TELUS Corporation
TSX : T
NYSE : TU

TELUS Corporation

16 nov. 2015 10h00 HE

Une étude menée à l'échelle nationale montre que 71 pour cent des jeunes qui ont été témoins de cyberintimidation sont intervenus

Plus de soutien et de conseils sont requis de la part des parents, soulignent les jeunes

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 16 nov. 2015) - Selon une nouvelle étude menée par TELUS AVERTI, en collaboration avec HabiloMédias et PREVNet, les jeunes s'opposent à la cyberintimidation et sont portés à intervenir lorsqu'ils en sont témoins. Ils seraient cependant plus susceptibles de le faire si les adultes les soutenaient davantage en plus d'être plus sensibles lorsqu'un événement est porté à leur attention. L'étude visait une meilleure compréhension des facteurs qui incitent les jeunes à s'interposer lorsqu'ils sont témoins de cyberintimidation, et de leur opinion sur la façon de le faire. Les conclusions, encourageantes, soulignent l'importance pour les adultes de stimuler la volonté des jeunes à intervenir lorsqu'ils sont en situation de cyberintimidation.

« Il est important de comprendre le rôle des témoins en situation de cyberintimidation. Bien que les résultats de nos recherches montrent que les jeunes sont prêts à s'interposer lorsqu'ils en sont témoins, ils ont aussi l'impression que les adultes pourraient les aider davantage », explique Debra Pepler, codirectrice scientifique à PREVNet et professeure de psychologie à l'Université York. « Nos conclusions nous permettent d'être optimistes à l'égard de la lutte que les jeunes Canadiens mèneront contre la cyberintimidation grâce à l'appui des gens auxquels ils font confiance. »

Le sondage a été réalisé l'été dernier auprès de 800 jeunes de 12 à 18 ans. En voici les principales conclusions.

La cyberintimidation se produit plus souvent qu'on ne le pense

  • 42 pour cent des jeunes ont affirmé avoir été victimes de cyberintimidation, et 60 pour cent disent en avoir été témoins, dans les quatre semaines ayant précédé le sondage.

Les jeunes interviennent souvent

  • 71 pour cent des jeunes qui ont été témoins de cyberintimidation affirment être intervenus au moins une fois.

Les jeunes sont plus susceptibles de défendre les membres de leur famille

  • La volonté des jeunes d'intervenir en situation de cyberintimidation dépend de leur relation avec la personne ciblée : 90 pour cent des jeunes disent qu'ils interviendraient si la personne ciblée était un membre de leur famille, et 89 pour cent disent qu'ils interviendraient s'il s'agissait d'un ami proche.
  • À titre de comparaison, seulement 37 pour cent ont dit qu'ils interviendraient s'il s'agissait de quelqu'un qu'ils ne connaissent pas personnellement.

Les jeunes recherchent l'aide des adultes pour intervenir en situation de cyberintimidation

  • On a demandé aux répondants d'évaluer diverses stratégies d'intervention en situation de cyberintimidation. L'une des meilleures stratégies retenues était d'en parler à un adulte de confiance et de discuter des façons d'agir dans une telle situation avec un parent ou un ami.

Les jeunes interviendraient davantage si les adultes leur offraient plus de soutien

  • La plupart des jeunes croient qu'il est possible de lutter contre la cyberintimidation, mais ils disent ne pas être certains que leurs inquiétudes seraient prises au sérieux ou que les adultes les aideraient.
  • On leur a demandé ce qui les empêchait d'intervenir lorsqu'ils sont témoins de cyberintimidation : 33 pour cent ont répondu qu'ils ne croyaient pas que les adultes leur donneraient des conseils utiles, et 43 pour cent ont répondu qu'ils ne croyaient pas qu'en parler à un parent ou à un professeur changerait quoi que ce soit.

Selon l'étude, il est évident qu'éduquer les adultes peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la cyberintimidation. Il est aussi important de les outiller avec de meilleures stratégies pour aider les jeunes à intervenir de façon sécuritaire tout en rendant plus efficaces leurs réactions lorsqu'un cas de cyberintimidation leur est rapporté. TELUS AVERTI et ses partenaires se serviront des résultats de cette recherche pour mettre au point de nouvelles ressources visant à apprendre aux familles et aux jeunes comment faire face à la cyberintimidation de façon sécuritaire. Ces ressources comprennent des stratégies pour que les mesures nécessaires soient prises lorsqu'un jeune dénonce une situation de cyberintimidation. Ces outils seront offerts en 2016.

« Tous les parents veulent le bien de leurs enfants et cette étude est en quelque sorte un avertissement. Nous devons guider les enfants avec des stratégies efficaces pour intervenir avec précaution lorsqu'ils sont témoins de cyberintimidation », dit Andrea Goertz, première vice-présidente, Initiatives stratégiques, et chef de Communications et durabilité à TELUS. « L'éducation joue un rôle vital et cette étude démontre que les jeunes ont besoin de plus de soutien de la part d'adultes de confiance. Avec nos programmes TELUS Cyberfuté et TELUS AVERTI, nous continuerons d'éduquer les parents et les jeunes en leur fournissant les ressources dont ils ont besoin pour contrer la cyberintimidation. »

« Les jeunes veulent agir, mais ils veulent être certains que leurs actions changeront vraiment les choses et qu'ils ne seront pas mis à l'écart », explique Jane Tallim, codirectrice générale, HabiloMédias. « Nous devrions les encourager à réfléchir à leur responsabilité morale à titre de témoins. Bien qu'il n'y ait pas de solution unique, il est essentiel qu'ils aient les outils nécessaires pour envisager les conséquences de leur réaction et leurs options dans chaque situation. »

Pour consulter le rapport complet, en anglais ou en français, visitez telus.com/averti. Pour en savoir davantage sur les principales conclusions du sondage ou sur l'utilisation sécuritaire d'Internet ou d'un téléphone intelligent, visitez telus.com/averti.

À propos de TELUS

TELUS (TSX:T)(NYSE:TU) est la société de télécommunication nationale connaissant la croissance la plus rapide au Canada, grâce à des produits d'exploitation annuels de 12,3 milliards de dollars et à 13,9 millions de connexions clients, dont 8,4 millions d'abonnés à des services mobiles, 3,1 millions de lignes d'accès au réseau filaire, 1,5 million d'abonnés à des services Internet et 954 000 clients de TELUS TV. TELUS offre une gamme complète de produits et de services de communication, notamment des services mobiles, des services de transmission de données et de la voix, des services IP, des services de télévision, de vidéo et de divertissement, en plus d'être le fournisseur informatique du domaine des soins de santé le plus important au Canada.

Fidèles à leur philosophie communautaire « Nous donnons où nous vivons », TELUS et les membres de son équipe, actuels et retraités, ont versé plus de 396 millions de dollars à des organismes caritatifs et sans but lucratif, et offert plus de 6 millions d'heures de bénévolat au service des communautés locales depuis 2000. Créés en 2005 par Darren Entwistle, président et chef de la direction, les onze comités d'investissement communautaire de TELUS au Canada et ses quatre comités à l'étranger dirigent les actions de soutien de l'entreprise envers les organismes de bienfaisance locaux. D'ici la fin de 2015, ils auront remis au-delà de 54 millions de dollars en appui à plus de 4 800 projets locaux contribuant à enrichir la vie de plus de 2,1 millions d'enfants et de jeunes. D'ailleurs, TELUS a eu l'insigne honneur d'être désignée l'entreprise philanthropique la plus remarquable au monde en 2010 par l'Association of Fundraising Professionals, devenant ainsi la première entreprise canadienne à recevoir cette prestigieuse marque de reconnaissance internationale.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur TELUS, veuillez consulter le site telus.com.

À propos d'HabiloMédias

HabiloMédias est un organisme canadien sans but lucratif reconnu pour son expertise en littératie numérique et éducation aux médias. Il a pour objectif de faire en sorte que les jeunes aient une pensée critique qui leur permette d'utiliser les médias à titre de citoyens numériques actifs et éclairés. HabiloMédias offre des centaines de ressources en éducation aux médias et en littératie numérique aux bibliothécaires, aux parents et aux éducateurs sur son site Web http://www.habilomedias.ca. @HabiloMedias

À propos de PREVNet

PREVNet (le réseau pour la promotion de relations saines et l'élimination de la violence) est l'autorité canadienne sur la recherche et les ressources portant sur la prévention de l'intimidation. Le réseau PREVNet regroupe 122 chercheurs canadiens de premier ordre, plus de 150 étudiants diplômés et 62 organisations nationales au service des jeunes. Fondé en 2006 avec le concours de l'organisme Networks of Centres of Excellence, PREVNet a pour mission de lutter contre l'intimidation au Canada et de promouvoir des relations sûres et saines pour tous les enfants et les jeunes Canadiens. Dirigé par les codirectrices scientifiques Debra Pepler de l'Université York et Wendy Craig de l'Université Queen's, ce réseau national, premier en son genre au Canada, offre une occasion sans précédent de changement socioculturel à l'échelle du pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, des conseils sur la prévention de l'intimidation et d'autres ressources, visitez www.prevnet.ca/fr. Rejoignez PREVNet sur Twitter (@prevnet) et sur Facebook.

Renseignements