SOURCE: Naviscan

Naviscan

29 nov. 2011 11h53 HE

Une étude du MD Anderson montre que la MEP pourrait indiquer si une chimiothérapie est efficace

Une étude, présentée lors du RSNA, montre que la mammographie par émission de positons pourrait être un indicateur précoce d'efficacité

CHICAGO, Illinois--(Marketwire - Nov 29, 2011) - Hier, lors d'une présentation donnée au congrès 2011 de la RSNA, des chercheurs du MD Anderson Cancer Center de l'Université du Texas ont démontré que recourir à la mammographie par émission de positons (MEP) pour mesurer les valeurs MEP (valeurs de fixation MEP) initiales pourrait permettre d'indiquer si la chimiothérapie néo-adjuvante est efficace. La MEP est en position de bénéficier à cette population de patientes car elle pourrait contribuer à identifier un régime chimio-thérapeutique qui ne fonctionne pas. Par ailleurs, la MEP peut potentiellement jouer un rôle au stade initial du cancer du sein et remplacer l'IRM pour les patientes à haut risque de maladie multifocale ou multicentrique désireuses de recevoir un traitement conservateur.

« On conçoit que les valeurs MEP peuvent être un indicateur précoce d'efficacité des thérapies ciblées chez des patientes présentant un cancer du sein, » a déclaré le Dr Wei Yang, vice-président du service Radiologie du MD Anderson Cancer Center. « Le cancer du sein, comme nous le comprenons aujourd'hui, est actuellement traité en fonction des caractéristiques moléculaires de la tumeur de la patiente. Connaître le spectre des caractéristiques moléculaires et d'imagerie fonctionnelle des tumeurs aidera, nous l'espérons, à confirmer les phénotypes moléculaires courants, servira d'outil pronostique de réponse et contribuera, là encore nous l'espérons, à concevoir un schéma intégrant l'imagerie, les phénotypes moléculaires et les biomarqueurs prédictifs, qui se traduira par de meilleurs essais cliniques pour le diagnostic, le traitement et la prévention. »

La MEP est l'application mammaire du tomographe à émission de positons à haute résolution de Naviscan, qui permet de localiser les lésions et d'identifier leur phase métabolique. Il s'agit du seul dispositif d'imagerie moléculaire du sein (MBI - Molecular Breast Imaging) en 3D à être homologué par la FDA sur le marché. La visualisation métabolique aide les médecins à prendre des décisions de soin optimales en leur permettant de différencier les lésions bénignes et malignes - ce que les chercheurs désignent par le terme « spécificité ».

Le but de cette étude était d'observer l'utilité de la MEP dans l'évaluation de la réponse pathologique et clinique à la thérapie ciblée chez des patientes présentant un cancer du sein et traitées dans le cadre d'essais cliniques néo-adjuvants, de phase II lapatinib pour le cancer du sein inflammatoire (CSI) surexprimant le récepteur HER 2 et depPhase 1b dasatanib pour le cancer du sein triple négatif (CSTN). Toutes les patientes ont subi une MEP associée à une mammographie et une échographie. Les patientes recevant le lapatinib ont également subi une IRM dynamique avec produit de contraste. La MEP a été réalisée préalablement au traitement et répétée au jour 21 après confrontation avec l'agent chimio-thérapeutique et les résultats de l'imagerie ont été comparés à la réponse pathologique subséquente, dans le cas de l'étude lapatinib, ou à la réponse clinique par critères RECIST pour l'étude dasatinib.

Les résultats ont montré que les valeurs MEP avaient diminué par rapport aux valeurs initiales dans le cadre du régime chimio-thérapeutique efficace, le lapatinib. On n'a en revanche observé aucun changement substantiel dans le régime dasantinib inefficace.

À propos de Naviscan, Inc.

Fondée en 1995, Naviscan développe et commercialise des tomographes à émission de positons compacts et à haute résolution destinés à fournir une imagerie moléculaire spécifique selon les organes et à guider les procédures radiologiques et chirurgicales. Le tomographe à émission de positons de Naviscan est actuellement installé et disponible dans plusieurs centres d'imagerie et de traitement du sein à travers les États-Unis et est distribué à l'échelle mondiale dans 34 pays. La société, dont le siège se trouve à San Diego, en Californie, a été la première à obtenir l'homologation de la FDA et le marquage CE pour un tomographe à émission de positons à haute résolution destiné à fournir des images de petites parties du corps et pour le guidage en images de la biopsie du sein.

Renseignements



  • Coordonnées
    Guillaume Bailliard
    Vice-président exécutif
    Naviscan, Inc.
    Tél. : +1 858 332 0941
    gbailliard@naviscan.com

    Joleen Schultz
    Naviscan Marketing Communications
    321 Medical Launch
    Tél. : +1 858 455 5500
    jschultz@naviscan.com