SOURCE: Glassdoor

Glassdoor

31 mars 2016 15h33 HE

Une nouvelle étude Glassdoor annonce que la confiance des employés au premier trimestre a atteint des niveaux records depuis 2009

Les Américains abordent les questions clés lors des élections présidentielles

MILL VALLEY, CA--(Marketwired - Mar 31, 2016) - Alors que l’Amérique se prépare aux élections présidentielles de 2016 au beau milieu de la récente tourmente des marchés, l’étude sur la confiance par rapport à l’emploi lors du premier trimestre 2016 de Glassdoor(1), effectuée en ligne par Harris Poll parmi 2 015 américains de plus de 18 ans, révèle que la confiance des employés par rapport au marché de l’emploi, à la sécurité de l’emploi, aux augmentations de salaires et aux perspectives d’avenir des entreprises lors du premier trimestre est excellente, et qu’elle est même supérieure à ce que ressentaient les employés au début de l’année 2009 lors de la Grande Récession. L’enquête de confiance sur l’emploi de Glassdoor englobe les quatre indicateurs principaux de la confiance salariale: l’optimisme du marché de l’emploi/la probabilité de réembauche, les attentes vis-à-vis des augmentations de salaires, la sécurité de l’emploi et les perspectives d’avenir des entreprises.

La confiance vis-à-vis du marché de l’emploi atteint son plus haut niveau: Plus de la moitié (53 pour cent) des employés américains (y compris ceux qui sont à leur compte) pensent que s’ils perdaient leur emploi, ils pourraient en trouver un autre dans les six prochains mois et qu’il correspondrait à leur expérience et à leurs rémunérations actuelles. Ce niveau de confiance vis-à-vis du marché de l’emploi américain est le deuxième plus élevé depuis que Glassdoor a commencé son étude en 2009, soit 14 points de pourcentage par rapport aux 39 pour cent du premier trimestre 2009. La confiance vis-à-vis du marché de l’emploi baisse d’un point par rapport au troisième trimestre 2015 (54 pour cent).

Les Américains croient toujours aux augmentations de salaires: Près de la moitié (46 pour cent) des employés américains s’attendent à une augmentation de salaire ou à une augmentation du coût de la vie dans les douze prochains mois, ce qui représente 10 points de plus par rapport aux 36 pour cent du premier trimestre 2009. La confiance vis-à-vis des augmentations de salaire est en baisse de quatre points par rapport au troisième trimestre 2015 (50 pour cent).

Augmentation en flèche de la confiance vis-à-vis de la sécurité de l’emploi: Les inquiétudes des employés américains concernant les licenciements ont baissé et atteint un nouveau seuil depuis le quatrième trimestre 2014 (13 pour cent). À l’heure actuelle, 14 pour cent des employés signalent qu’ils craignent d’être licenciés dans les six prochains mois par rapport à son pic, à savoir 26 pour cent au premier trimestre 2009. La confiance vis-à-vis de la sécurité de l’emploi est en baisse d’un point par rapport au troisième trimestre 2015 (15 pour cent).

Baisse de l’optimisme par rapport aux perspectives d’avenir des entreprises: Près de la moitié (42 pour cent) des employés estiment que les perspectives d’avenir des entreprises s’amélioreront dans les six prochains mois. Quand on leur demande s’ils s’attendaient à une amélioration, à une stagnation ou à une baisse des perspectives d’avenir de leurs entreprises dans les six prochains mois, les employés ont montré une confiance record de 51 pour cent au deuxième trimestre 2015 par rapport à l’amélioration des perspectives d’avenir de leurs entreprises. Nous avons remarqué que cet optimisme décline au troisième trimestre 2015 à 48 pour cent, et qu’il chute encore plus au premier trimestre 2016 (42 pour cent), début de l’année électorale. Cinquante pour cent des interrogés estiment que les perspectives d’avenir de leurs entreprises stagneront, soit une augmentation de quatre points par rapport aux 46 pour cent au troisième trimestre 2015, tandis que sept pour cent envisagent une détérioration, soit un point de plus par rapport au troisième trimestre 2015 (six pour cent).

« Notre pays a connu en 2009 la pire récession depuis des années et cette période d’incertitude a bien affaibli la confiance vis-à-vis de l’emploi », a déclaré Rusty Rueff, spécialiste des carrières et des lieux de travail chez Glassdoor. « De nos jours, la confiance des employés vis-à-vis du marché de l’emploi, de la sécurité de l’emploi et de la probabilité d’augmentation de salaire est bien plus élevée que lors de ces sept dernières années. Nous continuerons à nous intéresser à la confiance que les salariés portent aux perspectives d’avenir des employeurs puisque la récente incertitude du marché pourrait avoir un impact sur l’optimisme des employés vis-à-vis des performances des entreprises ».

L’étude a également demandé aux participants d’identifier ce qu’ils estiment être les « questions d’emploi les plus importantes pendant la campagne des élections présidentielles 2016 ». Parmi les Américains qui sont salariés ou à la recherche d’un emploi, les disparités les plus notables entre les Républicains et les Démocrates lors des élections présidentielles de 2016, étaient liées aux quatre principaux thèmes professionnels suivants:

  • La santé de l’économie : 75 pour cent des Républicains contre 52 pour cent des Démocrates, soit une différence de 23 points, il s’agit donc de l’une des inquiétudes les plus importantes concernant l’emploi.
  • Répartition des revenus et des richesses (p.ex. ratio de rémunération PDG-salarié): 57 pour cent des Démocrates pensent qu’il s’agit de l’une des questions les plus importantes concernant l’emploi par rapport à 34 pour cent des Républicains, soit une différence de 23 points.
  • Immigration (p.ex. délivrer davantage de visas pour permettre à la main d’œuvre étrangère d’occuper les postes qui trouvent difficilement preneurs): il s’agit de la deuxième question la plus importante aux yeux des Républicains: 36 pour cent par rapport à 23 pour cent pour les Démocrates.
  • L’égalité entre les sexes sur le lieu de travail (p.ex. l’inégalité des salaires, la sous-représentation des femmes dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques): un tiers (33 pour cent) des Démocrates estiment que l’égalité entre les sexes sur le lieu de travail est l’un des thèmes les plus importants de la campagne des élections présidentielles de 2016 par rapport à 13 pour cent des Républicains, soit une différence de 20 points.

SUPPLÉMENT D’ENQUÊTE ET GRAPHIQUES DISPONIBLES: Pour de plus amples détails, veuillez consulter l’intégralité du supplément sur l’étude de la confiance sur l’emploi de Glassdoor au premier trimestre 2016. En savoir plus sur les
différences entre les partis sur les questions clés liées à l’emploi lors des élections présidentielles de 2016. Pour demander le supplément d’enquête, les graphiques, le nombre de questionnaires renvoyés par âge, sexe et site et/ou la méthodologie de l’étude, veuillez contacter pr [à] Glassdoor [point] com.

À propos de Glassdoor
Glassdoor la plateforme dédiée à l’emploi et la carrière la plus transparente du marché, transforme la façon qu’ont les gens de chercher leur emploi et dont les entreprises recrutent leurs meilleurs talents. Glassdoor combine avis gratuits et anonymes, côtes d’entreprises, déroulés d’entretiens et informations salariales avec des offres de poste, pour aider les chercheurs d’emploi, à trouver rapidement les meilleures offres et à répondre au processus d’embauche. Pour les employeurs, Glassdoor offre des solutions de recrutement et de développement de la marque employeur pour attirer les meilleurs profils de candidats à une fraction du coût des autres canaux. En outre, Glassdoor propose l’une des applications les plus populaires sur Android et iOS. Lancée en 2008, la société a levé environ 160 millions de $ auprès de Google Capital, Tiger Global, Benchmarck, Battery Ventures, Sutter Colline Ventures, DAG Ventures, Dragoneer Investment Group et d’autres.

(c) 2016 Glassdoor, Inc. Glassdoor est une marque déposée de Glassdoor, Inc.

(1) Méthodologie de l’enquête: Cette étude a été réalisée en ligne aux États-Unis par Harris Poll au nom de Glassdoor du 8 au 10 mars 2016 auprès de 2 015 adultes de plus de 18 ans, parmi lesquels 1 050 sont employés à temps plein ou à mi-temps ou à leur compte, 950 sont employé à temps plein ou à mi-temps, 1 157 sont employés ou à la recherche d’un emploi , 353 s’identifient comme étant Républicains (employés ou à la recherche d’un emploi), 381 s’identifient comme étant Démocrates (employés ou à la recherche d’un emploi) et 323 s’identifient comme étant Indépendants (employés ou à la recherche d’un emploi). Cette étude en ligne n’est pas basée sur un échantillon de probabilité et par conséquent aucune estimation du taux d’erreur d’échantillonnage théorique ne peut être calculée. Cette étude est réalisée deux fois par an à partir du premier trimestre 2016. Les données sont disponibles pour chaque trimestre préalable au troisième trimestre 2015. Pour l’intégralité de la méthode d’étude, notamment la pondération des variables, veuillez contacter pr@glassdoor.com

Renseignements

Multimédia