Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

15 avr. 2014 16h30 HE

Une entente avec les enseignants du Nouveau-Brunswick prouve que le gouvernement peut être ouvert à d'autres solutions, selon l'IPFPC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 15 avril 2014) - L'annonce aujourd'hui de la conclusion d'une entente négociée entre le gouvernement du Nouveau-Brunswick et les enseignants de la province en ce qui concerne les pensions prouve que le gouvernement provincial peut être ouvert à d'autres solutions, affirme l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).

« L'entente avec les enseignants de la province annoncée cet après-midi indique qu'il est possible de trouver des terrains d'entente acceptables pour les deux parties » de déclarer Debi Daviau, présidente de l'IPFPC. « Je regrette qu'on ne nous ait pas encore donné une telle occasion pour qu'on puisse avancer dans les dossiers touchant nos membres. »

L'automne passé, l'Institut s'est opposé à l'abrogation de la Loi sur la pension de retraite dans les services publics du Nouveau-Brunswick et à l'adoption d'un soi-disant régime de pensions à risques partagés pour les employés de la fonction publique provinciale, lequel ne garantit pas la sécurité de la retraite des employés de la fonction publique du passé, du présent et de l'avenir. L'entente conclue aujourd'hui ne semble pas abroger la Loi sur la pension de retraite des enseignants, qui régit un régime de pension encore plus déficitaire par membre que ne l'était la Loi sur la pension de retraite dans les services publics avant son abrogation.

L'IPFPC représente quelque 55 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien, dont plus de 400 employés provinciaux qui servent fièrement les Néo-Brunswickois à titre de procureurs et avocats de la Couronne, d'ingénieurs, d'arpenteurs, d'architectes, de vétérinaires, d'agrologues et d'agronomes.

Renseignements

  • Peter Bleyer
    (613)228-6310/1 (800) 267-0446, poste :2268
    ou cell.: (613) 292-6929