Agence des services frontaliers du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

26 sept. 2011 16h09 HE

Une enquête de l'ASFC mène à des accusations de fraude portées contre un consultant en immigration

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 26 sept. 2011) - L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a déposé 149 chefs d'accusation contre M. Yafim Goikhberg, en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés et du Code criminel. M. Goikhberg a comparu aujourd'hui au Palais de justice de Montréal.

M. Goikhberg est accusé d'avoir incité, aidé ou encouragé des personnes à faire des présentations erronées et à utiliser de faux documents afin d'obtenir le statut de refugié ou un permis de résident temporaire. De plus, il est accusé d'avoir agi comme représentant en matière d'immigration contre rémunération sans y être autorisé et d'avoir communiqué des renseignements faux ou trompeurs en vue d'encourager l'immigration au Canada.

Selon l'enquête de l'ASFC, au moins 48 personnes ont agi sous les conseils de M. Goikhberg, dont certains pourraient voir leur statut au Canada révoqué. Les enquêteurs de l'ASFC ont également découvert que l'accusé a usurpé l'identité d'autres personnes dans le cadre de ses activités de consultant.

Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a félicité l'ASFC : « Je salue les efforts soutenus des agents de l'ASFC qui, de concert avec Citoyenneté et Immigration Canada, veillent à protéger les personnes pour qu'elles ne deviennent pas des victimes de consultants en immigration frauduleux. »

Les consultants en immigration sont des professionnels qui, en échange d'honoraires, fournissent des conseils, des services de consultation, de l'assistance ou des services de représentation à des personnes dans le cadre de leur processus de demande auprès de Citoyenneté et Immigration Canada et de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada. Ces professionnels sont assujettis au Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada, dont ils doivent être membres pour exercer leurs fonctions au Canada.

Le Programme des enquêtes criminelles de l'ASFC contribue à la protection des Canadiens et de l'économie canadienne, au moyen des enquêtes menées sur des infractions de nature frontalière et des poursuites contre les contrevenants. Les enquêteurs de l'ASFC enquêtent notamment sur les infractions touchant la sécurité frontalière, comme l'emploi de documents frauduleux pour entrer au Canada, la contrebande et l'importation ou l'exportation illégale de marchandises contrôlées, réglementées ou prohibées. Pour mener à bien ses enquêtes, l'ASFC collabore étroitement avec un certain nombre d'autres organismes et ministères fédéraux d'exécution de la loi et consulte, entre autres, Citoyenneté et Immigration Canada et la Gendarmerie royale du Canada.

Renseignements

  • Agence des services frontaliers du Canada
    Communications - Région du Québec
    514-350-6130