SOURCE: Movember

Movember

25 mai 2015 11h00 HE

Une percée dans la recherche rapproche encore un peu plus de la personnalisation des traitements du cancer de la prostate

Publication, dans Nature Genetics, d'une percée dans la recherche financée par la Fondation Movember, Cancer de la Prostate Canada et l'Ontario Institute for Cancer Research

TORONTO, ON--(Marketwired - 25 mai 2015) - Une recherche novatrice en génétique, menée au Canada et financée par la Fondation Movember, l'Ontario Institute for Cancer Research (OICR) et Cancer de la Prostate Canada, a révélé un sous-type unique de cancer de la prostate qui permettra aux cliniciens de mieux personnaliser les traitements proposés à leurs patients, de diminuer le nombre d'hommes soumis à des traitements inutiles et d'améliorer les chances de survie de ces derniers. La recherche est publiée aujourd'hui dans la revue Nature Genetics, dans un article intitulé " Spatio-genomic heterogeneity and within localized, multi-focal prostate cancer " (hétérogénéité spatiogénomique et cancer de la prostate multifocal localisé).

Les tests utilisés actuellement pour prédire si le cancer d'un patient s'étendra ou réagira à tels ou tels traitements sont limités et ils peuvent passer à côté de zones de cancer de la prostate virulent, de sorte que le cancer de certains hommes pourrait être évalué à un stade inférieur et que ces derniers pourraient recevoir des traitements qui ne donnent pas les résultats appropriés compte tenu de la gravité de leur maladie. Les chercheurs du Réseau universitaire de la santé et de l'OICR ont identifié pour la première fois un nouveau gène impliqué dans le cancer de la prostate qui, lorsqu'il mute, mène à un sous-type unique du cancer de la prostate associé à des dommages à l'ADN et à un type plus virulent de cancer. Les chercheurs ont aussi démontré qu'un même homme peut avoir des cancers de la prostate multiples, distincts génétiquement, et ils ont décrit comment cette variabilité influencerait la prestation de soins personnalisés aux patients atteints de cancer de la prostate.

" Ces travaux sont un magnifique exemple de ce qui se produit lorsqu'une équipe multidisciplinaire de chercheurs met à profit la technologie d'avant-garde pour poser des questions pertinentes d'un point de vue clinique, a déclaré Paul Boutros, Ph. D., chercheur principal à l'OICR et codirecteur de la recherche. La découverte d'un nouvel oncogène du cancer de la prostate ouvre un tout nouveau domaine dans lequel les chercheurs peuvent s'orienter pour comprendre la biologie et le traitement du cancer de la prostate. Entre-temps, la caractérisation de la façon dont les mutations dans le cancer de la prostate varient spatialement d'une région d'une tumeur à l'autre facilitera l'élaboration et la mise en œuvre de traitements personnalisés parce que les chercheurs comprendront mieux pourquoi les nouveaux tests diagnostiques échouent. "

" Les découvertes sont un pas de plus sur le chemin de la personnalisation de la médecine du cancer de la prostate, a dit le DRob Bristow du Princess Margaret Cancer Centre au Canada, codirecteur de la recherche avec M. Boutros. Notre recherche montre comment les cancers de la prostate peuvent varier d'un homme à un autre, même si la pathologie est la même au microscope, et comment ils peuvent varier chez le même homme dont la prostate contient des types multiples de tumeurs. "

" C'est là un progrès important qui aura un impact considérable sur le traitement de nombreux hommes dans le monde. À titre de bailleur de fonds stratégique de programmes de santé masculine, nous avons pour objectif, en matière de cancer de la prostate, de faire en sorte que les hommes qui vivent avec cette maladie aient les traitements et les soins dont ils ont besoin pour être bien physiquement et mentalement, dit Paul Villanti, administrateur dirigeant des Programmes à la Fondation Movember. Ces travaux sont une étape importante dans l'atteinte de nos objectifs à cet égard. Ils montrent l'impact considérable des fonds de Movember et leurs résultats pourraient profiter à des centaines de milliers d'hommes et de familles dans le monde. "

" Un nombre considérable de cas de cancer de la prostate comportent plus d'un type de cellules cancéreuses et c'est là une découverte qui contribuera à mieux comprendre l'avenir du dépistage et du traitement du cancer de la prostate, a déclaré M. Stuart Edmonds, vice-président de la Recherche, de la Promotion de la santé et du Soutien des survivants à Cancer de la Prostate Canada. Des percées comme celle-là témoignent des travaux approfondis menés dans le réseau CPC-GENE et Cancer de la Prostate Canada est fier de participer à une collaboration cohésive de si grande envergure. "

L'étude fait partie d'une grande initiative appelée Canadian Prostate Cancer Genome Network (CPC-GENE - réseau canadien du génome du cancer de la prostate) qui réunit une équipe multidisciplinaire de chercheurs de toutes les régions canadiennes pour élucider le code génétique du cancer de la prostate. Les chercheurs de CPC-GENE identifient les mutations dans les séquences d'ADN du cancer de la prostate afin de trouver de meilleurs moyens de déceler les tumeurs, d'en établir la virulence et de déterminer les traitements les plus à même de personnaliser la médecine auprès des patients atteints de cancer de la prostate. CPC-GENE est financé par la Fondation Movember qui a investi 15 millions de dollars, le don le plus considérable jamais versé par la Fondation à un seul projet de recherche, Cancer de la Prostate Canada et l'OICR, qui a versé 5 millions de dollars au Réseau. L'étude a été menée avec l'aide du Princess Margaret Cancer Center.

À propos de la Fondation Movember
La Fondation Movember est un organisme de bienfaisance mondial qui fait de la sensibilisation et amasse des fonds au profit de la santé masculine. Ces fonds permettent de réaliser des percées dans la recherche et d'offrir des services de soutien aux hommes pour qu'ils vivent des vies prolongées et en bonne santé. Depuis 2003, des millions de personnes ont participé au mouvement pour la santé masculine, amassé 670 millions de dollars et financé plus de 800 programmes par des investissements d'impact axés sur le cancer de la prostate, le cancer testiculaire, la mauvaise santé mentale et l'inactivité physique. La Fondation organise des activités de sensibilisation et des campagnes de financement toute l'année dont la campagne annuelle Movember, tenue en novembre, qui est reconnue dans le monde entier en raison de son caractère novateur et amusant pour recueillir des fonds et inciter les hommes à prendre des mesures proactives pour leur santé. À Movember, nous mettons les hommes au défi de se laisser pousser la moustache ou de s'engager à faire de l'activité physique (programme MOVE). Dans les deux cas, il s'agit de prendre des mesures concrètes pour sa santé et de le faire pour susciter les conversations, sensibiliser et recueillir des dons essentiels. La Fondation a pour vision d'exercer un effet durable sur la santé masculine. Movember est un organisme enregistré au Canada - BN 848215604 RR0001. Pour plus de renseignements, visitez Movember.com.

À propos de Cancer de la Prostate Canada
Cancer de la Prostate Canada élabore, offre et finance des programmes novateurs liés à la sensibilisation et à l'éducation du public, à la défense de la cause, au soutien des personnes atteintes, et à la recherche sur la prévention, le dépistage, le traitement et la guérison du cancer de la prostate. Pour plus de renseignements, visitez prostatecancer.ca.

À propos de l'OICR
OICR est un institut novateur de recherche-développement sur le cancer voué à la prévention, au dépistage précoce, au diagnostic et au traitement du cancer. L'Institut est un organisme sans but lucratif indépendant financé par le gouvernement de l'Ontario. L'OICR appuie plus de 1 700 chercheurs, cliniciens-chercheurs, membres du personnel de recherche et stagiaires à son siège social et dans des établissements de recherche et des universités de tout l'Ontario. L'OICR mène actuellement des travaux importants de recherche sur les petites molécules, les produits biologiques, les cellules souches, l'imagerie, la génomique, l'informatique et la bio-informatique. Pour plus de renseignements, visitez le site Web http://oicr.on.ca/.

Avis aux directeurs de la rédaction
M. Paul C. Boutros, Ph. D., Ontario Institute for Cancer Research, est disponible pour des entrevues.
Dr Rob G. Bristow, Princess Margaret Cancer Centre -- est disponible pour des entrevues.
Paul Villanti, administrateur dirigeant, Programmes, Fondation Movember -- est disponible pour des entrevues.
Stuart Edmonds, vice-président à la Recherche, Cancer de la Prostate Canada -- est disponible pour des entrevues.

Renseignements

  • Renseignements
    BRIGITTE FILIATRAULT
    Spécialiste en relations publiques
    Brigitte Filiatrault Relations publiques (BFRP)
    514-521-8216
    brigitte@bfrp.ca