Entreprises minières Globex inc.
TSX : GMX
PINK SHEETS : GLBXF
FRANKFURT : G1M

Entreprises minières Globex inc.

18 déc. 2007 01h00 HE

Une note personnelle du président de Globex aux actionnaires

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 18 déc. 2007) - ENTREPRISES MINIERES GLOBEX INC. (TSX:GMX) (FRANCFORT, STUTTGART, BERLIN, MUNICH, XETRA:G1M) (OTCQX:GLBXF).

Les derniers jours ont été difficiles pour les actionnaires de Globex et sa direction. La crise des papiers commerciaux affectent négativement la perspective financière des investisseurs à un point tel que ceux-ci essaient de comprendre la nature et l'ampleur de cette crise et ses effets sur eux et leurs investissements. Ajoutez à cela la conjoncture particulière du secteur minier où nous observons une volatilité du prix des métaux, dont celle des métaux usuels, ces derniers constituant une part importante des avoirs de Globex et reliés directement ses rentrées de fonds. Par-dessus ceci, ajoutez des commentaires négatifs non fondés sur Internet et vous obtenez une pression à la baisse persistante sur le cours de l'action de Globex, laquelle de notre point de vue est complètement injustifiée. La situation était devenue tellement folle que certains commentaires insinuaient même que la direction de Globex avait volontairement provoqué cette chute afin de profiter du rachat des actions à rabais. Rien n'est plus éloigné de la vérité. La direction de Globex qui regroupe ses plus importants actionnaires, subit les mêmes effets négatifs que l'ensemble des actionnaires.

Je voudrais replacer la présente situation dans son contexte. Globex est en solide santé financière et détient suffisamment de liquidités et de titres négociables (8,4 M$ au 14 décembre, 2007) pour soutenir la compagnie pour des années. De plus, Globex n'a aucune dette. Les rentrées de fonds dans les coffres de Globex, en provenance du gisement de cuivre Baie Fabie et des gisements de zinc de Strategic Resource Acquisition, devraient débuter dans la première moitié de 2008. Il y a eu quelques délais normaux dans ces deux projets reliés aux phases de démarrage et de rodage. Le seul aspect négatif à ces délais est que les prix du cuivre et du zinc ont chuté depuis leurs sommets des derniers mois. Mais il est important de rappeler que le prix actuel du cuivre est 4,5 fois supérieur à ce qu'il était il y a quelques années et celui du zinc a progressé de plus de 200 % durant la même période. Ces deux mines sont rentables aux prix actuels des métaux. (i)Dans les deux cas, les redevances de Globex sont des redevances brutes sur les métaux, à l'exception de Baie Fabie où nous détenons une redevance brute sur les métaux et une redevance sur les profits nets. Ceci signifie que dès que la production commerciale débutera, nous serons payés en métal ou en argent selon le cas, les seules variables étant les prix mondiaux des métaux et sur lesquels nous n'avons aucun contrôle.

En ce qui concerne la mine d'or Russian Kid, le niveau de production n'a pas atteint nos espérances mais de faibles paiements générés par la redevance brute de 5 % sont reçus sur une base régulière. Les travaux en cours sur le site de la mine, tels que divulgués dans les récents communiqués de Rocmec, devraient se traduire par une augmentation de la production et conséquemment des revenus de Globex.

Egalement en 2008, Globex entrevoit recevoir des millions de dollars sous forme d'actions de ses partenaires d'option. A titre d'exemple, Globex devrait obtenir au moins 3,8 millions d'actions de First Metals Inc. lequel met actuellement en production notre gisement Baie Fabie et ultérieurement notre gisement Rivière Magusi. Au prix de l'action de First Metals d'aujourd'hui, ces actions représentent approximativement 3,4 M$ ce qui de plus fera de Globex leur plus important actionnaire. Non seulement cet actionnariat a une valeur monétaire, mais il permet également à Globex de bénéficier du dur travail de First Metals de même que de toute hausse du prix des métaux.

Du côté des actifs, Globex continue d'accroître son portfolio. Ainsi, tel que récemment annoncé, nous avons acquis le gisement aurifère Donalda dans le canton Rouyn au Québec. Une ressource historique non conforme à NC 43-101, divulguée par Minnova Inc. en 1990 et non vérifiée par Globex, ajoutera quelques 125 000 onces d'or à l'inventaire de Globex. Le gisement n'est pas entièrement délimité et il est mentionné qu'il est ouvert en profondeur. Malheureusement, cette acquisition n'a suscité aucune réaction sur le marché. Quand l'ambiance n'y est pas, même les bonnes nouvelles passent inaperçues.

A propos du projet de magnésium, il est important d'apporter à nouveau des clarifications. LE PROJET N'EST PAS ABANDONNE. Quand l'étude d'orientation a été faite en 2002 par Hatch, le dollar canadien oscillait entre 0,65 $US et 0,70 $US. Maintenant les deux monnaies sont quasiment à parité. Une direction responsable doit tenir compte de ces changements et réagir conformément ; c'est ce que nous avons fait. Nous avons mis le projet proposé en attente et nous considérons plusieurs alternatives lesquelles, nous pensons, abaisseront les investissements en capitaux et réduiront les coûts d'opération. Ce projet est sujet à un intérêt soutenu de la part de plusieurs groupes et nous travaillons à définir une approche meilleure et efficiente en termes d'investissement, incluant entre autre la production d'oxyde de magnésium aussi bien que du magnésium métal. Rappelons que les prix du magnésium ont récemment doublé. Les gens qui espèrent que la direction de Globex maintiendra le cap sans s'ajuster aux réalités du marché, ne connaissent pas cette direction. Ceux qui ont constaté les récentes mises au rancart de certains projets de magnésium, dans lesquels des compagnies et leurs actionnaires ont perdu des centaines de millions de dollars en Australie et plus de 1 milliard de dollars au Canada, apprécieront une approche conservatrice plus réaliste. Ce projet nécessitera du temps et beaucoup de travail. Il ne se réalisera pas du jour au lendemain, mais lorsqu'il se concrétisera, ce sera une grande réussite pour les actionnaires de Globex.

En ce qui concerne nos propriétés, nous négocions avec plusieurs groupes qui désirent acquérir un intérêt dans les propriétés de Globex. Lorsque des ententes seront conclues, les annonces suivront.

Nos partenaires d'options actuels travaillent pour acquérir leurs intérêts dans plusieurs projets. Certains comme Acadian Mining et C2C Inc. confirment le portrait des ressources afin de faciliter une éventuelle production. D'autres planifient des travaux souterrains, d'autres des forages et finalement d'autres compilent les résultats des travaux d'exploration réalisés au cours des derniers mois. Tous ces travaux sont faits sans entraîner de coût ni de dilution pour les actionnaires de Globex et ce, pour le bénéfice des actionnaires de Globex. Actuellement, l'industrie traverse une importante pénurie d'équipement et de main-d'oeuvre, ralentissant l'avancement de certains projets.

Tel que mentionné dans le communiqué de presse du 21 novembre 2007, Globex poursuit parallèlement ses propres travaux d'exploration. Tout récemment, nous avons mobilisé une foreuse sur notre propriété Parbec située près de la municipalité de Malartic au Québec. Cette propriété chevauche la prolifique faille aurifère de Cadillac et est attenante au projet aurifère Canadian Malartic d'Osisko Exploration. De nombreuses zones aurifères ont été identifiées près de la surface et le forage vise à découvrir de nouvelles zones importantes en profondeur.

Nous somme également en attente de la livraison d'un rapport NC 43-101 sur les ressources de notre découverte aurifère Ironwood. Nous anticipons que le rapport indiquera un gisement aurifère de faible dimension à forte teneur en or. Globex et son partenaire Queenston Mining considéreront alors l'opportunité de mettre en production le projet pour ainsi générer d'importants revenus à court terme.

Bien que je n'aie touché que quelques sujets, il est clair que Globex détient suffisamment de liquidités et qu'elle n'a aucune dette. Nous avons mis en place un calendrier de rentrées de fonds qui sera en force en 2008 pendant que d'autres projets, surtout aurifères, progressent vers la mise en production et représenteront donc des rentrées de fonds potentielles. Nous avons augmenté nos actifs et nous possédons nos propres projets d'exploration. En d'autres mots, nous faisons ce que nous avons dit, soit créer de la richesse pour nos actionnaires. Oui cette richesse fluctue en fonction des prix des métaux et de la valeur du dollar canadien, mais ceci est normal pour toute entreprise en affaires. Pour les actionnaires qui ont de l'endurance et une vision à long terme, nous travaillons pour vous autant que pour nous. Les spéculateurs sur séance ("day traders") et vendeurs à découvert qui ne partagent pas notre vision, se sont servis de l'incertitude actuelle du marché pour frapper Globex et ses actionnaires. Nous avons peu de moyen pour contrer cette pratique autrement qu'en la divulguant et expliquant la valeur exceptionnelle de Globex laquelle se concrétise avec le temps.

Notre vision est à long terme. Nos cibles augmentent et s'apprécient tout en respectant les investissements des actionnaires dans la compagnie. La baisse récente du prix de l'action fait mal à Globex du fait que nous espérions passer au travers de la tempête à un prix de l'action plus élevé et utiliser celui-ci comme monnaie pour acquérir de nouveaux actifs. Malheureusement le prix de l'action de Globex a baissé tout comme la majorité de ceux d'autres compagnies d'exploration Juniors, avec le résultat que notre avantage s'est amenuisé. Malgré tout, nous maintenons notre stratégie.

Le prix faible de l'action de Globex bien que désagréable (c'est peu dire), offre une opportunité aux investisseurs à long terme sérieux pour acquérir un intérêt dans nos actifs et notre vision à un prix d'entrée réduit. Il permet à ceux qui ont acheté des actions à un prix plus élevé, d'acheter à faible coût et diminuer le prix moyen de leurs actions. J'espère sincèrement que cette occasion ne se reproduira plus jamais.

RECENTES NOUVELLES.

Acadian Mining Corporation a annoncé le 12 décembre 2007, un calcul des ressources conformes à NC 43-101 basé sur 184 anciens trous de forage sur le gisement de plomb-zinc Getty en Nouvelle-Ecosse au Canada. Ce gisement est voisin de leur mine de plomb-zinc Scotia. A une teneur de coupure de 2 % équivalent-zinc, une ressource inférée de 4 160 000 tonnes à des teneurs de 1,40 % plomb et 1,81 % zinc est rapportée. Un programme de forage de quelques 100 trous est en cours de réalisation pour améliorer le statut des ressources et les augmenter. Globex détient sur le gisement une redevance brute sur les métaux de 1 %, la moitié étant rachetable par Acadian pour une somme de 300 000 $. Acadian qui fournit l'effort et l'argent nécessaire sur le gisement Getty, vise comme finalité sa mise en production.

First Metals Inc. a annoncé qu'il envoie, sur une base journalière, 30 camions de minerai au complexe de moulin et fonderie Horne. Pendant que le gisement Baie Fabie vogue vers la production commerciale, leur attention se tourne vers la préparation, la définition et la mise en production du gisement avoisinant de cuivre-zinc-or-argent Rivière Magusi. Les travaux incluent un programme de forage de 20 000 mètres. Tout comme pour le gisement Baie Fabie, Globex détient une redevance brute sur les métaux de 2 % et une redevance sur les profits nets de 10 % sur toute la production de ce gisement.

Monsieur Jack Stoch, Géo. P., en sa capacité de "personne qualifiée", a rédigé ce communiqué de presse.



"We Seek Safe Harbour" Emetteur privé étranger 12g3 - 2(b)
Numéro CUSIP 379900 10 3


Enoncés à caractère spéculatifs

A l'exception d'information de nature historique, ce communiqué de presse peut contenir certains "énoncés à caractère spéculatif". Ces énoncés peuvent impliquer un certain nombre d'incertitudes et de risques, connus ou inconnus, ainsi que sous-entendre certains facteurs qui pourraient influencer matériellement les résultats ainsi que le niveau d'activité de la Compagnie ou bien influencer matériellement la performance de celle-ci, ainsi que ses attentes et ses projections futures.

17 822 674 actions ordinaires en circulation

(i) (Goldman Sachs prédit que le prix du cuivre rebondira à 3,65 $US/lb. dans la première moitié de 2008 et quelques analystes prévoient que le prix du zinc atteindra 1,40 $US/lb.).

Renseignements