Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

13 déc. 2011 10h00 HE

Une nouvelle étude réfute les mythes sur les salaires dans le secteur public

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 déc. 2011) - Rien ne montre que le salaire moyen des travailleurs du secteur public du Canada soit systématiquement plus élevé que ceux qui sont offerts dans des professions comparables du secteur privé, selon une nouvelle étude publiée par le Syndicat canadien de la fonction publique.

Le choc des salaires : Qui sont les mieux rémunérés, les travailleurs du secteur public ou du secteur privé analyse des données de recensement au niveau professionnel le plus détaillé possible. En comparant le salaire moyen de professions comparables, l'étude présente une image très précise des salaires des travailleurs du secteur public comparativement au secteur privé.

« Tout le monde croit, à tort, que les travailleurs du secteur public sont payés plus que leurs homologues du secteur privé et on utilise ce mythe pour lancer des attaques inutiles et injustifiées contre les emplois, les salaires, les avantages sociaux et même les droits les plus fondamentaux des travailleurs du secteur public, a déclaré Paul Moist, président national du SCFP. Le rapport réfute clairement ce mythe une fois pour toutes. »

Bien que l'étude montre que le salaire moyen général est similaire, elle a aussi trouvé des inégalités plus petites entre sexes, groupes d'âge et régions et entre ceux qui sont le mieux payés et ceux qui le sont le moins dans le secteur public comparativement au secteur privé.

La petite « prime salariale » générale de 0,5 pour cent dont jouissent les travailleurs du secteur public peut être attribuée entièrement à un écart salarial moindre pour les femmes dans le secteur public. En moyenne, les femmes occupant des emplois dans le secteur public sont payées 4,5 pour cent de plus que les femmes occupant des postes comparables dans le secteur privé, tandis que les hommes du secteur public sont payés en moyenne 5,3 pour cent de moins que dans le privé.

« Des règles plus strictes en matière d'équité salariale ont permis de réduire l'écart salarial pour les femmes du secteur public, selon Toby Sanger, auteur de l'étude. Si les salaires du secteur public étaient conformes aux normes du secteur privé, les femmes du secteur public seraient payées en moyenne 1 980 $ de moins par année et les disparités seraient plus importantes pour d'autres aussi. Les échelles salariales du secteur public devraient refléter les valeurs générales des Canadiens. »

« Dernièrement, le FMI, le Conference Board du Canada et l'OCDE ont dit craindre que les inégalités croissantes puissent nuire à notre croissance économique. Les échelles salariales du secteur public réduisent les inégalités de revenus, aident à stabiliser l'économie et devraient servir de modèle au secteur privé en assurant des salaires acceptables aux moins bien payés et en réduisant les excès au haut de l'échelle », a soutenu M. Sanger.

On peut trouver le rapport complet - y compris une analyse détaillée, l'explication de la méthodologie et des recommandations - à scfp.ca.

Renseignements

  • Greg Taylor
    Relations du SCFP avec les médias
    613 818-0067