Pêches et Océans Canada



Pêches et Océans Canada

19 juin 2013 20h48 HE

Une baleine rare observée au large des côtes de la Colombie-Britannique

NANAIMO, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 19 juin 2013) -

Note aux rédacteurs : Une photo accompagnant ce communiqué sera disponible sur le fil photo de la Presse Canadienne via Marketwire.

Pour la première fois en plus de 60 ans, une baleine noire du Pacifique Nord a été observée dans les eaux de la Colombie-Britannique. James Pilkington, biologiste à Pêches et Océans Canada, en a fait la découverte le 9 juin 2013, alors qu'il observait des baleines au large de la côte ouest de l'archipel Haida Gwaii à bord du NGCC Arrow Post, un navire de la Garde côtière canadienne. Dans les jours qui ont suivi, Pilkington et ses collègues John Ford et Graeme Ellis, biologistes spécialistes des baleines à Pêches et Océans Canada, ont observé la baleine pendant 17 heures en tout, alors qu'elle se nourrissait de zooplancton en surface. Ces baleines sont une espèce extrêmement rare. Seulement six observations ont été confirmées dans les eaux canadiennes au cours du dernier siècle, toutes les baleines ayant été tuées par des baleiniers, dont la dernière en 1951. On pense qu'il existe actuellement moins de 50 individus dans la partie est du Pacifique Nord. La baleine noire du Pacifique Nord est inscrite sur la liste des espèces en voie de disparition au Canada.

« Quand nous avons réalisé ce que nous voyions, nous avions peine à y croire », a déclaré Pilkington. « Jamais je n'aurais pensé voir une baleine noire du Pacifique Nord de toute ma vie, et surtout avoir l'occasion de l'observer pendant plusieurs jours. C'était l'extase! »

La baleine noire du Pacifique Nord est un mysticète (baleine à fanons) de grande taille que l'on trouvait couramment dans les eaux de la Colombie-Britannique, fort probablement pour se nourrir de zooplancton composé de Copépodes, sa proie favorite. Avant que l'espèce soit décimée par les baleiniers, on en trouvait en abondance dans les eaux de la Colombie-Britannique, au nord du golfe de l'Alaska et de la mer de Béring. Cette espèce était populaire auprès des baleiniers du 19e siècle, car elle était de grande taille, nageait à faible vitesse et flottait quant on la tuait. Elle a été chassée au point de presque disparaître avant 1900. La plupart des individus restants ont été tués dans des activités de chasse illégale dans les années 1960. La baleine noire du Pacifique Nord est devenue de nos jours l'une des espèces de baleines les plus en péril au monde. On estime qu'il ne resterait aujourd'hui que quelques centaines d'individus, principalement dans la partie ouest du Pacifique Nord.

« C'est une découverte très palpitante. Au cours des dix dernières années, notre équipe de chercheurs a parcouru plus de 50 000 km au large des côtes de la Colombie-Britannique pour observer les baleines et ils en ont vu des milliers, mais c'est la première baleine noire du Pacifique Nord. C'était fantastique de la voir et de confirmer que l'espèce existe encore dans les eaux canadiennes », a ajouté John Ford, chef du Programme de recherche sur les cétacés de la Station de biologie du Pacifique de Pêches et Océans Canada, à Nanaimo (Colombie-Britannique).

La baleine noire du Pacifique Nord est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral et du Règlement sur les mammifères marins, qui relève de la Loi sur les Pêches.

Un programme de rétablissement de la baleine noire du Pacifique Nord a été mis en place par Pêches et Océans Canada en 2011, et l'on travaille actuellement à l'élaboration d'un plan d'action visant à donner suite aux recommandations du programme de rétablissement.

Pour diffusion :

Pêches et Océans Canada confirme l'observation d'une baleine noire du Pacifique Nord au large de l'archipel Haida Gwaii - la première en 60 ans.

Adresse Internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca

Pour obtenir plus de renseignements sur la Garde côtière canadienne, visitez le site www.ccg-gcc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/DFO_MPO

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter l'adresse suivante: http://media3.marketwire.com/docs/NPRW%20and%20CCGS%20Arrow%20Post_JPilkington.jpg

Renseignements

  • Tom Robbins, Conseiller principal en communications
    Pêches et Océans Canada
    (604) 666-7120