les maladies du cœur, explique le Dr Paul Fedak, chirurgien cardiaque à l'Université de Calgary et chercheur porte-parole de la Fondation. Tout dysfonctionnement du cœur se termine par ce trouble; c'est là que mènent tous les chemins. "

L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique incurable qui empire avec le temps. Selon notre sondage, près de la moitié de la population pense qu'il est possible d'en guérir, alors qu'en fait, il n'existe pas encore de remède. Selon la gravité de leurs symptômes, la moitié des patients souffrant d'insuffisance cardiaque décéderont dans les cinq ans; une grande partie des autres ne survivront pas plus de 10 ans.

Une maladie dite " de la porte tournante " qui pèse lourd sur un système de santé déjà mis à rude épreuve

En raison des longs séjours à l'hôpital qu'elle entraîne fréquemment, l'insuffisance cardiaque est appelée " maladie de la porte tournante ". Effectivement, si on exclut les accouchements, ce trouble se classe au troisième rang des causes les plus courantes d'hospitalisation selon l'Institut canadien d'information sur la santé, derrière les maladies respiratoires et les crises cardiaques, qui sont d'ailleurs toutes deux associées à l'insuffisance cardiaque. Le séjour moyen à l'hôpital pour ces patients est long - huit jours -, car la plupart des cas sont complexes et demandent souvent la prise en charge d'autres problèmes de santé.

" L'insuffisance cardiaque a un coût considérable, souligne le Dr Justin Ezekowitz, directeur de la clinique de la fonction cardiaque de l'Université de l'Alberta et chercheur porte-parole de la Fondation. La plus grande partie des coûts provient de l'hospitalisation et des visites à l'urgence. "

On estime que l'insuffisance cardiaque entraîne des coûts directs de plus de 2,8 milliards de dollars par année au pays.

Les visites à l'hôpital en lien avec l'insuffisance cardiaque augmentent annuellement depuis maintenant plusieurs années consécutives. Au pays, on compte actuellement 600 000 personnes atteintes d'insuffisance cardiaque, et 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. De plus, ces nombres augmenteront fort probablement compte tenu du vieillissement de la population et du nombre croissant de personnes qui vivent avec une maladie cardiovasculaire.

L'insuffisance cardiaque, un prix à payer pour tout le monde

L'insuffisance cardiaque pèse sur les familles. Selon notre sondage, presque la moitié des gens ont été touchés par ce trouble, soit parce qu'ils ont reçu un diagnostic, soit parce qu'un membre de leur famille ou un ami proche en est atteint.

Les difficultés auxquelles font face les patients atteints de cette maladie et leurs aidants peuvent être accablantes : incapacité de bien s'occuper des activités de la vie quotidienne, grand nombre de rendez-vous, prise de plusieurs médicaments, surcharge d'information complexe. Près de 30 % des patients se trouvent également aux prises avec la dépression. Un grand nombre d'aidants naturels ressentent un grand stress causé par la réalité que représentent les soins prodigués à un être cher touché par une maladie qui est compliquée à prendre en charge et dont la détérioration est difficile à prédire.

Sue MacDonald est l'une de ces personnes qui ont déjà été aidantes naturelles : avec plusieurs membres de sa famille, y compris sa mère, elle a pris soin de son père jusqu'à ce qu'il décède des suites de l'insuffisance cardiaque et de plusieurs autres problèmes de santé, à 76 ans. " Prendre soin de mon père a été une tâche difficile, particulièrement en raison du grand nombre de rendez-vous et de soins à coordonner. Il y avait différents systèmes et spécialistes. Mon père est tombé souvent avant d'aller aux soins de longue durée et il y a eu beaucoup d'appels d'ambulance. Il faisait des allées et retours à l'hôpital. "

Défis et lacunes

L'insuffisance cardiaque est un trouble qu'il est difficile de diagnostiquer pour diverses raisons, notamment parce que ses symptômes ressemblent parfois à ceux d'autres maladies. Malgré tout, le diagnostic est l'un des points pour lesquels des progrès considérables ont été réalisés. Cela dit, il est possible d'améliorer la situation, surtout en matière de rapidité du diagnostic.

L'insuffisance cardiaque peut être traitée et prise en charge par l'apport de changements aux habitudes de vie, la prise de médicaments et certains dispositifs. Malgré tout cela, s'orienter au sein du système de santé n'est pas facile pour les patients et les familles, surtout avec toutes les lacunes qu'il comporte. Les spécialistes et cliniques de l'insuffisance cardiaque sont trop peu nombreux, et les médecins de famille sont souvent ceux qui prennent soin de ces patients, même s'ils ne possèdent pas les connaissances et la formation spécialisées dont ils ont besoin pour gérer les cas les plus compliqués. De plus, on constate un manque de continuité dans les soins après le congé de l'hôpital et la réinsertion dans la communauté, ainsi que de sérieuses lacunes dans le soutien aux soins à domicile. Les soins palliatifs sont aussi particulièrement rares pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque.

Un espoir pour l'avenir

De nos jours, de nouveaux projets de recherche portent sur des façons de freiner l'insuffisance cardiaque ou de remplacer les tissus endommagés, deux pistes qui s'avèrent prometteuses. D'autres chercheurs tentent de découvrir s'il est possible, en quelque sorte, de mettre en marche et d'arrêter certains gènes pour améliorer le fonctionnement du cœur après une crise cardiaque. La médecine régénérative répare ou remplace les cellules humaines afin d'aider le corps à guérir de lui-même, et pourrait donc être la clé de la guérison des tissus et organes endommagés, y compris du cœur.

" Il existe bien des manières d'aider un patient atteint d'insuffisance cardiaque, que ce soit par la prévention, par des traitements médicamenteux, par des pompes artificielles ou encore par l'ingénierie tissulaire et la médecine régénérative, explique le Dr Fedak. Le problème pourrait également être résolu si nous pouvions faire en sorte que les lésions redeviennent un muscle, ou créer un nouveau cœur pour le patient. "

Quelques statistiques sur l'insuffisance cardiaque

  • Au pays, 600 000 personnes souffrent d'insuffisance cardiaque.
  • Chaque année, 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués.
  • L'insuffisance cardiaque entraîne des coûts directs de plus de 2,8 milliards de dollars par année au pays.
  • Les visites à l'hôpital liées à cette maladie ont augmenté annuellement au cours des six dernières années; 60 000 visites ont été rapportées en 2013-2014, ce qui représente une augmentation relative de 13 %.
  • L'insuffisance cardiaque est l'une des causes principales d'hospitalisation. Si on exclut les accouchements, elle se classe au troisième rang des causes les plus courantes d'hospitalisation, derrière les maladies respiratoires et les crises cardiaques, qui sont toutes deux associées à ce trouble.
  • Diverses sources estiment qu'un patient atteint d'insuffisance cardiaque sur cinq retourne à l'hôpital dans les 30 jours, que ce soit à cause de ce trouble (dans environ la moitié de ces cas) ou d'une autre maladie.
  • Près de 30 % des patients souffrant d'insuffisance cardiaque se trouvent également aux prises avec la dépression.

Pour lire le bulletin complet : www.fmcoeur.ca/bulletindesante

*Le sondage a été effectué par Environics Research Group auprès de 2 012 Canadiens et Canadiennes en octobre 2015.

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons chaque jour d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. fmcoeur.ca

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/2/1/11G081067/Images/BurdenOfHeartFailure_FR-01-81734618387d848390a7e64f343643a9.jpg

Vidéo intégrée disponible: https://www.youtube.com/watch?v=J9HYR4uFnus&list=PLlLH6D8gy0OzDyXoWzDd93u7unajxbszf&index=128

Pièce jointe disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/2/1/11G081067/HMReport_ScreenRGB_FR2Compressed-ceda4629e5339be59db5d2a313dc7c1e.pdf

Renseignements