Fondation canadienne pour l'innovation

Fondation canadienne pour l'innovation
Université Laval

Université Laval

01 août 2012 08h00 HE

Une lumière bleue pour régulariser l'horloge biologique des travailleurs et des automobilistes fatigués

Une innovation pourrait réduire la fatigue au volant et assurer un sommeil réparateur aux travailleurs de nuit

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 1 août 2012) -

Note aux rédacteurs : une photo est associée à ce communiqué.

Des chercheurs de l'Université Laval ont produit une lumière bleue qui régularise l'horloge biologique des travailleurs fatigués et leur permet de trouver le sommeil dont ils ont souvent grand besoin.

Un tiers de la main-d'œuvre canadienne - près de 6,5 millions de personnes - travaille par quart, ce qui l'oblige à demeurer éveillée la nuit et à dormir le jour. Les policiers, les pompiers, les employés d'usine et les camionneurs sont parmi les nombreux Canadiens qui ont recours au café, aux boissons énergisantes et aux médicaments pour demeurer éveillés la nuit et dormir le jour.

Mais, grâce aux travaux de chercheurs de l'Université Laval, cette situation pourrait bien changer. En effet, les chercheurs ont produit une lumière bleue pour mieux régulariser l'horloge biologique humaine et permettre aux personnes de demeurer éveillées au travail et de trouver le sommeil à la fin de leur quart. Avec l'appui du gouvernement du Canada par l'entremise de la Fondation canadienne pour l'innovation, l'équipe de chercheurs s'est associée à Postes Canada, à l'entreprise forestière Abitibi-Bowater et au Service de police de Québec pour vérifier s'il est possible de gérer l'horloge biologique des travailleurs de nuit en utilisant la lumière bleue.

« Les travailleurs de quart et leur famille connaissent bien les répercussions néfastes possibles sur la santé de ce mode de vie », déclare Marc Hébert, professeur au Département d'ophtalmologie de l'Université Laval et chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec. La lumière utilisée permet au corps de s'habituer plus naturellement aux changements de luminosité, sans avoir à consommer une quantité importante de caféine ou de médicaments. »

Une lumière bleue de faible intensité reproduit la luminosité du ciel et laisse croire au corps que le jour est venu. Il faut ensuite porter des lunettes spéciales afin de bloquer la lumière bleue, indiquant au corps que la nuit est arrivée et qu'il peut commencer à relaxer et à se préparer au sommeil.

L'équipe du professeur Hébert a récemment installé un système de projection de la lumière bleue dans un certain nombre de voitures de police pour en étudier les effets. Les données préliminaires montrent que les policiers exposés à la lumière bleue ont trouvé le sommeil plus facilement et ont dormi plus longtemps que leurs collègues. Des résultats similaires ont été enregistrés auprès des employés de Postes Canada et d'Abitibi-Bowater exposés à la même lumière qui, en moyenne, ont dormi 40 minutes de plus que leurs collègues.

« Notre gouvernement investit dans des projets de recherche qui contribuent à assurer la sécurité des travailleurs et de leur famille, ce qui constitue un atout pour le bien-être de nos collectivités, a souligné le ministre d'État aux Sciences et à la Technologie, l'honorable Gary Goodyear. Cette initiative est un exemple probant de la manière dont l'innovation en matière de recherche au sein des universités et des collèges fournit des avantages concrets à la population canadienne. »

La lumière bleue pourrait aussi aider à réduire la fatigue au volant et à sécuriser les routes et les autoroutes au Canada. Selon Transports Canada, 20 pour cent des accidents routiers mortels sont causés par la fatigue. Au Québec, la fatigue excessive serait responsable de la mort de plus de 100 automobilistes chaque année. Éviter l'assoupissement au volant permettra le retour sécuritaire à la maison des travailleurs de nuit. La lumière bleue pourrait éventuellement être utilisée par les camionneurs, les pilotes de ligne et autres personnes qui doivent demeurer vigilants au volant ou aux commandes.

Une entreprise dérivée de Québec, Chronophotonix inc., a entrepris de commercialiser cette lumière bleue unique et faire en sorte que les travailleurs de nuit puissent bientôt profiter de cette technologie innovante mise au point par le professeur Hébert et son équipe.

Créée en 1997 par le gouvernement du Canada, la FCI investit dans des projets qui renforcent notre capacité à mener des activités de recherche de calibre mondial. Le budget fédéral de 2012 a octroyé la somme de 500 millions de dollars à la FCI afin qu'elle puisse continuer à investir dans des installations et de l'équipement de recherche de pointe partout au pays. L'investissement de la FCI permet aux universités, aux collèges, aux hôpitaux de recherche et aux établissements de recherche à but non lucratif d'attirer les meilleurs chercheurs au monde, de former la prochaine génération de scientifiques, d'appuyer l'innovation dans le secteur privé et de créer des emplois de qualité qui renforcent l'économie du Canada.

Fatigue au volant - Faits saillants

400 - Nombre d'automobilistes qui meurent chaque année à cause de la fatigue au volant.

2 100 - Nombre de Canadiens qui se blessent chaque année à cause de la fatigue au volant.

15 % - Pourcentage de Canadiens qui se sont endormis au volant.

60 % - Pourcentage de Canadiens qui conduisent régulièrement malgré la fatigue.

17 - Le nombre moyen d'heures éveillées avant de s'endormir au volant.

6 h - L'heure de la journée à laquelle les automobilistes canadiens sont le plus susceptibles de s'endormir au volant.

Source : Transports Canada

La photo associée à ce communiqué est disponible à l'adresse suivante : http://www.marketwire.com/library/20120731-innovation-800.jpg

Renseignements