Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

02 juil. 2009 14h30 HE

Une rencontre internationale fait progresser les efforts mondiaux contre le virus H1N1

Le Canada continue de jouer un rôle prépondérant

CANCUN, QUINTANA ROO--(Marketwire - 2 juillet 2009) - La ministre de la Santé Leona Aglukkaq a rencontré aujourd'hui ses homologues de plus de 20 pays et des représentants de l'Organisation mondiale de la Santé et de la Commission européenne afin de consolider les interventions à l'encontre du virus H1N1 à l'échelle internationale.

L'objectif de la réunion de deux jours, qui est organisée par le gouvernement du Mexique, est de tirer des enseignements des efforts engagés jusqu'à présent pour lutter contre le virus et d'améliorer l'état de préparation en prévision de la saison grippale de l'automne et au-delà.

"Le Canada continue de participer de manière importante aux activités internationales contre le virus grippal H1N1," a déclaré la ministre Aglukkaq. "Nos efforts en matière de planification et leur mise en oeuvre opérationnelle, nos communications avec le public et notre démarche scientifique de pointe sont reconnus et étudiés par de nombreux pays."

Les participants à la réunion ont discuté de plusieurs questions de portée mondiale ayant trait au virus H1N1, notamment les vaccins, les agents antiviraux, les mesures d'hygiène publique, le Règlement sanitaire international et la diffusion des renseignements sur les risques. La ministre Aglukkaq a pris la parole au cours d'une réunion ministérielle avec ses homologues pour parler des leçons apprises et de l'expérience canadienne, et elle a présidé une réunion ministérielle consacrée à la communication de renseignements sur les risques.

L'information échangée lors de cette rencontre internationale servira à étayer les lignes directrices et les recommandations qu'élabore actuellement l'Organisation mondiale de la Santé et à éclairer un certain nombre de mesures canadiennes, notamment l'élaboration d'une ligne directrice sur la vaccination.

"Pendant toute la durée de cette éclosion de grippe, les pays ont joué de franchise les uns envers les autres et avec le public," a ajouté la ministre Aglukkaq. "La volonté d'échanger de l'information afin de limiter la phase aiguë de l'éclosion s'explique par les relations qui ont été établies au fil de plusieurs années de préparation à la pandémie. Des partenariats comme l'Initiative sur la sécurité de la santé mondiale ont porté fruit et permis d'asseoir solidement les fondations de la prochaine phase de nos efforts."

La ministre Aglukkaq a également profité de l'occasion pour s'entretenir avec la secrétaire américaine à la Santé et aux Services sociaux, Kathleen Sebelius. Elles ont parlé de la collaboration entre le Canada et les Etats-Unis dans le domaine de la lutte contre le virus H1N1, des perspectives de collaboration future avec le Mexique, des préparatifs en prévision de la saison grippale de l'automne et de la pénurie d'isotopes médicaux qui sévit à l'échelle internationale.

Les discussions concernant les isotopes médicaux ont été axées sur la collaboration soutenue entre le Canada et les Etats-Unis en vue d'atténuer les répercussions des pénuries qui touchent l'Amérique du Nord.

Des pourparlers bilatéraux sur le virus H1N1 et la pénurie d'isotopes médicaux sont également prévus avec l'Union européenne et le Mexique.

Also available in English

Renseignements

  • Cabinet de Leona Aglukkaq
    Ministre de la santé
    Josée Bellemare
    613-957-0200
    ou
    Agence de la santé publique du Canada
    Relations avec les médias
    613-941-8189