SOURCE: Glassdoor

Glassdoor

24 août 2016 08h38 HE

Une étude de Glassdoor révèle les traits communs des meilleurs dirigeants en se basant sur la rétroaction de leurs employés

Les salaires élevés des PDG sont liés à des côtes de popularité plus faibles ; les créateurs d'entreprises sont les mieux notés par leurs salariés ; le sexe des PDG n'a aucun impact sur leur cote de popularité

MILL VALLEY, CALIFORNIE--(Marketwired - Aug 24, 2016) - Dans sa nouvelle analyse des taux d'approbation des chefs d'entreprise, Glassdoor fait usage de mesures statistiques uniques pour mesurer la cote de popularité des dirigeants, (1) le Centre de recherche économique de Glassdoor révèle les facteurs qui influencent la perception des chefs d'entreprise par leurs employés.

L'étude « Quels sont les traits communs des meilleurs dirigeants ?»(2) se penche sur les grandes entreprises cotées en bourse aux États-Unis et conclut que les dirigeants aux rémunérations les plus élevées jouissent de cotes de popularité considérablement inférieures à celles des autres. Les dirigeants ayant fondé leurs entreprises jouissent de cotes de popularité plus élevées que les dirigeants tiers ou promus en interne. Et, fait intéressant, les employés définissant leur équilibre vie-travail comme précaire tendent à noter plus favorablement leurs dirigeants. Tandis que les opinions des salariés sur la culture d'entreprise, la haute direction, l'avancement de leur carrière, leur rémunération et les avantages sociaux ont une certaine signifiance statistique sur les cotes de popularité des dirigeants, d'autres caractéristiques telles que le sexe, l'âge, le niveau d'éducation et la durée d'occupation du poste ne semblent pas entrer en ligne de compte.

« L'opinion des employés concernant leur dirigeant peut être très révélatrice d'une société, et les données collectées par Glassdoor confirment qu'il existe un lien direct entre la façon dont les employés perçoivent leur dirigeant et leur ressenti de la culture de leur entreprise. Les dirigeants et les responsables qui instillent une culture d'entreprise forte et offrent des possibilités d'avancement de carrière à leurs employés, ainsi que des formation en gestion à leurs hauts dirigeants, gagnent communément davantage l'approbation de leurs employés, déclare le Dr Andrew Chamberlain, économiste en chef de Glassdoor, Inc. Et il n'y a aucun doute à ce sujet : les employés les plus satisfaits se montreront les plus productifs, ce qui a une incidence sur les résultats nets. »

Les rémunérations élevées des dirigeants ont un impact négatif sur leur taux d'approbation

Des recherches antérieures par Glassdoor sur le ratio de rémunération dirigeant/employé ont montré qu'en moyenne, les dirigeants gagnent 204 fois le salaire médian de leurs employés. Les nouvelles règles qui (3) entreront en vigueur en 2017 et obligeront les entreprises publiques à divulguer le rapport entre la rémunération du dirigeant d'une entreprise et la rémunération médiane de ses employés pourrait avoir davantage d'effet qu'une simple augmentation de la transparence. Cette nouvelle étude a révélé qu'à toutes choses égales, la rémunération totale élevée d'un dirigeant (4) entraîne une baisse statistique de sa cote de popularité. Cependant, l'étude a révélé qu'une meilleure culture d'entreprise permet d'atténuer en partie cet effet (5), ce qui suggère qu'une forte culture d'entreprise peut diminuer l'effet négatif du salaire élevé d'un dirigeant sur sa cote de popularité.

Un degré de satisfaction plus faible à l'égard de l’équilibre vie-travail augmente le taux d'approbation des dirigeants

Lorsque l'on étudie une variété de facteurs subjectifs qui contribuent à la hausse de la cote de popularité d'un dirigeant, l'étude a révélé qu'un facteur avec une corrélation négative en particulier se démarquait des autres. Dans les entreprises où la l’équilibre vie-travail est précaire, les employés tendent à avoir une meilleure opinion de leur dirigeant. Les données collectées par Glassdoor révèlent qu'une diminution d'une(1) étoile (sur 5) de l’équilibre vie-travail se traduisait en moyenne par une augmentation de 2,9 pour cent de la cote de popularité du dirigeant. Bien que les études de Glassdoor aient découvertes que l’équilibre vie-travail est lié à une satisfaction globale des employés plus élevée (6), cette nouvelle analyse révèle que les employés peuvent être disposés à sacrifier leur équilibre vie-travail pour un emploi aux objectifs bien définis et sous l'égide d’un dirigeant en mesure d'apporter une vision ainsi qu'une inspiration. Les dirigeants d'entreprises les mieux notés semblent davantage se trouver dans les entreprises où l'équilibre vie-travail est plus précaire, tels que les lieux de travail très performants et à forte croissance.

Les cotes de satisfaction des employés collectées par Glassdoor sont devenues une mesure importante de la culture des entreprises, et les facteurs qui contribuent à la satisfaction globalement plus élevée des employés sont similaires à ceux qui contribuent à une cote de popularité élevée des dirigeants. Le facteur ayant la plus haute incidence sur le taux d'approbation des dirigeants est le niveau de satisfaction des employés envers la haute direction, mettant en relief l'importance qu'une équipe de haute direction solide et compétente représente sur la perception qu’ont les employés du dirigeant de l'entreprise : accroître la cote de popularité de la haute direction d'une étoile entraîne une augmentation de 37,7 pour cent de la cote de popularité du dirigeant de l'entreprise. D'autres facteurs sur le lieu de travail sont également statistiquement liés à la hausse de la cote de popularité du dirigeant de l'entreprise, mais leur impact est significativement inférieur. Par exemple, une amélioration des possibilités d'avancement de carrière d’une étoile ne se traduit que par une augmentation de 3,1 pour cent sur la cote de popularité du dirigeant, et un changement d'une étoile dans la rémunération et les avantages ne contribue qu'à une augmentation de 1,6 pour cent.

Les dirigeants ayant fondé leurs entreprises jouissent de cotes de popularité plus élevées, tandis que leur sexe n'a aucun impact sur leur cote de popularité

Au-delà de leur rémunération, l'étude a examiné l'impact des différentes caractéristiques des dirigeants : leur âge, niveau d'éducation (si le dirigeant est titulaire d'un MBA), sexe, durée d'exercice et la façon dont ils ont été amenés à diriger la société (promotion interne, externe ou fondateur de l'entreprise). De façon écrasante, l'un des facteurs les plus importants pour la cote de popularité d'un dirigeant est le fait qu'il soit ou non le fondateur de la société, une information entraînant une variation statistique significative de 3,2 pour cent du taux d'approbation. L'âge des dirigeants, leur sexe, niveau d'éducation, et durée d'occupation du poste n'ont présenté aucun effet statistique sur leur cote de popularité.

Importance du niveau de performances des entreprises

L'étude a également montré, sans surprise, que lorsqu'une entreprise se porte bien financièrement, son dirigeant bénéficie d'une cote de popularité plus élevée. Dans l'échantillon de l'étude analysé portant sur les grandes entreprises cotées en bourse, une augmentation de la rentabilité de l'entreprise d'une unité (7) entraîne une augmentation statistiquement significative de 10,2 pour cent de la cote de popularité du dirigeant. Cela donne à penser que les employés attribuent au dirigeant la responsabilité des bons résultats financiers, mais l'inverse est également possible : lorsqu'une entreprise se porte bien financièrement, les employés peuvent être plus à même d'approuver la gestion de leur dirigeant.

« Il existe un lien étroit entre le ressenti des employés et les résultats financiers d'une entreprise. Cette étude corrobore les découvertes faites lors de recherches Glassdoor antérieures et d'autres études universitaires (8) : une plus grande satisfaction des employés mène à de meilleurs résultats financiers et à des rendements par action supérieurs. Nous pouvons désormais établir un lien spécifique entre les résultats nets d'une entreprise et la perception qu’ont les employés de leurs dirigeants », a ajouté Chamberlain.

Pour en savoir plus, consulter l'étude complète Quels sont les traits communs des meilleurs dirigeants ? et s'abonner au Centre de recherche économique de Glassdoor. Pour en savoir plus sur la façon de devenir un excellent dirigeant, télécharger notre eBook, Guide de Glassdoor pour une excellente gestion d'entreprise.

À propos de Glassdoor
Glassdoor est le site de recrutement et de recherche d'emploi le plus transparent au monde, qui change la façon dont les gens cherchent un emploi et la manière dont les entreprises recrutent les meilleurs talents. Glassdoor compile des avis gratuits et anonymes, des évaluations et des contenus de salaire en addition aux offres d'emploi pour aider les personnes à la recherche d'un emploi à trouver les meilleures offres et à aborder les questions cruciales qui surgissent au cours des phases de recherche d'emploi, de candidature, d'entrevue et de négociation. Glassdoor offre aux employeurs des solutions d'affichage d'offres d'emploi, de promotion et de recrutement pour aider à attirer des candidats de qualité à une fraction du coût des autres moyens. En outre, Glassdoor est disponible via l'une des applications de recherche d'emploi les plus populaires sur les plates-formes iOS et Android. Lancé en 2008, Glassdoor a amassé près de 200 millions de dollars auprès de Google Capital, Tiger Global, Benchmark, Battery Ventures, Sutter Hill Ventures, DAG Ventures, Dragoneer Investment Group, des fonds et comptes d'investissement conseillés par T. Rowe Price Associates, Inc. et bien d'autres.

Glassdoor(MD) est une marque déposée de Glassdoor, Inc.

(1) Dans le cadre du sondage Glassdoor d'évaluation de leur entreprise, les employés choisissent entre approuver leur dirigeant, le désapprouver ou ne pas apporter d’opinion. Le taux d'approbation apparait sur le site de Glassdoor sous la forme d'un pourcentage des employés qui approuvent leur dirigeant.

(2) Sur la base des données recueillies pour 816 chefs d'entreprise individuels entre 2008 et 2015 et pour 690 grandes sociétés américaines cotées en bourse et comportant un minimum de 20 notations pour leur dirigeant effectuées sur le site de Glassdoor au cours de cette période. Méthodologie complète de l'étude : https://www.glassdoor.com/research/studies/what-makes-a-great-ceo

(3) Nouvelles règles adoptées par la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC) : http://www.sec.gov/news/pressrelease/2015-160.html

(4) la rémunération des dirigeants comprend le salaire annuel, les primes, toute autre rémunération annuelle, la valeur totale des actions restreintes accordées, la valeur totale des options attribuées, les paiements d'intéressement à long terme ainsi que toute autre rémunération totale. Méthodologie complète de l'étude : https://www.glassdoor.com/research/studies/what-makes-a-great-ceo

(5) Cet effet est clairement visible dans le tableau complet des résultats de la régression, fourni dans l'annexe de l'étude et disponible ici : https://www.glassdoor.com/research/studies/what-makes-a-great-ceo

(6) Voir L'argent fait-il le bonheur ?, Mario Nuñez, Centre de recherche économique de Glassdoor

(7) La rentabilité est définie comme le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts, mis à l'échelle par l'actif total des comptes de l'entreprise au début de l'exercice financier. Méthodologie complète de l'étude : https://www.glassdoor.com/research/studies/what-makes-a-great-ceo

(8) Voir « La culture d'entreprise apporte-elle de la valeur ? » par le Centre de recherche économique de Glassdoor; et entreprises familiales, satisfaction des employés et performances d'entreprise par Minjie Huang, Pingshu Li, Felix Meschke et James P. Guthrie

Renseignements