Fédération des Chambres immobilières du Québec

Fédération des Chambres immobilières du Québec

15 oct. 2013 10h00 HE

Val-d'Or et Rouyn-Noranda : recul des ventes résidentielles au troisième trimestre de 2013

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwired - 15 oct. 2013) - Selon la base de données provinciale des courtiers immobiliers, la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue chiffre à 46 le nombre de transactions résidentielles conclues dans l'agglomération de Val-d'Or et à 77 les ventes enregistrées dans l'agglomération de Rouyn-Noranda lors du troisième trimestre de 2013. Il s'agissait de baisses respectives de 37 % et de 7 % par rapport au troisième trimestre de 2012.

Le nombre de propriétés résidentielles à vendre par l'entremise du système Centris® était en forte hausse, tant pour l'agglomération de Val-d'Or que pour l'agglomération de Rouyn-Noranda. En moyenne, de juillet à septembre 2013, on trouvait 191 propriétés offertes à Val-d'Or et 239 à Rouyn-Noranda, soit des hausses respectives de 29 % et de 87 %. Pour les propriétés unifamiliales, ces hausses ont été de 31 % dans l'agglomération de Val-d'Or et de 59 % dans l'agglomération de Rouyn-Noranda. « Depuis le début de l'année, les fondations de quelque 221 nouvelles constructions ont été coulées à Rouyn-Noranda et 147 à Val-d'Or, ce qui augmente l'offre de propriétés. Qui plus est, les acquéreurs de ces nouvelles habitations ont déjà confié la vente de leur propriété actuelle à un courtier immobilier », explique Gilles Langlais, directeur général de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Au cours des dernières années, les marchés immobiliers de ces deux agglomérations étaient très serrés et avantageaient largement les vendeurs. Les nouvelles constructions ont permis aux conditions du marché de se détendre et d'offrir plus de choix aux acheteurs », poursuit M. Langlais. Au troisième trimestre, et pour une première fois depuis 2004, les conditions du marché pour l'unifamiliale étaient équilibrées dans l'agglomération de Val-d'Or. Ces conditions étaient également moins tendues à Rouyn-Noranda, mais avantageaient toujours les vendeurs.

Le prix médian des unifamiliales a augmenté de 19 % dans l'agglomération de Val-d'Or, pour atteindre 215 000 $, et est demeuré stable dans l'agglomération de Rouyn-Noranda, s'établissant toujours à 209 000 $. Les délais de vente se sont raccourcis dans les deux agglomérations, où il fallait en moyenne 56 jours pour qu'une unifamiliale trouve preneur du côté de Val-d'Or et 83 jours du côté de Rouyn-Noranda, soit des diminutions respectives de 22 et de 8 jours.

Stabilisation des ventes au Québec au troisième trimestre de 2013

Selon la base de données provinciale des courtiers immobiliers, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a comptabilisé 15 223 ventes de propriétés résidentielles au troisième trimestre de 2013 au Québec, soit à peine 65 transactions de plus que lors du troisième trimestre de 2012. Cette stabilisation des ventes a mis fin à quatre trimestres consécutifs de baisses.

Par catégorie de propriété, le plex et la copropriété ont enregistré des hausses de ventes au troisième trimestre de 2013, de l'ordre de 8 % et de 3 % respectivement. L'unifamiliale, dont les ventes ont compté pour plus de 70 % des transactions résidentielles au Québec, est la seule catégorie à avoir affiché une diminution (- 1 %).

Deux des six régions métropolitaines de recensement (RMR) ont affiché des augmentations au chapitre des ventes, soit celles de Montréal (+ 2 %) et de Gatineau (+ 1 %). Les autres RMR ont chacune connu des contractions de l'activité immobilière, des diminutions allant de 2 % à 22 %. Le nombre de ventes réalisées dans l'ensemble des secteurs situés à l'extérieur des RMR était pour sa part similaire à celui enregistré au troisième trimestre de 2012.

Le nombre de propriétés résidentielles à vendre était toujours en progression au troisième trimestre de 2013, marquant ainsi une treizième hausse trimestrielle consécutive de l'offre. En moyenne, 69 774 propriétés résidentielles étaient inscrites au système Centris® au cours des mois de juillet à septembre, soit une hausse de 11 % par rapport à la même période en 2012. Là encore pour un treizième trimestre consécutif, c'est l'offre de copropriétés qui a le plus fortement augmenté au troisième trimestre de 2013, une hausse de 21 %, alors que l'offre d'unifamiliales et celle de plex se sont limitées à des hausses de 8 % et de 6 %, respectivement.

Le prix médian des unifamiliales vendues de juillet à septembre 2013 a progressé de 2 % par rapport à la même période en 2012 pour atteindre 222 000 $. Cette croissance du prix médian survient suite à deux trimestres au cours desquels les prix s'étaient stabilisés. « Après un début d'année où le prix médian des maisons avait stagné, la croissance des prix a repris et devrait atteindre 2 % pour l'ensemble de l'année 2013 », prévoit Paul Cardinal, directeur du service Analyse de marché à la FCIQ.

À propos de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue

La Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue regroupe une soixantaine de courtiers immobiliers couvrant un territoire de plus de 150 000 km2. La Chambre s'est donnée comme mission de promouvoir le courtier comme intermédiaire indispensable à toute transaction immobilière, et ce, depuis près de 25 ans. Elle veille également à ce que ses membres se conforment à un code d'éthique et aux nombreux règlements, en plus d'améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d'offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs. La liste complète des membres et des propriétés apparaît au www.ciat.qc.ca.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les douze chambres immobilières du Québec, de même que près de 14 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

À propos de Centris®

Centris®, une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal, offre exclusivement aux douze chambres immobilières québécoises et à leurs 14 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques. Centris.ca est le site Web de l'industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse.

Pour plus d'information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.

Renseignements

  • Gilles Langlais
    Directeur général
    Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue
    819-762-1777