La Collective des Amandes de Californie

La Collective des Amandes de Californie

26 juil. 2011 11h54 HE

Une revue d'études suggère que les amandes contiennent des nutriments ayant des effets cardioprotecteurs

MODESTO, CALIFORNIA--(Marketwire - 26 juillet 2011) -

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

Alors que les maladies cardiovasculaires (CVD) sont la principale cause de décès chez les Canadiens et qu'un estimé de 1,6 million souffrent de maladies du cœur ou vivent avec les séquelles d'un arrêt cardiaque; réduire les facteurs de risque passe avant tout par un changement de mode de vie et d'alimentation.1,2 Une récente analyse scientifique menée par des chercheurs et des diététiciens agréés suggère que, de part leur richesse en nutriments, les amandes ont un effet protecteur démontré sur la santé cardiaque et pourraient contribuer à maintenir un taux de cholestérol sain.3

Intitulée Effets de la consommation d'amandes sur la réduction du cholestérol LDL : débat sur les mécanismes potentiels et futures orientations de la recherche (Effects of almond consumption on the reduction of LDL-cholesterol: a discussion of potential mechanisms and future research directions) et publiée dans la revue Nutrition Reviews®, l'analyse a été pilotée par Claire E. Berryman, BS, Amy Griel Preston, PhD, RD, Wahida Karmally, DrPH, RD, CDE, Richard J. Deckelbaum, MD et Penny M. Kris-Etherton, PhD, RD. En 2003, la Food and Drug Administration des États-Unis a émis des allégations selon lesquelles des preuves scientifiques suggèrent sans toutefois le prouver que manger chaque jour 42 g de noix, comme les amandes, dans le cadre d'une alimentation pauvre en graisses saturées et en cholestérol, pourrait réduire le risque cardiaque. L'objectif était d'analyser des années de recherches sur les effets cardioprotecteurs des amandes et sur les nutriments contenus dans les amandes ainsi qu'étudier les raisons pour lesquelles l'inclusion des amandes dans l'alimentation peut contribuer à maintenir des taux de cholestérol peu élevés. L'analyse des études portant sur les nutriments clés contenus dans les amandes a permis d'évaluer les mécanismes potentiels et les orientations futures des études sur les amandes.

« Cette analyse envisage les amandes sous un angle unique, à savoir celui d'un aliment susceptible de contribuer à maintenir un taux de cholestérol sain, en traitant des nutriments importants que contient l'amande et de leur rôle mécanique potentiel sur l'amélioration de la santé cardiaque », a déclaré M. Berryman. « Il conviendrait de mettre en valeur le message selon lequel les amandes, en soi, constituent une collation bénéfique pour le coeur. Leurs bienfaits sont encore plus grands lorsqu'elles sont associées à un régime alimentaire équilibré et sain. »

L'analyse récemment publiée cite des études qui viennent appuyer les bienfaits potentiels pour la santé du coeur des protéines végétales, des fibres et des acides gras insaturés. On ne sait toutefois pas si ces nutriments contribuent à la santé du coeur grâce aux bienfaits particuliers des amandes ; aussi des études complémentaires sont-elles recommandées. L'analyse conclut qu'inclure des amandes naturelles entières dans son alimentation quotidienne contribue à maintenir un taux de cholestérol sain. Parmi les principales conclusions tirées de l'analyse figurent les suivantes :

Acides gras :
  • 91 à 94 % des acides gras contenus dans les amandes sont des acides gras insaturés susceptibles de contribuer à maintenir des taux de cholestérol réduits.4-8
Fibres :
  • Le National Cholesterol Education Program recommande d'avoir une alimentation riche en fibres pour réduire son taux de cholestérol.9
  • L'amande est la noix qui contient le plus de fibres (3,5 g) par portion. Elle contribue donc au maintien d'un taux de cholestérol sain. 28 g d'amandes, soit environ une poignée, fournit plus de 10 % des apports journaliers recommandés en fibres.10-12
Vitamine E :
  • Le Dietary Guidelines Advisory Committee (DGAC) indique dans son rapport 2010 que seulement 7 % des Américains consomment la quantité de vitamine E recommandée. Or, 28 g d'amandes fournissent près de la moitié (7,4 mg) des apports quotidiens recommandés (15 mg) en vitamine E, une vitamine qui a des effets antioxydants et peut donc, par exemple, prévenir les dommages causés par les radicaux libres.12,13,14
Protéines :
  • Des études suggèrent que remplacer les hydrates de carbone par des protéines dans l'alimentation peut contribuer à maintenir un taux de cholestérol sain.15,16
  • Une poignée d'amandes, soit environ 28 g, contient 6 g de protéines.12

Une poignée d'amandes constitue, en outre, une excellente source de magnésium, de manganèses, de cuivre (0,3 mg) et de calcium (75 mg).

Pour prendre connaissance de l'intégralité de l'analyse, consultez la page www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21457263. Pour avoir accès à d'autres études démontrant les bienfaits nutritionnels des amandes, consultez le site AlmondBoard.com.

À propos de l'Almond Board of California

Dans le monde entier, les consommateurs apprécient ce produit alimentaire naturel, sain et de qualité qu'est l'amande californienne, la principale source d'exportation agricole de la Californie en valeur. La Collective des Amandes de Californie assure la promotion des amandes pour le compte de plus de 6 000 cultivateurs et transformateurs d'amandes californiens qui, pour le plus grand nombre, dirigent des exploitations familiales existant depuis plusieurs générations. Pour atteindre son objectif, le comité adopte pour tous les aspects de la commercialisation, de la culture et de la production une approche axée sur la recherche. Créé en 1950 et basé à Modesto en Californie, La Collective des Amandes de Californie est une organisation à but non lucratif qui administre une ordonnance fédérale de mise sur le marché édictée par les cultivateurs sous la houlette du ministère américain de l'agriculture. Pour plus d'informations sur La Collective des Amandes de Californie ou sur les amandes, veuillez consulter le site AlmondBoard.com/French.

Notes de bas de page :
1 Retracer les maladies du cœur et les arrêts cardiaques au Canada : Agence de la Santé Publique du Canada; 2009. http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/2009/cvd-avc/index-eng.php
2 Organisation mondiale de la santé. Prévention des maladies cardiovasculaires : Directives pour l'évaluation et la gestion du risque cardiovasculaire. http://www.who.int/cardiovascular_diseases/guidelines/PocketGL.ENGLISH.AFR-D-E.rev1.pdf
3
Bonnes nouvelles à propos des graisses. Les directives diététiques américaines recommandent un apport majoritaire en acides gras insaturés. Une portion d'amandes (28 g) contient 13 g d'acides gras insaturés et seulement 1 g d'acides gras saturés.
4 Kris-Etherton P, Krummel D, Russell M, et al. The effect of diet on plasma lipids, lipoproteins, and coronary heart disease. (L'effet d'un régime sur les lipides plasmatiques, les lipoprotéines et les maladies coronariennes) J Am Diet Assoc. 1988;88(11):1373-1400.
5 Mustad VA, Etherton TD, Cooper AD, et al. Reducing saturated fat intake is associated with increased levels of LDL receptors on mononuclear cells in healthy men and women. (Réduire l'apport en acides gras saturés est associé à une augmentation des récepteurs des LDL sur les cellules mononucléaires des hommes et femmes en bonne santé) J. Lipid Res. 1er mars 1997 1997;38(3):459-468.
6
Berglund L, Lefevre M, Ginsberg HN, et al. Comparison of monounsaturated fat with carbohydrates as a replacement for saturated fat in subjects with a high metabolic risk profile: studies in the fasting and postprandial states. (Comparaison entre les acides gras monoinsaturés et les hydrates de carbone dans le remplacement des gras saturés chez les sujets à risque métabolique élevé : études à jeun et post-prandiales) Am J Clin Nutr. 1er décembre 2007 2007;86(6):1611-1620.
7 Egert S, Kratz M, Kannenberg F, Fobker M, Wahrburg U. Effects of high-fat and low-fat diets rich in monounsaturated fatty acids on serum lipids, LDL size and indices of lipid peroxidation in healthy non-obese men and women when consumed under controlled conditions. (Effets des régimes riches en acides gras monoinsaturés sur les lipides sériques, le taux de LDL et l'indice de péroxydation des lipides des hommes et femmes en bonne santé et non obèses lorsque consommés dans des conditions contrôlées) European Journal of Nutrition.
8 Sathe SK, Seeram NP, Kshirsagar HH, Heber D, Lapsley KA. Fatty Acid Composition of California Grown Almonds. (Composition en acides gras des amandes cultivées en Californie) Journal of Food Science. 2008;73(9):C607-C614.
9 National Cholesterol Education Program. Synthèse du troisième rapport du groupe d'experts du National Cholesterol Education Program (NCEP) sur la détection, l'évaluation et le traitement de l'hypercholestérolémie chez l'adulte (3e table ronde sur le traitement des adultes). JAMA. 2001;285:2486–2497.
10 Calpe-Berdiel L, Escolà-Gil JC, Blanco-Vaca F. New insights into the molecular actions of plant sterols and stanols in cholesterol metabolism. (Nouvelles données sur l'action moléculaire des stérols et stanols végétaux sur le métabolisme du cholestérol) Atherosclerosis. 2009;203(1):18-31.
11 Rapport du Dietary Guidelines Advisory Committee sur les directives alimentaires à l'intention des Américains : Département de la santé et des services sociaux et Ministère de l'agriculture, 2010.
12 Food Processor SQL [programme informatique]. Version 10.5.0. Salem, Oregon;2008.
13 Apports alimentaires de référence en vitamine C, vitamine E, sélénium et caroténoïdes : National Academy of Sciences. Institute of Medicine. Food and Nutrition Board;2000.
14 Landrier J-F, Gouranton E, Reboul E, et al. Vitamin E decreases endogenous cholesterol synthesis and apo-AI-mediated cholesterol secretion in Caco-2 cells. (La vitamine E inhibe la synthèse du cholestérol endogène et la sécrétion de cholestérol par le médiateur apo-A-l dans les cellules Caco-2) J Nutr Biochem. In Press, Épreuve corrigée.
15 Wolfe BM, Giovannetti PM. Short-term effects of substituting protein for carbohydrate in the diets of moderately hypercholesterolemic human subjects. (Effets à court terme de la substitution des hydrates de carbone par des protéines dans les régimes des sujets présentant une hypercholestérolémie modérée) Metabolism. 1991;40(4):338-343.
16 Appel LJ, Sacks FM, Carey VJ, et al. Effects of Protein, Monounsaturated Fat, and Carbohydrate Intake on Blood Pressure and Serum Lipids: Results of the OmniHeart Randomized (Effet des apports en protéines, graisses monoinsaturées et hydrates de carbone sur la tension artérielle et les lipides sériques : Résultas de l'étude randomisée OmniHeart)

Renseignements