Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

26 juil. 2011 14h04 HE

Une troisième personne soupçonnée de crime de guerre est arrêtée

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 26 juillet 2011) - Des indices et des renseignements fournis par des Canadiens ont mené à l'arrestation d'une autre personne soupçonnée de complicité à un crime de guerre ou à un crime contre l'humanité. Cette nouvelle annonce fait suite à celle du 21 juillet 2011 dans laquelle les honorables Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, et Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, ont demandé aux Canadiens de contribuer à identifier 30 personnes soupçonnées de complicité à un crime de guerre ou à un crime contre l'humanité et qui, croient-ils, se cachent quelque part au Canada.

D'après le gouvernement, la ligne de surveillance frontalière de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) tout comme des partenaires de l'application de la loi partout au pays reçoivent une abondance d'indications, qui ont permis d'appréhender une autre personne, identifiée sur le site Web. Le Péruvien Manuel De la Torre Herrera a été trouvé dans la région de Toronto et est présentement détenus par l'ASFC.

« Les Canadiens fournissent à l'Agence des services frontaliers du Canada de précieux renseignements et nous leur demandons de faire preuve de vigilance, » affirme le ministre de la Sécurité publique Vic Toews. « Notre message est clair : ceux qui prennent part ou qui ont pris part à un crime de guerre ou à un crime contre l'humanité ne peuvent plus se cacher. Il est dans notre intérêt de localiser ces personnes et de prendre les mesures nécessaires en fonction de la loi et des systèmes que nous nous efforçons de protéger. »

Le ministre Toews remercie la population de son aide et lui demande de consulter le site Web de l'ASFC pour se tenir au courant des mises à jour. Il rappelle à la population qu'elle ne doit pas chercher à appréhender elle-même les personnes mentionnées sur le site Web. Elle doit signaler tout renseignement au moyen de la ligne de surveillance frontalière de l'ASFC, dont le numéro est 1 888 502 9060, et continuer de communiquer toute indication sur les allées et venues des personnes recherchées.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web suivant : www.securitepublique.gc.ca

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence des services frontaliers du Canada
    613-957-6500