Valener Inc.
TSX : VNR
TSX : VNR.PR.A

Valener Inc.

24 nov. 2017 07h20 HE

Valener et Gaz Métro annoncent leurs résultats de l'exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 24 nov. 2017) - Valener Inc. (TSX:VNR)(TSX:VNR.PR.A)

Valener
• Bénéfice net ajusté (1),(2) de 1,37 $ par action ordinaire pour l'exercice 2017, comparativement à 1,30 $ par action pour l'exercice 2016;
- Perte nette ajustée(1),(2) de 0,07 $ par action pour le quatrième trimestre de l'exercice 2017, comparativement à une perte nette de 0,02 $ par action au quatrième trimestre de l'exercice précédent.
• Liquidités provenant de l'exploitation normalisées(1) de 1,44 $ par action ordinaire pour l'exercice 2017, en hausse de 6 % par rapport à l'exercice 2016; et
• Confirmation de la cible de croissance de 4 % du dividende annualisé jusqu'à l'exercice 2022.
Gaz Métro
• Bénéfice net ajusté(1),(3) de 228,3 millions $ pour l'exercice 2017, en hausse de 13,6 millions $, ou 6 %, par rapport à l'exercice 2016, et de 39,3 millions $, ou de 21 %, par rapport à l'exercice 2015;
- Perte nette de 14,2 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice 2017, comparativement à une perte nette de 10,9 millions $ au quatrième trimestre de l'exercice 2016, en lien avec la saisonnalité des résultats;
• Bénéfice net ajusté(1),(3) par part de 1,35 $pour l'exercice 2017, une augmentation de 5% par rapport à l'exercice 2016; et
• À partir d'octobre 2017, augmentation de la distribution annualisée de 1,16 $à 1,20 $par part.

Valener Inc. (« Valener ») (TSX:VNR)(TSX:VNR.PR.A), véhicule d'investissement pour le public dans Société en commandite Gaz Métro (« Gaz Métro »), a annoncé aujourd'hui qu'elle a réalisé un bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires de 53,0 millions $ pour l'exercice 2017, en hausse de 3,1 millions $, ou 6,2 %, comparativement à l'exercice 2016, ce qui se traduit par un bénéfice net ajusté de 1,37 $ par action ordinaire pour l'exercice 2017 comparativement à 1,30 $ par action ordinaire pour l'exercice 2016. Cette progression s'explique par une augmentation marquée du bénéfice net ajusté de Gaz Métro.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est pour sa part élevé à 53,1 millions $ à l'exercice 2017, comparativement à 62,2 millions $ à l'exercice 2016, en raison de la baisse de la quote-part du bénéfice net de Gaz Métro, lequel avait enregistré l'an dernier des ajustements ponctuels n'ayant toutefois aucun impact sur les flux de trésorerie.

Pour l'exercice 2017, Valener a généré des liquidités provenant de l'exploitation normalisées de 56,0 millions $ (1,44 $ par action ordinaire), comparativement à 52,4 millions $ pour l'exercice 2016 (1,36 $ par action ordinaire). Cette hausse s'explique principalement par:

  • la hausse de 1,5 million $ des distributions reçues de Gaz Métro en raison des parts souscrites par Valener, à hauteur de sa participation dans Gaz Métro, le 31 mars 2017 et le 30 septembre 2015, et la hausse de la distribution trimestrielle de Gaz Métro de 0,28 $ à 0,29 $ par part depuis le deuxième trimestre de l'exercice 2016; et
  • une hausse de 1,0 million $ des distributions reçues des parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré principalement en raison de l'augmentation de ses flux de trésorerie normalisés au cours de l'exercice.

« Les excellents résultats de l'exercice 2017 reflètent le haut calibre des entreprises dans lesquelles participe Valener », souligne Pierre Monahan, président du conseil d'administration de Valener. « Les rendements prévisibles et croissants de nos investissements nous ont permis de prolonger la cible de croissance du dividende de 4 % jusqu'en 2022, soit quatre années de plus qu'initialement anticipée », poursuit M. Monahan.

En lien avec la saisonnalité typique des résultats de Gaz Métro, Valener a enregistré une perte nette ajustée attribuable aux actionnaires ordinaires de 2,7 millions $ au quatrième trimestre de l'exercice 2017 (0,07 $ par action ordinaire). Ceci se compare à une perte nette ajustée de 0,7 million $ (0,02 $ par action ordinaire) pour la période équivalente de l'exercice précédent. Les résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2017 de Gaz Métro ont été affectés par la baisse de la consommation des clients de Green Mountain Power Corporation (« GMP »), expliquée principalement par des températures plus douces et par l'adoption de mesures en efficacité énergétique, ainsi qu'à la poursuite des activités de mise en œuvre et de développement du nouveau modèle d'affaires de Standard Solar Inc. (« Standard Solar »).

(1) Mesures financières non définies en vertu des principes comptables généralement reconnus des États-Unis (« PCGR »). Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.
(2) Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux actionnaires ordinaires.
(3) Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux associés.
Sommaire des résultats de Valener
Pour les trois mois clos
les 30 septembre
Pour les exercices clos
les 30 septembre
(en millions de dollars, sauf lorsque indiqué autrement) 2017 2016 2017 2016
Bénéfice net (perte nette) (2,2 ) (0,8 ) 57,4 66,5
Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires ordinaires (3,2 ) (1,8 ) 53,1 62,2
Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux actionnaires ordinaires (1) (2,7 ) (0,7 ) 53,0 49,9
Par action ordinaire (en $) (1) (0,07 ) (0,02 ) 1,37 1,30
Liquidités provenant de l'exploitation normalisées (1) 18,1 16,8 56,0 52,4
Par action ordinaire (en $) (1) 0,46 0,44 1,44 1,36
(1) Ces mesures financières sont non définies en vertu des PCGR. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.

Résultats de Gaz Métro

Le bénéfice net ajusté attribuable aux associés de Gaz Métro, lequel exclut des éléments d'ajustements ponctuels, s'est établi à 228,3 millions $ pour l'exercice 2017, en hausse de 13,6 millions $, ou 6,3 %, par rapport à l'exercice précédent. Cette augmentation s'explique principalement par la quote-part de l'excédent de rendement de Gaz Métro-daQ enregistrée au cours de l'exercice 2017, les différents paramètres du dossier tarifaire 2017 de Gaz Métro-daQ, ainsi qu'à la hausse de la base de tarification de GMP.

« Le bénéfice net ajusté de l'exercice 2017 a progressé de 6 % année sur année, atteignant un nouveau sommet pour l'entreprise qui travaille depuis 60 ans à offrir à ses clients des produits et services toujours plus innovants. La robustesse de nos résultats financiers témoigne de l'attrait de notre offre commerciale », a souligné la présidente et chef de la direction, Sophie Brochu.

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro s'est quant à lui élevé à 240,8 millions $ à l'exercice 2017, comparé à 277,5 millions $ à l'exercice 2016, en raison des éléments cités précédemment et d'ajustements ponctuels ayant influencé le bénéfice de l'exercice précédent, sans avoir d'impact sur les flux de trésorerie.

Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré - Valener et Gaz Métro
Pour les trois mois
clos les 30 septembre
Pour les exercices
clos les 30 septembre
(en millions de dollars, sauf lorsque indiqué autrement) 2017 2016 2017 2016
Production réelle (en MWh) 202 360 228 581 1 017 612 1 016 051
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 13,8 14,3 62,6 73,4(1)
Distributions versées 22,7 19,3 33,7 28,3
Distribution spéciale versée (2) - - - 80,0
(1) Inclut un paiement unique de 12,9 millions $reçu d'Hydro-Québec au premier trimestre de l'exercice 2016 lié à un billet à recevoir pour le remboursement de certains coûts de construction.
(2) Sous forme de remboursement de capital.

Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré 2 et 3, Société en nom collectif (« Parcs 2 et 3 ») ainsi que Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré 4 S.E.N.C. (« Parc 4 ») ont globalement généré 1 017 612 MWh d'électricité au cours de l'exercice 2017, soit un niveau comparable à la production de l'exercice 2016.

Les parcs éoliens ont généré des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation totalisant 62,6 millions $, comparé à 73,4 millions $ à l'exercice 2016. Excluant l'effet du paiement unique de 12,9 millions $ reçu d'Hydro-Québec au cours du premier trimestre de l'exercice 2016, les flux de trésorerie ont augmenté de 2,1 millions $, permettant ainsi à Parcs 2 et 3 et à Parc 4 d'augmenter les distributions versées aux associés des parcs éoliens au cours de l'exercice 2017.

Résultats sectoriels de Gaz Métro - Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux associés (1)
Pour les trois mois
clos les 30 septembre
Pour les exercices
clos les 30 septembre
(en millions de dollars) 2017 2016 2017 2016
Distribution d'énergie
Gaz Métro-daQ (30,4 ) (33,0 ) 147,6 129,7
Effet de la constatation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs (Gaz Métro-daQ) (2) - - - 79,3
Vermont (3) 18,7 21,5 73,9 71,8
Dépréciation d'actifs à long terme liés au projet Addison de VGS (4) - - - (16,5 )
(11,7 ) (11,5 ) 221,5 264,3
Transport de gaz naturel (3) 1,9 3,2 15,4 18,1
Production d'électricité (3) (1,8 ) (0,4 ) (0,2 ) 1,4
Services énergétiques, entreposage et autres (3) 1,4 1,0 4,6 4,3
Gain sur réévaluation de CDH à la suite de l'acquisition (5) - - 12,5 -
1,4 1,0 17,1 4,3
Affaires corporatives (4,0 ) (3,2 ) (13,0 ) (10,6 )
Bénéfice net (perte nette) attribuable aux associés (14,2 ) (10,9 ) 240,8 277,5
Ajustements (2) (4) (5) - - (12,5 ) (62,8 )
Bénéfice net ajusté attribuable aux associés (1) (14,2 ) (10,9 ) 228,3 214,7
(1) Cette mesure financière est non définie en vertu des PCGR. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.
(2) Ajustement ponctuel lié à la comptabilisation d'actifs réglementaires relatifs aux avantages sociaux futurs découlant de l'application des PCGR.
(3) Net des frais reliés au financement des investissements dans ce secteur. Ces frais correspondent aux intérêts sur la dette à long terme encourus par Gaz Métro afin de financer les investissements dans les filiales, coentreprises et satellites de chacun des secteurs.
(4) Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2016, VGS a comptabilisé une dépréciation d'actifs à long terme de 20,6 millions $US avant impôts (16,5 millions $CA après impôts) en lien avec le projet Addison. Cette dépréciation a été comptabilisée à la suite de l'établissement d'une nouvelle estimation des coûts s'élevant à 165,6 millions $US, comparativement à l'entente conclue avec le Vermont Department of Public Service (« VDPS ») fixant un plafond de 134,0 millions $US pour le recouvrement des coûts du projet dans ses tarifs.
(5) Gain de 12,5 millions $comptabilisé au cours du premier trimestre de l'exercice 2017 à la suite de la réévaluation à la juste valeur de la participation de Gaz Métro dans Société en commandite CDH Solutions & Opérations (« CDH »), entité détenant 100% des parts émises et en circulation de Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal, s.e.c. à la suite de l'acquisition d'une participation additionnelle de 50%.

INFORMATIONS SECTORIELLES

Distribution d'énergie

Au Québec

Le bénéfice net ajusté attribuable aux associés provenant de Gaz Métro-daQ s'est élevé à 147,6 millions $ pour l'exercice 2017, comparativement à 129,7 millions $ à l'exercice 2016. L'augmentation de 17,9 millions $, ou 14 %, est principalement attribuable :

  • à la quote-part de l'excédent de rendement enregistrée au cours de l'exercice 2017 occasionnée principalement par la hausse des revenus de distribution en raison de la croissance de la consommation découlant, entre autres, d'une meilleure croissance économique; et
  • aux différents paramètres du dossier tarifaire 2017, qui prévoyait une hausse du bénéfice net de 6,6 millions $.

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro-daQ s'est élevé à 147,6 millions $ à l'exercice 2017, comparativement à 209,0 millions $ à l'exercice 2016, qui avait été favorablement affecté par un ajustement ponctuel de 79,3 millions $ relatif à la comptabilisation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs.

Dossier tarifaire 2018

À la suite de la décision de la Régie de l'énergie (« Régie ») approuvant la reconduction de l'allègement réglementaire, Gaz Métro-daQ a déposé, en mars 2017, la phase 2 de son dossier tarifaire 2018.

Dans sa décision rendue en septembre 2017, la Régie a autorisé une hausse moyenne des tarifs de distribution de 4,5 % par rapport à l'exercice 2017 ainsi qu'une base de tarification moyenne mensuelle de 2 118 millions $, représentant une hausse de 74 millions $ comparativement à celle du dossier tarifaire 2017.

Nonobstant la hausse moyenne des tarifs de distribution autorisés au dossier tarifaire 2018, il est à noter que de manière générale, le client bénéficiera d'une facture totale plus faible en 2018 en raison, notamment, d'un prix du gaz naturel plus bas. En effet, le gaz naturel demeure toujours l'énergie la plus économique dans l'ensemble des marchés.

Dossier tarifaire 2019

Gaz Métro-daQ a déposé à la Régie, en octobre 2017, une proposition visant la reconduction du taux de rendement de 8,90 % pour le dossier tarifaire 2019. Le taux de rendement sur l'avoir ordinaire présumé de 8,90 % était en vigueur pour les exercices 2015 à 2017 et le sera également pour l'exercice 2018. La décision à l'égard de cette phase est attendue au cours des prochains mois.

AU VERMONT

Le secteur Distribution d'énergie au Vermont, par l'entremise de GMP et VGS, a réalisé un bénéfice net ajusté attribuable aux associés de 73,9 millions $ pour l'exercice 2017, en hausse de 2,1 millions $ par rapport à l'exercice 2016. Cette progression s'explique principalement par :

  • la hausse de la base de tarification de GMP ; et
  • la quote-part de GMP de 16,9 millions $ US dans les synergies réalisées issues de la fusion avec Central Vermont Public Service alors que celle-ci avait été de 15,6 millions US à l'exercice 2016;

partiellement atténué par :

  • l'effet défavorable de l'arrêt de la capitalisation du rendement sur les investissements non inclus dans la base de tarification liés au projet Addison de VGS, en lien avec le protocole d'entente avec le Vermont Public Utility Commission (« VPUC », anciennement VPSB), qui fixe les coûts du projet à 134 millions $ US.

Dossier tarifaire 2018

GMP

En avril 2017, GMP a déposé auprès du VPUC une proposition de son coût de service pour l'exercice 2018 prévoyant un taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire de 9,50 % et un ratio de l'avoir ordinaire de 48,6 % et entrant en vigueur à compter du 1er janvier 2018. Contrairement aux exercices antérieurs, la période couverte par le dossier tarifaire 2018 s'étendra du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018. Par ailleurs, dans ce dossier, GMP propose une hausse des tarifs de 4,98 % et une base de tarification moyenne de 1 458 millions $ US, en hausse de 105 millions $ US par rapport à celle de l'exercice 2017. Le dossier comprend également une disposition qui permettra de retourner aux clients de GMP un montant de 18,2 millions $ US relié aux économies correspondant à 50 % des synergies issues de la fusion avec CVPS. Les audiences sur ce dossier se sont déroulées à l'automne 2017.

En novembre 2017, GMP a conclu une entente avec le Vermont Department of Public Service (« VDPS ») relativement au dossier tarifaire 2018. Cette entente prévoit une hausse globale des tarifs de 5,02 % et permet de fixer le taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire à 9,10 % pour 2018 et à 9,30 % pour 2019. L'entente prévoit également une base de tarification moyenne de 1 433 millions $ US, inférieure à celle prévue initialement, en raison du report de certains investissements en propriétés, aménagements et équipements.

VGS

En septembre 2017, VGS a conclu une entente avec le VDPS relativement au dossier tarifaire 2018. Cette entente prévoit une hausse des tarifs de base de 4 % et l'utilisation des sommes perçues au moyen du fonds soutenant l'expansion et la fiabilité du réseau (« SERF ») pour un montant de 10,7 millions $ US. Compte tenu des retraits prévus pour l'exercice 2018, le solde du SERF serait d'environ 18 millions $ US au 30 septembre 2018. L'entente prévoit également une base de tarification moyenne de 248 millions $ et un taux de rendement sur l'avoir ordinaire de 8,5 %. Cette entente a été déposée auprès du VPUC et une décision favorable approuvant les modalités de l'entente a été rendue en octobre 2017.

Transport de gaz naturel

Le bénéfice net attribuable aux associés du secteur Transport de gaz naturel s'est élevé à 15,4 millions $ pour l'exercice 2017, soit un recul de 2,7 millions $ par rapport à l'exercice 2016, principalement en raison de la baisse des volumes transportés par Portland Natural Gas Transmission System, satellite de Gaz Métro, liée à un nombre de contrats à court terme moins important.

Production d'électricité

Le secteur Production d'électricité a enregistré une perte nette attribuable aux associés de 0,2 million $ pour l'exercice 2017, comparativement à un bénéfice net de 1,4 million $ à l'exercice précédent principalement en raison d'une perte nette enregistrée par Standard Solar qui poursuit ses activités de mise en œuvre de son nouveau modèle d'affaires. Les vents observés aux parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré ont été comparables à ceux de l'exercice 2016.

Acquisition de Standard Solar

Depuis son acquisition en avril 2017, Standard Solar a concentré ses efforts à la mise en place de son nouveau modèle d'affaires, soit l'accroissement de ses activités de producteur d'énergie solaire. La compétition accrue et l'incertitude économique découlant de la hausse potentielle des droits de douane aux États-Unis sur les panneaux solaires, a engendré certains délais quant à la conclusion de projets à titre de fournisseur de services. Toutefois, Standard Solar a maintenant complété la construction de deux projets totalisant 1,9 MW dont la mise en service est prévue à l'automne 2017. À ce jour, des projets totalisant une capacité installée d'environ 12 MW sont en cours de construction ou en ingénierie préliminaire et des lettres d'intention exclusives pour plus de 27 MW de capacités supplémentaires, représentant des investissements totaux d'environ 50,0 millions $ US, ont été signées au cours des derniers mois. Cadrant avec sa vision stratégique, cette acquisition permettra à Gaz Métro d'accroître sa présence et son expertise dans le secteur de l'énergie solaire et de bonifier sa présence dans le segment des énergies renouvelables.

Appel d'offres lancé par l'État du Massachusetts

En juillet 2017, Gaz Métro et Boralex Inc. (« Boralex »), en collaboration avec Hydro-Québec, ont déposé trois soumissions dans le cadre d'un appel d'offres de 1 000 MW lancé le 31 mars 2017 par l'État du Massachusetts aux États Unis. Pour Gaz Métro et Boralex, il s'agit d'un projet éolien de 300 MW, situé sur le territoire privé de la Seigneurie de Beaupré. Si elles sont retenues, les propositions soumises par Gaz Métro et Boralex permettraient d'approvisionner à long terme l'État du Massachusetts en énergie propre, stable et durable. Par ailleurs, Valener aurait l'option de participer conjointement avec Gaz Métro dans le projet sélectionné, le cas échéant. Les projets sélectionnés devraient être annoncés en début 2018.

Services énergétiques, entreposage et autres

Le secteur Services énergétiques, entreposage et autres a réalisé un bénéfice net ajusté attribuable aux associés de 4,6 millions $ pour l'exercice 2017, en hausse de 0,3 million $, ou 7 %, par rapport à l'exercice 2016. Cette progression s'explique principalement par la hausse des volumes livrés en gaz naturel liquéfié (« GNL ») étant donné l'entrée en vigueur de nouveaux contrats, ainsi que de l'effet net favorable de 0,7 million $ lié à l'acquisition de la participation additionnelle de Gaz Métro de 50 % dans CDH, entité détenant 100 % des parts émises et en circulation de Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal, s.e.c.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est élevé à 17,1 millions $ à l'exercice 2017, une hausse de 12,8 millions $ comparé à l'exercice 2016, principalement en raison de la comptabilisation d'un gain de 12,5 millions $ sur la réévaluation à la juste valeur de la participation de Gaz Métro dans CDH.

Agrandissement de l'usine de liquéfaction, stockage et regazéification (« LSR »)

En avril 2017, Gaz Métro et Investissement Québec (« IQ ») ont annoncé la mise en service des nouvelles infrastructures de l'usine LSR qui dispose maintenant d'une capacité de production annuelle de plus de 9 milliards de pieds cubes de GNL. Cette capacité permettra ainsi à Gaz Métro, via sa filiale Gaz Métro GNL, de répondre à la demande croissante des marchés du transport routier et maritime, ainsi qu'à celle des régions éloignées du réseau gazier de Gaz Métro-daQ, notamment le Nord-du-Québec et la Côte-Nord. Ce projet représente un investissement total de 119 millions $ dont 69 millions $ ont été investis par Gaz Métro et 50 millions $ par le gouvernement du Québec par l'entremise d'IQ.

Initiatives financières

Le 9 août 2017, Gaz Métro a annoncé une hausse de sa distribution trimestrielle de 0,29 $ à 0,30 $ par part à compter de la distribution versée du 2 octobre 2017.

Perspectives - Gaz Métro

« Gaz Métro offre un éventail d'énergies de plus en plus variées et sobres en carbone, sur un territoire géographique qui inclut désormais non seulement le Québec mais également quatorze États américains, et, parallèlement, est devenue un chef de file en matière d'efficacité énergétique », a ajouté Sophie Brochu. « Aujourd'hui, la gamme de produits offerts à nos clients s'étend du gaz naturel, sous forme gazeuse et liquide, au gaz naturel renouvelable, de même qu'aux énergies hydroélectrique, éolienne et solaire ».

« Gaz Métro demeure à l'affût d'occasions d'investir dans d'autres projets de production d'électricité au Canada et aux États Unis, afin de participer toujours plus activement à la réduction de l'empreinte environnementale du secteur énergétique. Cette capacité d'agir, de saisir et de créer des occasions d'affaires nous définit et nous prépare pour la suite ».

Rapprochement des mesures financières non définies en vertu des PCGR

Pour plus d'informations sur les mesures financières non définies en vertu des PCGR, se référer au rapport de gestion de Valener pour les exercices clos les 30 septembre 2017 et 2016.

Valener
Rapprochement des liquidités provenant de l'exploitation normalisées
Pour les trois mois
clos les 30 septembre
Pour les exercices
clos les 30 septembre
(en millions de dollars) 2017 2016 2017 2016
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 19,1 17,8 60,3 56,7
Dividendes aux actionnaires privilégiés (1,0 ) (1,0 ) (4,3 ) (4,3 )
Liquidités provenant de l'exploitation normalisées 18,1 16,8 56,0 52,4
Par action ordinaire(en $) 0,46 0,44 1,44 1,36
Valener
Rapprochement du bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires
Pour les trois mois
clos les 30 septembre
Pour les exercices
clos les 30 septembre
(en millions de dollars) 2017 2016 2017 2016
Bénéfice net (perte nette) (2,2 ) (0,8 ) 57,4 66,5
Pertes (gain) sur instruments financiers dérivés - 0,5 (0,8 ) 4,6
Impôts sur les bénéfices relatifs au gain (pertes) sur les instruments financiers dérivés - (0,1 ) 0,2 (1,2 )
Quote-part des ajustements du bénéfice net de Gaz Métro - - (3,6 ) (18,2 )
Impôts sur les bénéfices relatifs aux ajustements du bénéfice net de Gaz Métro - - 0,7 -
Impôts reportés liés à l'écart temporaire externe sur la participation dans Gaz Métro 0,5 0,7 3,4 2,5
Dividendes cumulatifs sur actions privilégiées de série A (1,0 ) (1,0 ) (4,3 ) (4,3 )
Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux actionnaires ordinaires (2,7 ) (0,7 ) 53,0 49,9
Par action ordinaire(en $) (0,07 ) (0,02 ) 1,37 1,30
Société en commandite Gaz Métro
Rapprochement du bénéfice net ajusté attribuable aux associés
Pour les trois mois
clos les 30 septembre
Pour les exercices
clos les 30 septembre
(en millions de dollars) 2017 2016 2017 2016
Bénéfice net (perte nette) attribuable aux associés (14,2 ) (10,9 ) 240,8 277,5
Gain sur la réévaluation de CDH à la suite de l'acquisition - - (12,5 ) -
Effet de la constatation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs (Gaz Métro-daQ) - - - (79,3 )
Dépréciation d'actifs à long terme liés au projet Addison de VGS - - - 16,5
Bénéfice net (perte nette) ajusté(e) attribuable aux associés (14,2 ) (10,9 ) 228,3 214,7
Par part, de base et dilué (en $) (0,08 ) (0,06 ) 1,35 1,28

Conférence téléphonique

Valener tiendra une conférence téléphonique aujourd'hui à 13 h (heure de l'Est) afin de discuter de ses résultats et de ceux de Gaz Métro pour l'exercice clos le 30 septembre 2017. Le public est invité à se joindre à la téléconférence en composant le 647 788-4922 ou sans frais le 877 223-4471. La téléconférence sera également diffusée en direct à partir du site web de Valener (www.valener.com) dans la section « Investisseurs » sous « Événements et présentations » et pourra être réentendue au cours des 365 jours suivant l'appel. Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible durant une période de 30 jours en composant le 416 621-4642 ou sans frais le 800 585-8367 (code d'accès : 86567846).

Valener en bref

Valener est une société ouverte détenue à 100 % par le public investisseur. Elle est le véhicule d'investissement pour le public dans Gaz Métro. Par l'entremise de son investissement dans Gaz Métro, Valener offre à ses actionnaires un placement solide dans un portefeuille énergétique diversifié et en grande partie réglementé, au Québec et au Vermont. En tant que partenaire stratégique, Valener, d'une part participe à la croissance de Gaz Métro, et d'autre part investit conjointement avec cette dernière dans la production d'énergie éolienne au Québec. Valener privilégie des sources et des utilisations d'énergie innovantes, propres, concurrentielles et rentables. Les actions ordinaires et privilégiées de Valener sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole « VNR » dans le cas des actions ordinaires et sous le symbole « VNR.PR.A » dans le cas des actions privilégiées de série A. www.valener.com

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 7 milliards $ d'actifs, Gaz Métro est un important distributeur d'énergie. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, elle y exploite un réseau de conduites souterraines de plus de 10 000 km qui dessert plus de 300 municipalités et rejoint près de 205 000 clients. Gaz Métro est aussi présente au Vermont où elle dessert plus de 315 000 clients. Elle y est active sur le marché de la production d'électricité et sur celui de la distribution d'électricité et de gaz naturel. Gaz Métro s'implique dans le développement et l'exploitation de projets énergétiques porteurs et novateurs tels que le gaz naturel comme carburant et le gaz naturel liquéfié en remplacement d'énergies plus émissives, la production d'énergie éolienne et solaire, et la valorisation du biométhane. Gaz Métro est un joueur clé du secteur énergétique qui prend les devants pour répondre aux besoins de ses clients, des régions et municipalités, des organismes communautaires et des collectivités, en plus de répondre aux attentes de ses associés (Gaz Métro inc. et Valener) et de ses employés. www.gazmetro.com

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de Gaz Métro inc. (« GMi »), en sa qualité de commandité de Gaz Métro, agissant à titre de gestionnaire de Valener (« la direction du gestionnaire »), et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction du gestionnaire et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l'utilisation de mots comme « projette », « s'attend », « estime », « vise », « cible » « prévoit », « a l'intention », « anticipe » ou « croit » ou d'autres expressions similaires, de même que leurs formes négatives et leurs conjugaisons.
Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d'autres facteurs indépendants de la volonté de la direction du gestionnaire. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Valener ou de Gaz Métro diffèrent de façon importante des résultats historiques ou des attentes actuelles telles qu'elles sont exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par les organismes de réglementation, les incertitudes liées à l'obtention par Gaz Métro des approbations des organismes de réglementation et des parties intéressées pour exercer l'ensemble de ses activités et les risques socio-économiques associés à de telles activités, les incertitudes liées à la mise en œuvre de la Politique énergétique du Québec 2030, le caractère concurrentiel du gaz naturel par rapport à d'autres sources d'énergie dans un contexte de fluctuations des prix des produits pétroliers observée à l'échelle mondiale, la fiabilité ou les coûts des approvisionnements en gaz naturel et en électricité, l'intégrité des systèmes de transport et de distribution de gaz naturel et d'électricité, l'évolution et la rentabilité de Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré 2 et 3, Société en nom collectif (« Parcs 2 et 3 ») et de Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré 4 S.E.N.C (« Parc 4 ») et d'autres projets de développement, la capacité de Valener de générer suffisamment de liquidités pour soutenir la cible de croissance annuelle anticipée de son dividende ayant trait aux actions ordinaires, la capacité de réaliser des acquisitions attrayantes y compris leur financement et intégration, la capacité de réaliser de nouveaux projets de développement, la capacité d'obtenir du financement dans le futur, la conjoncture économique générale, les fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, les conditions climatiques et d'autres facteurs décrits à la section E « Facteurs de risque de Valener » et à la section R « Facteurs de risque de Gaz Métro » du rapport de gestion de Valener de l'exercice clos le 30 septembre 2017 et les rapports de gestion trimestriels subséquents de Valener qui pourraient traiter de l'évolution de ces risques.
Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction du gestionnaire juge être des hypothèses raisonnables, notamment aucun changement imprévu du cadre législatif et réglementaire du contexte d'exploitation des marchés de l'énergie au Québec et aux États-Unis n'aura lieu, les demandes déposées auprès des divers organismes de réglementation seront approuvées telles que soumises, les prix du gaz naturel demeureront compétitifs, l'approvisionnement en gaz naturel et en électricité sera maintenu ou sera disponible à des coûts compétitifs, aucun événement important ne sera survenu autrement que dans le cours normal des activités, tel qu'un désastre naturel ou tout autre type de sinistre, une interruption de service importante ou une menace à la cybersécurité (ou cyberattaque), Gaz Métro pourra continuer de distribuer la quasi-totalité de son bénéfice net ajusté, Parcs 2 et 3 et Parc 4 pourront procéder à des versements de distributions à leurs associés, Valener pourra générer suffisamment de liquidités pour soutenir la cible de croissance annuelle anticipée du dividende ayant trait à ses actions ordinaires, Green Mountain Power Corporation aura la capacité de continuer à réaliser des gains d'efficacité et de synergies à la suite de sa fusion avec Central Vermont Public Service Corporation, Valener et Gaz Métro auront la capacité de présenter leurs informations conformément aux PCGR des États-Unis au-delà de 2018 ou adopteront après 2018 des normes internationales d'information financière (IFRS) permettant la comptabilisation d'actifs et de passifs réglementaires, les besoins de liquidités pour les projets de développement de Gaz Métro seront pourvus grâce à une combinaison de flux de trésorerie d'exploitation, d'emprunts sur les facilités de crédit, d'injections de capitaux par les associés et d'émissions de titres de créance et les filiales pourront obtenir les autorisations requises et les fonds nécessaires au financement de leurs projets de développement, ainsi que d'autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Valener pour l'exercice clos le 30 septembre 2017, la direction du gestionnaire ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives.
Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction du gestionnaire n'a pas l'obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. Ces informations ne tiennent pas compte des incidences que pourraient avoir un élément inhabituel, un regroupement d'entreprises ou une autre transaction pouvant être annoncés ou pouvant survenir après la date des présentes. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l'entreprise sont disponibles dans la médiathèque.

Renseignements