Association ontarienne des dépanneurs en alimentation (OCSA)

Association ontarienne des dépanneurs en alimentation (OCSA)

09 déc. 2013 09h00 HE

Une étude révèle des taux alarmants de consommation de tabac de contrebande dans les écoles secondaires et les hôpitaux

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 9 déc. 2013) - Les dépanneurs en alimentation de l'Ontario se disent inquiets après la publication d'une étude révélant des taux alarmants de consommation de tabac de contrebande dans les communautés à l'échelle de la province.

« Ce qui est choquant, à la lumière de ces chiffres, c'est la grande consommation du tabac de contrebande dans les écoles secondaires et les établissements de soins de santé locaux, » a déclaré Dave Bryans, PDG de l'Association ontarienne des dépanneurs en alimentation (OCSA). « Il ne devrait y avoir aucune trace de tabac, quelle qu'elle soit, dans ces institutions. »

L'Association ontarienne des dépanneurs en alimentation (OCSA) a commandé une étude sur le tabac de contrebande, dans le cadre de laquelle on examinait les mégots de cigarettes ayant été jetés sur plus de 136 sites afin de déterminer s'il s'agissait de cigarettes illégales (de contrebande).

L'étude a eu lieu en octobre et en novembre 2013 et a révélé des taux de consommation de tabac de contrebande aussi élevés que 46,6 % dans diverses régions de l'Ontario. La moyenne provinciale était de 21 %.

Parmi les chiffres qui ressortent, notons l'Hôpital Hôtel Dieu Grâce à Kingston avec un taux de 46,2 %, l'Eastwood Collegiate Institute dans la région de Kitchener-Cambridge avec un taux de 40,6 %, la gare Brampton du réseau GO avec un taux de 40,8 %, l'École secondaire Dunbarton à Toronto avec un taux de 36,4 %, l'Hôpital régional de Sudbury avec un taux de 37,2 % et le Centre d'Oshawa avec un taux de 42,6 %.

« Le gouvernement de l'Ontario a pris des engagements budgétaires en ce qui concerne la lutte contre le tabac de contrebande. Mais, le temps est venu d'agir » a ajouté M. Bryans.

Le budget 2013 de l'Ontario présentait des mesures qui comprenaient des amendes plus élevées pour les personnes reconnues coupables de distribution illégale de produits du tabac, la confiscation de produits illégaux du tabac ayant été saisis et le renforcement des dispositions visant à améliorer la Loi de la taxe sur le tabac. La première ministre Wynne a récemment introduit une législation élargissant l'interdiction de fumer en Ontario pour mettre les produits du tabac hors de la portée des jeunes.

L'OCSA boucle sa campagne « Les communautés contre le tabac de contrebande » qui, par l'intermédiaire des municipalités, a incité plus de 90 % de la province à adopter des résolutions demandant au gouvernement de l'Ontario de donner suite à ses engagements de 2013.

« Le tabac de contrebande est un problème majeur pour nos 7 000 détaillants partout en Ontario, » de conclure M. Bryans. « Nous continuerons de collaborer avec ce gouvernement jusqu'à ce que des mesures aient été mises en place pour garantir la sécurité de nos collectivités ».

Lors d'essais auprès d'acheteurs secrets mineurs (âgés de 15 à 18 ans), les dépanneurs obtenaient la plus haute marque avec un taux de conformité de vérification de l'âge de 87,3 % comparativement à d'autres établissements qui vendent des produits interdits aux mineurs. Les dépanneurs familiaux ont prouvé maintes et maintes fois qu'ils sont les meilleurs détaillants de l'Ontario en ce qui concerne la restriction de vente de produits interdits aux mineurs, y compris les billets de loterie et le tabac.

Renseignements