Parcs Canada

Parcs Canada

08 juil. 2011 13h56 HE

Une page tragique de l'histoire maritime canadienne commémorée

Le gouvernement du Canada célèbre l'importance historique nationale de l'épave du Empress of Ireland

POINTE-AU-PÈRE, QUÉBEC--(Marketwire - 8 juillet 2011) -

Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse

Au nom de l'honorable Peter Kent, ministre canadien de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, l'honorable Suzanne Fortin-Duplessis, sénatrice, a dévoilé aujourd'hui une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada commémorant l'importance historique nationale de l'épave de l'Empress of Ireland. Une cérémonie spéciale a été organisée pour l'occasion au Site historique maritime de la Pointe-au-Père.

« Le naufrage du RMS Empress of Ireland, le 29 mai 1914, causant la mort de 1 012 personnes, représente la plus grave tragédie maritime de l'histoire canadienne, a rappelé la sénatrice Fortin- Duplessis. Cette commémoration officielle nous permet de transmettre aux générations à venir la tragique histoire de cet imposant paquebot, de son équipage et de ses passagers et de leur faire connaître l'importance de ce navire pour de nombreux immigrants venus d'Europe. »

L'épave du RMS Empress of Ireland, au large de Sainte-Luce, constitue l'exemple le plus complet au pays d'un paquebot océanique du début du XXe siècle et le seul vestige d'un tel navire ayant appartenu au Canadien Pacifique et datant d'avant la Première Guerre mondiale, époque à laquelle cette compagnie exploitait le plus vaste réseau de transport et de communication au monde. Comme des dizaines de milliers d'immigrants firent la traversée à bord de l'Empress of Ireland entre 1906 et 1914, leurs nombreux descendants demeurent historiquement attachés à ce symbole de leur enracinement au Canada.

« Le naufrage de l'Empress of Ireland a profondément marqué notre mémoire collective. Par cette commémoration, le gouvernement canadien rend hommage à ceux qui ont perdu la vie lors de ce naufrage, et invite tous les Rimouskois et Rimouskoises, tous les Canadiens et Canadiennes, ainsi que les visiteurs de l'étranger, à connaître et à faire connaître cette page de notre histoire », a déclaré le ministre Kent.

Créée en 1919, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada conseille le ministre de l'Environnement quant à l'importance historique nationale des lieux, des personnes et des événements qui ont marqué l'histoire du Canada. Parcs Canada gère un réseau pancanadien de lieux historiques nationaux qui, ensemble, composent une mosaïque qui illustre la richesse du patrimoine canadien et qui permettent aux visiteurs de faire des découvertes authentiques et inspirantes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la fiche d'information disponible au www.parcscanada.gc.ca, sous la rubrique Salle des médias.

FICHE D'INFORMATION

Lieu historique national du Canada de l'Épave-du-RMS-Empress of Ireland

À la suite d'une erreur de navigation, le luxueux paquebot du Canadien Pacifique RMS Empress of Ireland, parti de la ville de Québec en direction de Liverpool au petit matin du 29 mai 1914, est éperonné par le transporteur de charbon norvégien SS Storstad dans le fleuve Saint-Laurent, au large de Pointe-au-Père, dans la province de Québec. Le navire étranger heurte de plein fouet et à toute vitesse le centre de la coque de l'Empress of Ireland : le paquebot canadien est condamné à une fin rapide. Victime d'une avarie fatale et prenant l'eau à toute vitesse, l'Empress of Ireland disparaît sous la surface du fleuve 14 minutes après l'accident, entraînant la perte de nombreuses vies. Le fleuron de la vaste flotte du Canadien Pacifique sombre 40 mètres plus bas, au fond du fleuve. Immédiatement, des commentateurs comparent la tragédie avec le naufrage du RMS Titanic, survenu deux ans auparavant lors de son voyage inaugural. Des monuments à la mémoire des victimes sont érigés à Rimouski (où beaucoup d'entre elles seront enterrées) et à Toronto.

La structure de l'Empress of Ireland est demeurée relativement intacte, bien que des plongeurs l'aient dépouillée de nombreuses composantes, et l'épave gît toujours au fond du fleuve, vestige de la flotte du Canadien Pacifique et souvenir d'un accident tragique. Depuis sa redécouverte en 1964, l'épave est devenue un site de plongée de renommée mondiale. Les navires comme l'Empress of Ireland ont permis aux moins fortunés de voyager à l'étranger, aux immigrants de trouver une nouvelle vie au Canada et aux nantis de voyager dans un luxe certain. Dans la mort comme dans la vie, le RMS Empress of Ireland témoigne avec éloquence des débuts de la traversée des océans par des paquebots luxueux.

L'épave du RMS Empress of Ireland est, du point de vue de la structure, le paquebot océanique du début du XXe siècle le plus remarquable et le plus complet qu'on puisse encore trouver au Canada. Elle constitue aussi un exemple important, sur le plan mondial, d'un navire océanique d'époque ayant su s'imposer sur le prestigieux marché international du transport de voyageurs dans l'Atlantique Nord. C'est le seul vestige des navires de ligne d'avant-guerre du Canadien Pacifique. Dans les années qui ont précédé la Première Guerre mondiale, cette compagnie exploitait le réseau de transport et de communication le plus vaste au monde; ce réseau comprenait des laquiers et des paquebots océaniques qui sillonnaient les Grands Lacs et les océans Atlantique et Pacifique, un des chemins de fer les plus longs au monde et un réseau télégraphique qui couvrait la moitié du globe.

L'épave présente aussi un lien historique et affectif important avec les passagers qui faisaient route vers l'Ouest – plus de 100 000 personnes, pour la plupart des immigrants – et avec les descendants de ces passagers, pour qui l'épave représente le commencement de leur vie en sol canadien. Enfin, le naufrage tragique de l'Empress of Ireland, qui a causé la mort de 1 012 personnes, constitue la pire catastrophe maritime à s'être produite dans les eaux canadiennes.

Commission des lieux et monuments historiques du Canada

Créée en 1919, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, en étroite collaboration avec Parcs Canada, conseille le ministre de l'Environnement quant à l'importance historique nationale des lieux, des personnes et des événements qui ont marqué l'histoire du Canada. L'installation d'une plaque commémorative symbolise la reconnaissance officielle de la valeur patrimoniale de l'entité visée. Elle permet de faire connaître au public toute la richesse de notre patrimoine culturel, que nous avons le devoir de préserver pour les générations présentes et futures.

Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://www.marketwire.com/library/20110708-PC_1_800_0708.JPG

http://www.marketwire.com/library/20110708-PC_2_800_0708.JPG

Renseignements

  • Michel Queenton
    Gestionnaire, relations externes
    Unité de gestion de la Gaspésie
    418-368-5592
    Cell.: 418-360-6222