La Fondation ACT du Canada

La Fondation ACT du Canada

06 mai 2011 10h00 HE

Une formation en RCR et sur l'utilisation d'un défibrillateur pour tous les élèves des écoles secondaires francophones d'Ottawa

Toutes les écoles secondaires recevront un défibrillateur

OTTAWA, OTTAWA--(Marketwire - 6 mai 2011) - Aujourd'hui, la Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) en collaboration avec ses partenaires provinciaux : le gouvernement de l'Ontario et la Fondation Trillium de l'Ontario ainsi que ses partenaires communautaires principaux : Eugene Melnyk, la Fondation des maladies du cœur de l'Ontario et la Fondation des Sénateurs, lance le Programme de RCR et de défibrillateur au secondaire d'ACT pour toutes les écoles secondaires francophones d'Ottawa. Le lancement aura lieu à 10 h à l'École secondaire publique Louis Riel, 1655, rue Bearbrook à Ottawa, Ontario, K1B 4N3.

Grâce à ce programme, plus de 1800 élèves de 9e année dans 12 écoles secondaires du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) seront aptes à sauver des vies, chaque année. Vingt-huit enseignants d'éducation physique ont été formés pour devenir instructeurs de RCR et de défibrillation auprès de leurs élèves. Deux cent cinquante-cinq (255) mannequins, 51 mannequins pour défibrillateur, 41 défibrillateurs de pratique et 12 défibrillateurs seront donnés aux écoles. Douze écoles secondaires vont offrir le programme sur la RCR et la défibrillation ce qui fait que nous pouvons maintenant compter sur 53 écoles secondaires d'Ottawa qui offriront ce programme. Chaque année, plus de 10,000 étudiants auront maintenant le pouvoir de sauver des vies.

« Je suis heureuse que notre gouvernement se soit associé avec la Fondation ACT afin d'offrir la formation sur le défibrillateur et des défibrillateurs aux écoles secondaires partout à Ottawa », a dit Madeleine Meilleur, députée d'Ottawa-Vanier. « Je suis aussi ravie de l'appui communautaire démontré aujourd'hui par M. Melnyk, la Fondation des Sénateurs et la Fondation des maladies du cœur de l'Ontario. Le fait que ces appareils soient dans les écoles secondaires représente à la fois une occasion d'apprentissage intéressante pour les jeunes, ainsi qu'un bénéfice pour la santé globale de notre communauté. »

« La Fondation Trillium de l'Ontario ne cesse d'être impressionnée par le travail que la Fondation ACT effectue à travers la province », a dit L. Robin Cardozo, directeur général de la Fondation Trillium de l'Ontario. « Notre objectif principal est de bâtir des communautés saines et dynamiques par l'entremise de nos programmes de subventions et je crois que le Programme de RCR et de défibrillateur d'ACT continuera à faire progresser cet objectif. »

La Fondation ACT est un organisme de bienfaisance national dont la mission est d'établir un programme de RCR obligatoire dans toutes les écoles secondaires du Canada. Les partenaires d'ACT issus du secteur de la santé et qui consacrent leurs efforts à mettre sur pied le programme à Ottawa et dans toutes les écoles secondaires au Canada sont AstraZeneca Canada, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. La Fondation a déjà mis sur pied le programme de RCR dans plus de 1500 écoles secondaires et plus de 1,8 million de jeunes au Canada ont été formés à ce jour.

Le Programme de RCR et de défibrillateur au secondaire d'ACT repose sur le modèle de partenariat et de soutien communautaire d'ACT, modèle déjà primé. ACT amasse le financement nécessaire à l'acquisition des mannequins de RCR, des mannequins pour défibrillateur, des défibrillateurs de pratique et des défibrillateurs pour toutes les écoles secondaires. Elle guide également les écoles dans la mise sur pied du programme.

« L'éducation et les initiatives en formation sont des domaines d'intérêts pour la Fondation des Sénateurs », mentionnait Danielle Robinson, présidente de la Fondation des Sénateurs. « Le fait de soutenir un programme scolaire qui fait en sorte que tous les jeunes d'Ottawa obtiendront leur diplôme d'études secondaires en ayant acquis des compétences en RCR et en défibrillation leur permettant de sauver des vies est un véritable gain pour notre communauté. »

« Mon père est décédé alors que je n'étais âgé que de 17 ans. Ce qu'il y a de tragique dans ce moment est que mon père était un médecin de famille et un médecin d'urgence. Il a contribué à sauver des vies quotidiennement, mais personne n'a pu sauver la sienne. Les défibrillateurs portatifs n'existaient pas à cette époque », a dit le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk. « J'ai appris à un âge très jeune à quel point la vie est précieuse. Alors, quand vous avez la chance de sauver des vies en formant, chaque année, 10 000 jeunes élèves sur la façon d'utiliser correctement un défibrillateur, vous saisissez cette chance afin de faire une différence. »

« Chaque minute qui passe sans qu'une personne reçoive de l'aide réduit ses chances de survivre à un arrêt cardiaque de 7 à 10 pour cent. Lorsque la défibrillation combinée à la RCR est pratiquée dans les premières minutes, les chances de survie à un arrêt cardiaque peuvent s'accroître considérablement de plus de 75 pour cent », a ajouté David Sculthorpe, directeur général de la Fondation des maladies du cœur de l'Ontario. « Avec l'aide des individus, des groupes communautaires et des partenaires tels la Fondation ACT et la Fondation des Sénateurs, les défibrillateurs seront un jour aussi communs que les extincteurs en Ontario, afin de sauver des vies. »

« Nous sommes reconnaissants envers la Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) du Canada et envers ses partenaires pour leur aide dans l'enseignement des compétences permettant aux élèves des écoles du CECCE de se servir de défibrillateurs pour sauver des vies », a dit Bernard Roy, directeur de l'éducation au CECCE. « La formation sur le fonctionnement des différents types d'équipements permettant de sauver des vies sera une expérience très gratifiante pour nos élèves, en plus de leur apprendre à réagir efficacement en situation d'urgence. »

« Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario a à cœur la santé et le bien-être de ses élèves et de son personnel. Grâce au partenariat avec la Fondation ACT du Canada, nous serons en mesure de mieux outiller les élèves de nos écoles secondaires en situation d'urgence », a souligné le directeur de l'éducation du CEPEO, François Benoit.

« Les défibrillateurs conviviaux apparaissent dans de nombreux endroits publics », a dit le Dr Justin Maloney, urgentiste et directeur médical pour la Fondation ACT. « Les écoles enseignent déjà aux jeunes à agir, à pratiquer la RCR. Maintenant, nous voulons qu'ils saisissent le défibrillateur qui se trouve sur le mur et qu'ils s'en servent aussi. Ces écoles enseignent des compétences qui sauvent des vies. »

« Nous sommes ravis de l'appui des partenaires d'ACT. Sans eux, ce programme salvateur ne saurait être possible », mentionne la directrice générale de la Fondation ACT, Sandra Clarke.

Jusqu'à maintenant, la Fondation ACT a mis sur pied le Programme de RCR au secondaire dans plus de 1 500 écoles au pays, permettant ainsi à plus de 1,8 million de jeunes de sauver des vies.

Pour plus d'information ou pour lire des témoignages au sujet de sauvetages : www.fondationact.ca

Renseignements