BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

28 sept. 2011 16h51 HE

Une hypothèque assortie d'une période d'amortissement de 25 ans représente le meilleur produit pour le moment présent, selon BMO

BMO propose des conseils pour se libérer plus rapidement de son hypothèque

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 28 sept. 2011) - Bien que la Banque du Canada ait contenu la hausse de ses taux d'intérêt au cours des derniers trimestres, le niveau actuellement peu élevé des taux ne doit pas inciter les propriétaires à baisser leur garde en ce qui concerne la gestion de la dette de leur ménage, y compris celle de leur prêt hypothécaire.

« Indépendamment de la faiblesse actuelle des taux d'intérêt, il demeure important pour les propriétaires ou les acheteurs potentiels d'une propriété de faire preuve de prudence, et de mettre à l'épreuve leur prêt hypothécaire en lui appliquant un taux d'intérêt plus élevé, afin de s'assurer d'être capable d'honorer la dette qu'ils ont contractée. Le total des dépenses d'habitation ne devrait pas dépasser le tiers du revenu total du ménage », a expliqué Katie Archdekin, chef, Produits hypothécaires, BMO Banque de Montréal.

Mme Archdekin a ajouté que les Canadiens devraient sans cesse rechercher de nouvelles façons de réduire les frais d'ensemble de leur propriété. « BMO a élaboré des produits, tels que le prêt hypothécaire à petit taux assorti d'une période d'amortissement maximale de 25 ans, que nous croyons directement adaptés à l'environnement d'aujourd'hui, et qui sont spécialement conçus pour aider les consommateurs canadiens à gérer leurs dettes. De plus, une période d'amortissement plus courte peut réduire de façon importante le montant des intérêts payés pendant la durée du prêt hypothécaire. »

BMO Banque de Montréal offre à tous les Canadiens un prêt hypothécaire à taux fixe peu élevé d'une durée de cinq ans, à un taux actuellement affiché à 3,59 pour cent.

BMO propose les conseils suivants aux Canadiens, afin de les aider à réduire le poids de leur dette hypothécaire, et à se libérer de leur hypothèque plus rapidement :

Songez à raccourcir votre période d'amortissement :
  • Plus la durée de votre hypothèque sera courte, et moins vous paierez de frais d'intérêt en bout de ligne.
  • En choisissant une période d'amortissement de 25 ans, vous vous libérerez de votre hypothèque plus rapidement, et pourrez commencer à économiser davantage en vue d'atteindre des objectifs à long terme, tels que le financement de votre retraite.
Assurez-vous de pouvoir vous permettre votre propriété, aujourd'hui comme dans l'avenir :
  • Effectuez une simulation de crise sur votre budget, en calculant des versements hypothécaires qui tiennent compte de taux d'intérêt plus élevés. Si votre taux augmente ne serait-ce que d'un pour cent, passant par exemple de cinq à six pour cent, il vous en coûtera 146 $ de plus par mois pour rembourser une hypothèque de 250 000 $ amortie sur 25 ans.
  • Le total des dépenses d'habitation (versements hypothécaires, taxes foncières, coûts de chauffage, etc.) ne devrait pas dépasser le tiers du revenu total du ménage.
Pensez à l'avenir :
  • Voyez votre maison comme un investissement. Prenez en considération son emplacement et sa facilité d'accès, et le fait qu'elle aura besoin ou non de rénovations au cours des années à venir.
  • Remboursez vos dettes à court terme avant de prendre des engagements financiers plus importants, tels que l'achat de votre première propriété ou un déménagement dans une maison de plus grande taille.
Versez une mise de fonds plus importante :
  • Si vous pouvez vous permettre de verser une mise de fonds plus importante, cela représente une excellente façon de payer moins de frais d'intérêt sur la durée de votre hypothèque.
  • En versant une mise de fonds d'un minimum de 20 pour cent du coût d'achat de votre propriété, vous n'aurez pas à payer d'assurance-prêt hypothécaire.
Faites des remboursements anticipés si vous le pouvez :
  • Effectuez des versements aux semaines ou aux deux semaines plutôt que mensuellement.
  • Augmentez le montant de vos versements hypothécaires (capital et intérêts).
Réfléchissez sérieusement avant de choisir entre un prêt à taux fixe ou à taux variable :
  • Si les prêts à taux variable se sont avérés constituer une stratégie gagnante à long terme, les prêts hypothécaires à taux fixe (qui sont actuellement à des niveaux historiquement bas) procurent la tranquillité d'esprit en vous protégeant des hausses de taux, et en vous permettant de savoir dès aujourd'hui quelle somme de votre hypothèque vous aurez remboursée à la fin de votre terme.

Renseignements