SOURCE: La Mancha Resources

29 mars 2011 09h37 HE

UNE ANNÉE RECORD POUR LA MANCHA EN 2010, ALORS QUE LA PRODUCTION S'EST ACCRUE DE 30 % ET QUE LE BÉNÉFICE NET A PLUS QUE DOUBLÉ

PARIS--(Marketwire - March 29, 2011) - La Mancha Resources Inc. (TSX: LMA)

Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf mention contraire.

FAITS SAILLANTS DE 2010 :

 -- Production aurifère record de 122 571 onces, en hausse de 30 % par
    rapport à 2009

 -- Bénéfice net ayant plus que doublé pour atteindre 23,7 millions $

 -- Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation presque
    doublés à 59,4 millions $

 -- White Foil devenue la quatrième mine de La Mancha en production

 -- Étude d'évaluation préliminaire positive du projet des VMS pavant la
    voie à une croissance accrue

 -- Dette de l'entreprise remboursée et encaisse augmentée de 16,9 millions
    $ à 38,4 millions $

Le tableau suivant souligne la performance accrue de La Mancha depuis 2007, soit la première année entière d'exploitation de La Mancha en tant que producteur.

                          Période de 12 mois terminée le 31
                                       décembre
                          ----------------------------------  Différence :
                            2007     2008     2009     2010   2010 vs 2009
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Production attribuable
 (onces)                   53 900   71 550    94 570  122 571         +30 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Revenus (milliers de $)    48 456   53 639   105 424  164 693         +56 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Marge bénéficiaire ($
 US/once)*                    215      358       457      578         +26 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Revenu/perte
 d'exploitation (milliers
 de $)                     (8 202)     (43)   22 027   37 965         +72 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Bénéfice net/perte nette
 (milliers de $)          (10 806)  (5 408)   11 379   23 738        +108 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------
Flux de trésorerie
 générés par les
 activités d'exploitation
 (milliers de $)              486    3 062    30 937   59 354         +92 %
                          -------  -------  -------- -------- ------------

*Prix de vente réalisé moins coût décaissé total

Dominique Delorme, président et chef de la direction de La Mancha, a déclaré : « Les réalisations de 2010 démontrent clairement les gains obtenus au cours des quatre dernières années. Approchant les 123 000 onces, la production aurifère était en hausse de 30 % d'une année à l'autre et de 125 % par rapport à il y a quatre ans. Une grande partie de cette augmentation est attribuable à l'Australie, où le démarrage en mars de White Foil, la quatrième mine de La Mancha, concluait la première phase du développement de notre complexe minier au pays. La production aurifère consolidée résultante a engendré un bénéfice net d'environ 24 millions $ et des flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation de près de 60 millions $. Grâce à notre solide feuille de route, notre encaisse en croissance rapide et notre diversification géographique, La Mancha est aujourd'hui bien plus forte, alors que nous avançons en 2011 vers notre prochaine phase de croissance. Mettre notre projet des VMS à exécution nous permettrait de devenir un producteur de rang intermédiaire avec 200 000 onces d'or par année d'ici 2013 et 350 000 onces d'ici 2015. »

La Mancha Resources Inc. (TSX: LMA) (ci-après « La Mancha » ou « la Compagnie ») a le plaisir d'annoncer que sa production aurifère consolidée en 2010 a atteint un niveau record de 122 571 onces, comparativement aux 94 570 onces d'or en 2009. Cette hausse de 30 % est due à l'accélération constante de la production à la mine Frog's Leg, en Australie, ainsi qu'au démarrage réussi de White Foil, quatrième mine de la Compagnie, qui ont plus que compensé la production légèrement moindre en Afrique. En 2010, 64 % de la production aurifère totale de La Mancha provenait de ses exploitations australiennes.

Les coûts décaissés consolidés de 2010 s'élevaient à 653 $ US l'once d'or comparativement à 510 $ US l'once en 2009. Les coûts décaissés consolidés ont surtout été affectés par les exploitations en Australie, où le taux de change défavorable dollar australien à dollar américain ainsi que la structure de coûts plus élevés à la nouvelle mine White Foil représentaient environ 55 % de l'augmentation consolidée d'une année à l'autre. Cependant, la forte performance soutenue du prix de l'or au cours de l'année 2010 a permis à La Mancha d'accroître sa marge bénéficiaire brute par once de 26 % à 578 $ US, comparativement à 457 $ US en 2009.

Les revenus de La Mancha ont augmenté de 105,4 millions $ en 2009 à 164,7 millions $ en 2010 en raison de son profil de production rehaussé et des prix de l'or plus élevés.

Les travaux en cours dans ses très prometteuses concessions d'exploration ont porté les dépenses d'exploration de La Mancha à 7,3 millions $ en 2010, comparativement à 5,2 millions $ en 2009. Les programmes d'exploration ont encore porté fruit en 2010. En Australie, les ressources de la mine Frog's Leg ont considérablement augmenté et un nouveau dépôt, Kintore, a été identifié. En Côte d'Ivoire, de nouvelles ressources ont été délimitées à la propriété Fetekro alors qu'un important potentiel aurifère a été démontré à la propriété Bondoukou. Enfin, au Soudan, un nouveau projet aurifère a été identifié à la propriété des Monts Nuba. Ensemble, ces propriétés constituent un pipeline de projets ayant le potentiel d'alimenter notre croissance interne à l'avenir.

En 2010, le bénéfice net consolidé de La Mancha a plus que doublé, atteignant 23,7 millions $, alors que les quatre mines ont continué à se montrer rentables. Ceci est à comparer à un bénéfice net de 11,4 millions $ en 2009.

Malgré les dépenses d'exploration accrues, les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation de La Mancha ont presque doublé par rapport à l'année précédente, atteignant un niveau record de 59,4 millions $. En raison de la forte performance de la mine Frog's Leg et du démarrage de White Foil, les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation de la filiale australienne ont augmenté, passant de 17,4 millions $ en 2009 à 43,4 millions $ en 2010 et consolidant sa position d'importance dans le portefeuille de la Compagnie.

Au cours de la première moitié de 2010, cet influx de capitaux à permis à La Mancha de rembourser entièrement le reliquat de 16,1 millions $ de la facilité d'emprunt contractée avec AREVA en 2007. En fin d'année, cette facilité d'emprunt pleinement remboursée à AREVA demeurait disponible pour la totalité de la somme (22,0 millions $ australiens). L'encaisse, les quasi-espèces et les placements à court terme de la Compagnie s'élevaient à 38,4 millions $ au 31 décembre 2010, en hausse de 16,9 millions $ depuis le 31 décembre 2009.

Au cours du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010, La Mancha a produit 30 744 onces d'or attribuables tout en engendrant des revenus de 50,0 millions $, comparativement à une production de 23 683 onces d'or attribuables et des revenus de 24,2 millions $ à la période correspondante de 2009. Au cours du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010, la Compagnie a enregistré un bénéfice net record de 7,1 millions $, comparativement à une perte nette de 1,2 million $ à la période correspondante de 2009, ce qui incluait une dépense d'impôt différé de 1,1 million $ à sa filiale australienne.

EXPLOITATIONS AUSTRALIENNES

Conformément au nouveau plan minier et à la capacité de traitement accrue, la mine Frog's Leg a poursuivi l'accélération rapide de sa production, générant 66 444 onces d'or nettes pour La Mancha, à un coût décaissé de 602 $US l'once, comparativement à 46 120 onces en 2009 à un coût décaissé de 457 $US l'once. Environ la moitié de la hausse du coût décaissé par once d'une année à l'autre était due à des fluctuations des taux de change des devises étrangères défavorables, alors que la moitié restante découlait de l'augmentation des coûts unitaires d'extraction minière, ce qui était prévu en raison de la profondeur de minage accrue ainsi que des hausses des coûts de l'usinage à façon.

Comme le montre le tableau suivant, les activités minières souterraines se sont encore améliorées en 2010; le tonnage et les teneurs ont augmenté respectivement de 11 % et 17 % d'une année à l'autre. Il est bon de noter que les teneurs en or du minerai souterrain extrait au cours du quatrième trimestre de 2010 atteignaient une moyenne record de 6,35 g Au/t.

Tableau : Part de 51 % de La Mancha de l'extraction minière souterraine à Frog's Leg


(sur une base de 51 %)            2009A      2010A          2011E
                                ---------- ---------- ------------------
Tonnage souterrain extrait (t)     311 219    344 153  300 000 - 340 000
                                ---------- ---------- ------------------
Teneur en or (g Au/t)                 4,73       5,52               5,91
                                ---------- ---------- ------------------
Or contenu (oz)                     47 297     61 077    57 000 - 64 600
                                ---------- ---------- ------------------

Comme le montre ce tableau, la performance de la mine Frog's Leg devrait rester forte avec des teneurs qui devraient s'accroître davantage en 2011.

Avec l'usinage à façon des empilements de fin d'année, La Mancha prévoit que sa part de la production à la mine Frog's Leg en 2011 serait dans une fourchette de 65 000 à 70 000 onces d'or à un coût décaissé évalué à 617 $US l'once.

Un programme intensif de forage des ressources souterraines a été mené en 2010; il comprenait 35 000 mètres de forage au diamant sur l'ensemble du dépôt, long de 1 200 mètres. Ce programme d'exploration a dépassé de façon importante nos attentes, puisqu'il a permis l'addition de ressources mesurées et indiquées de 348 000 onces d'or (177 480 onces attribuables à La Mancha)(1), soit considérablement plus que les 150 000 onces (76 500 onces attribuables à La Mancha) ciblées à l'origine. L'objectif des prochains mois sera d'établir une nouvelle réserve et un nouveau plan pour la durée de la mine afin de démontrer le potentiel de développement de la mine jusqu'au niveau des 600 mètres sous la surface.

La mine en participation entière White Foil, inaugurée en avril 2010, est devenue la quatrième mine en production de La Mancha et la seconde mise en production en moins de deux ans. Pendant sa première année d'exploitation, la mine a produit 11 713 onces d'or à un coût décaissé de 928 $US l'once. Le coût décaissé a été plus élevé que prévu, principalement en raison des fluctuations des taux de change des devises étrangères défavorables et des teneurs aurifères moindres que prévues. En fonction de la capacité de minage à façon disponible, 282 194 tonnes ont été extraites entre mars et août 2010, concluant ainsi avec succès le minage du premier gradin. En fin d'année, l'empilement de White Foil s'élevait à 108 998 tonnes d'une teneur de 1,94 g Au/t.

La production à la mine White Foil, en 2011, devrait se situer dans une fourchette de 14 000 à 17 000 onces d'or à un coût décaissé évalué à 1 082 $US l'once. La Mancha prévoit demander des soumissions au deuxième trimestre pour le contrat d'extraction du deuxième gradin de la fosse, ce qui représente environ 310 000 tonnes de minerai d'une teneur moyenne de 2,0 g Au/t. Toute la capacité excédentaire de capacité d'usinage réservée à La Mancha à l'usine Greenfields qui est à proximité, devrait être comblée par du minerai provenant de White Foil.

EXPLOITATIONS AFRICAINES

Conformément aux attentes, la mine Hassaï a produit un total de 68 434 onces d'or en 2010, (22 374 onces attribuables à La Mancha) à un coût décaissé de 731 $US l'once, comparativement à 61 790 onces d'or en 2009 (24 715 onces attribuables à La Mancha) à un coût décaissé de 724 $US l'once. Bien que les coût décaissés par once soient restés relativement stables, la production s'est accrue notablement en raison du débit augmenté de l'usine découlant de l'optimisation réussie du circuit de traitement du quartz.

Aucun changement majeur de la production n'est prévu à la mine Hassaï jusqu'au démarrage de la première phase du projet des sulfures volcanogènes massifs (« VMS ») en 2013. En conséquence, la production d'Hassaï devrait se situer dans une fourchette de 60 000 à 70 000 onces d'or (24 000 à 28 000 onces attribuables à La Mancha) en 2011 à un coût décaissé évalué à 660 $US l'once.

La mine Ity mine a produit un total de 37,125 onces d'or en 2010 (17 040 onces attribuables à La Mancha) à un coût décaissé de 540 $US l'once, comparativement à 51 710 onces en 2009 (23 735 onces attribuables à La Mancha) à un coût décaissé de 389 $US l'once. L'exploitation à Ity a subi l'effet de plusieurs facteurs négatifs au cours de 2010.

La plus grande partie du manque dans la production à Ity en 2010 découlait de 1) la construction planifiée des nouvelles cellules de lixiviation et le déplacement requis de l'usine de traitement qui ont nécessité l'arrêt pendant un mois des activités d'usinage et une période de mise en service de l'usine s'étalant sur plusieurs mois, et 2) le long temps d'arrêt causé par les fortes précipitations inhabituelles durant la période de juillet à octobre. De plus, l'interruption temporaire forcée des activités minières le 17 décembre 2010, en raison de l'agitation entourant l'avenir politique incertain du pays, a nui aux résultats d'un trimestre qui, à l'origine, s'annonçait être le meilleur de l'année.

Les coûts décaissés par once à la mine ont subi l'effet d'un plus faible volume de la production causé par les facteurs défavorables mentionnés plus haut, ainsi que des teneurs usinées moindres et des coûts de traitement plus élevés associés à l'usinage du minerai de la fosse de Mont Ity, récemment mise en exploitation et dont les caractéristiques nécessitent plus d'arrosage de cyanure et des cycles prolongés de lixiviation.

En raison de la plus grande capacité des cellules de lixiviation récemment mises en service, Ity pourrait accroître sa production jusqu'à 52 290 onces d'or en 2011 (24 000 onces attribuables à La Mancha). Cependant, la performance d'Ity en 2011 demeure vulnérable à la situation politique du pays, aux conditions de sécurité changeantes près de la mine et aux difficultés d'approvisionnement de la mine en fournitures. En conséquence, la Compagnie a publié une prévision de production de 26 140 à 43 570 onces d'or (12 000 à 20 000 onces attribuables à La Mancha) en 2011 à un coût décaissé évalué à 519 $US l'once.

La capacité de La Mancha à promptement suspendre et redémarrer les activités à la mine Ity lui permet de s'adapter rapidement à une évolution de la situation politique en Côte d'Ivoire qui assurerait de façon satisfaisante des arrangements financiers et une sécurité physique des employés. La mine a donc pu reprendre la production entre la mi-janvier et le 24 février 2011, produisant environ 4 300 onces d'or (2 000 onces attribuables à La Mancha) au cours de cette période.

PROJET DES VMS

Le 7 septembre 2010, La Mancha a annoncé une étude d'évaluation préliminaire positive (« EEP ») de son projet de sulfures volcanogènes massifs (« VMS ») à sa mine Hassaï détenue à 40 % dans le nord-est du Soudan, dans le riche Bouclier arabo-nubien. Le rapport technique a été déposé auprès de SEDAR (www.sedar.com) le 22 octobre 2010.

L'EEP définit deux phases distinctes de mise en valeur. La première phase consiste en l'optimisation de l'exploitation par le remplacement des actuelles installations de lixiviation en tas par un circuit de charbon en lixiviation (« CIL »). Ceci devrait permettre une récupération plus élevée, des coûts de production moindres et une durée utile de la mine considérablement prolongée, en raison de la capacité de l'usine de CIL à retraiter des résidus aurifères accumulés depuis le démarrage de la mine, ainsi que de grandes quantités de minerai à haute teneur mais réfractaire au traitement actuel. La seconde phase implique la construction d'une usine de flottation pour traiter le minerai aurifère-cuprifère de VMS provenant du fond des fosses actuelles. Deux fosses ont déjà démontré qu'elles recelaient des dépôts de VMS et ont formé la base de l'inventaire minier de l'EEP, alors qu'on pense qu'au moins quatre autres cibles auraient un potentiel de VMS.

Les faits saillants de l'étude comprennent :

Tous les montants sont
 exprimés en dollars
 américains, 100 %
 du projet                  Phase 1 : CIL     Phase 2 : VMS     Ensemble
                          ----------------  ----------------  ------------
Mise en service           2013              2015              --
Production annuelle *
            or (oz)       155 880           59 355            --
            cuivre (t)    --                51 516
Coût initial en capitaux  185,6 M $         319,4 M $         505,0 M $
Coûts décaissés moyens    482 $/oz Au       1,24 $ /lb Cu***  -
Taux de rendement interne 30 %              11 %              17 %
Valeur nette de l'actif
 actualisée à 5 %**       149,8 M $         122,7 M $         238,7 M $
                          ----------------  ----------------  -------------


*   CIL : Exclut la faible production prévue pour la dernière année de
    l'exploitation; VMS : Taux pour les 5 premières années d'exploitation
    (alors que le projet fonctionne à la cadence prévue à la conception).
**  En utilisant un prix de l'or de 950 $US l'once et un prix du cuivre de
    2,18 $US la livre.
*** Incluant le crédit pour l'or

Les solides indicateurs économiques de la phase de CIL justifiaient le début immédiat des travaux de faisabilité de la première phase du projet, alors que le potentiel prometteur de bonification des VMS justifiait le lancement d'un programme d'exploration de 18 millions $ des VMS, avec 100 000 mètres de forage prévus en une période de 12 mois se terminant à la fin du troisième trimestre de 2011. Ce programme vise à convertir la plupart des ressources inférées à la catégorie des mesurées et indiquées tout en accroissant davantage la ressource.

L'étude de faisabilité de la première phase du projet devrait être publiée au cours des semaines à venir.

MISE À JOUR DES RÉSERVES ET RESSOURCES

Au 31 décembre 2010, les ressources mesurées et indiquées (« ressources M et I ») de La Mancha avaient augmenté à 1,94 million d'onces d'or et 14 720 tonnes de cuivre, la Compagnie ayant délimité plus d'onces d'or qu'elle n'en a extrait au cours de l'année, alors que les réserves prouvées et probables (« réserves P et P ») s'élevaient à 612 835 onces d'or. Au 31 décembre 2009, la Compagnie avait des réserves P et P de 766 200 onces d'or alors que ses ressources M et I s'élevaient à 1,89 million d'onces d'or et 14 720 tonnes de cuivre.

Les ressources M et I consolidées de La Mancha devraient atteindre 4 millions d'onces d'or d'ici la fin de l'année en raison de la campagne de forage actuellement en cours au projet des VMS de la Compagnie.

ÉVÉNEMENTS CORPORATIFS

La Compagnie participera à l'European Gold Forum qui se tiendra du 12 au 15 avril à Zurich, en Suisse. La direction de La Mancha sera disponible pour des rencontres et fera une présentation à 17 h 10, le jeudi 14 avril.

États financiers consolidés

Le rapport de gestion (MD&A) et les états financiers consolidés vérifiés avec les notes explicatives pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 sont disponibles en format PDF sur le site Internet de La Mancha à www.lamancha.ca et par SEDAR à www.sedar.com.

À PROPOS DE LA MANCHA RESOURCES INC. :

La Mancha Resources Inc. est un producteur d'or international basé au Canada avec des exploitations, des projets de développement et des activités d'exploration en Afrique, en Australie et en Argentine. Les actions de La Mancha sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous le symbole « LMA ». Pour plus d'informations, visitez le site Internet de La Mancha à www.lamancha.ca.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » comprenant notamment, sans s'y limiter, les énoncés concernant les plans stratégiques de la Compagnie, la production commerciale future et les cibles de production et de coûts décaissés qui s'y rattachent, sa capacité à accroître ses ressources et les échéanciers à cet effet; les énoncés concernant les plans de mise en valeur du projet des VMS de la Compagnie ainsi que les énoncés en regard de la viabilité économique du projet, sa rentabilité, sa capacité d'atteindre la production commerciale, son calendrier de développement et son effet sur la production globale de la Compagnie; les énoncés concernant les progrès à la mine Frog's Leg et l'opinion quant aux teneurs aurifères extraites en 2011, les énoncés en regard de la capacité de la Compagnie à faire usiner à façon le minerai extrait à l'usine Greenfields ainsi que la capacité de la Compagnie à rehausser son entente actuelle d'usinage à façon; les énoncés concernant l'effet positif des nouvelles cellules de lixiviation à la mine Ity et leur capacité à accroître la production future; les énoncés en regard du pouvoir de la Compagnie à exploiter la mine Ity à sa capacité normale. Les énoncés prospectifs expriment, en date du présent communiqué de presse, les plans, estimations, prévisions, projections, attentes ou opinions de la Compagnie à l'égard d'événements ou résultats futurs. Les énoncés prospectifs comprennent certains risques et incertitudes, et il n'y a aucune garantie que ces énoncés s'avéreront exacts. Par conséquent, les résultats réels et les événements futurs pourraient différer de façon importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les risques et incertitudes qui pourraient faire différer de façon importante les résultats réels et les événements futurs des attentes actuelles exprimées expressément ou implicitement dans ces énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les facteurs associés aux fluctuations des prix du marché des métaux précieux, aux risques liés à l'industrie minière, aux risques liés à l'exploration, aux risques associés aux événements futurs en ce qui concerne l'avenir politique et la stabilité en Côte d'Ivoire, aux exploitations à l'étranger, aux risques et dangers environnementaux, aux incertitudes quant au calcul des réserves minérales, aux besoins de financement supplémentaire ou de permis, autorisations ou licences additionnels, aux risques de délais dans la construction et la production et autres risques énoncés dans la notice annuelle de 2010 de La Mancha qui a été déposée auprès des commissions des valeurs mobilières, ainsi qu'auprès de la Bourse de Toronto.

(1) Ressources mesurées et indiquées de 1,75 million de tonnes à 6,2 g Au/t, soit 348 000 onces d'or (177 480 onces attribuables à La Mancha)

Renseignements

  • Pour plus d'informations, veuillez contacter :
    La Mancha Resources Inc.
    Martin Amyot
    Vice-président, Développement corporatif
    Tél. : 514 987-5115 poste 25
    Courriel : Email Contact

    Nicole Blanchard
    Relations avec les investisseurs
    514 987-5115 poste 26

    [voir tableau en pièce jointe]

    http://hugin.info/145163/R/1501206/436547.pdf