Valener Inc.
TSX : VNR
TSX : VNR.PR.A

Valener Inc.

08 févr. 2017 07h45 HE

Valener et Gaz Métro annoncent leurs résultats du premier trimestre de l'exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 8 fév. 2017) -

Valener

  • Bénéfice net ajusté1,2de 0,52 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 18 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2016; et
  • Liquidités provenant de l'exploitation normalisées1 de 0,32 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 0,27 $ au premier trimestre de l'exercice 2016.

Gaz Métro

  • Bénéfice net ajusté1,3 de 88,9 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 13,6 millions $ par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016;
  • Bénéfice net ajusté1,3 par part de 0,53 $, en hausse de 18 % comparativement au premier trimestre de l'exercice 2016;
  • Excellents résultats du secteur de la distribution d'énergie au Québec : bénéfice net ajusté en hausse de 10,7 millions $ par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016, principalement en raison d'une hausse des volumes distribués;
  • Construction du deuxième train de liquéfaction de l'usine LSR pratiquement terminée et inauguration du réseau gazier de Bellechasse; et
  • Acquisition d'entreprise - prise de contrôle de Climatisation et Chauffage Urbain de Montréal S.E.C. (« CCUM »).
1 Mesures financières non définies en vertu des principes comptables généralement reconnus des États-Unis (« PCGR »).
2 Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires.
3 Bénéfice net ajusté attribuable aux associés.
Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.

Valener Inc. (« Valener ») (TSX:VNR) (TSX:VNR.PR.A), véhicule d'investissement pour le public dans Société en commandite Gaz Métro (« Gaz Métro »), a annoncé aujourd'hui qu'elle a réalisé un bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires de 20,3 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 3,5 millions $, ou 20,8 %, comparativement au premier trimestre de l'exercice 2016, ce qui se traduit par un bénéfice net ajusté de 0,52 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de l'exercice 2017 comparativement à 0,44 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de l'exercice 2016. Cette progression s'explique par une augmentation marquée du bénéfice net ajusté de Gaz Métro.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s'est élevé à 23,0 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 39,4 million $ au premier trimestre de l'exercice 2016. Ceci s'explique principalement par un ajustement ponctuel comptable découlant de l'application des PCGR au premier trimestre de l'exercice 2016, partiellement atténuée par l'augmentation marquée du bénéfice net ajusté de Gaz Métro ainsi que le gain réalisé sur une réévaluation à la suite d'une acquisition au premier trimestre de l'exercice 2017.

Valener a généré des liquidités provenant de l'exploitation normalisées de 12,2 millions $ (0,32 $ par action ordinaire) au cours du premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 10,4 millions $ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2016 (0,27 $ par action ordinaire). Cette augmentation s'explique principalement par l'augmentation des distributions reçues de Gaz Métro en raison de :

  • l'augmentation des parts souscrites par Valener, au prorata de sa participation dans Gaz Métro; et
  • la hausse de la distribution trimestrielle de Gaz Métro de 0,28 $ par part à 0,29 $ par part, depuis le deuxième trimestre de l'exercice 2016.

« Le portefeuille réglementé et diversifié de Gaz Métro, investissement principal de Valener, ainsi que sa croissance progressive que nous continuons à soutenir, a directement contribué aux excellents résultats du premier trimestre », souligne Pierre Monahan, président du conseil d'administration de Valener.

Sommaire des résultats de Valener
Pour les trimestres clos les 31 décembre
(en millions de dollars, sauf lorsque indiqué autrement) 2016 2015
Bénéfice net 24,1 40,5
Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires 23,0 39,4
Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires (1) 20,3 16,8
Par action ordinaire(en $) 0,52 0,44
Liquidités provenant de l'exploitation normalisées(1) 12,2 10,4(2)
Par action ordinaire(en $) 0,32 0,27
(1) Ces mesures financières sont non définies en vertu des PCGR. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.
(2) Inclut la quote-part d'un paiement de 12,9 millions $reçu d'Hydro-Québec au premier trimestre de l'exercice 2016 lié à un billet à recevoir pour le remboursement de certains coûts de construction.
Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré - Valener et Gaz Métro
Pour les trimestres clos les 31 décembre
2016 2015
Production réelle (en MWh) Parcs 2 et 3 213 312 208 915
Production réelle (en MWh) Parcs 4 55 232 52 141
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (en millions $) Parcs 2 et 3 13,5 15,2
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (en millions $) Parcs 4 2,3 15,8(1)
Distributions versées (en millions $) Parcs 2 et 3 - -
Distributions versées (en millions $) Parcs 4 0,7 -
(1) Inclut un paiement de 12,9 millions $reçu d'Hydro-Québec au premier trimestre de l'exercice 2016 lié à un billet à recevoir pour le remboursement de certains coûts de construction.

Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré 2 et 3, Société en nom collectif (« Parcs 2 et 3 ») ainsi que Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré 4 S.E.N.C. (« Parc 4 ») ont globalement généré 3 % de plus d'électricité au cours du premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement au premier trimestre de l'exercice 2016. Ils ont par ailleurs généré des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation totalisant 15,8 millions $, comparativement à 18,1 millions $ au cours du premier trimestre de l'exercice 2016 (excluant un paiement de 12,9 millions $ reçu d'Hydro-Québec). Cette baisse s'explique principalement par un décalage entre les revenus et les encaissements.

Résultats de Gaz Métro

Le bénéfice net ajusté attribuable aux associés de Gaz Métro, lequel exclut des éléments d'ajustements ponctuels, s'est établi à 88,9 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 13,6 millions $, ou 18,1 %, par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016. Cette augmentation s'explique principalement par l'augmentation des volumes distribués par la distribution de gaz naturel au Québec (« Gaz Métro-daQ ») en raison de températures plus froides qu'au premier trimestre de l'exercice 2016, par l'augmentation du bénéfice net réalisé par le secteur de la distribution d'énergie au Vermont, notamment en raison de la hausse de la base de tarification de Green Mountain Power Corporation (« GMP ») et du décalage entre le profil de reconnaissance des revenus et des coûts de Gaz Métro-daQ et GMP.

« Gaz Métro a entamé un nouvel exercice sur des assises fermes. Les excellents résultats de Gaz Métro-daQ et la croissance des investissements au Québec et au Vermont ont été les forces motrices de l'augmentation du bénéfice net ajusté de près de 20 % », explique Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro. « De plus, avec l'acquisition de la participation de notre partenaire dans CCUM, nous devenons l'unique propriétaire de cet actif stratégique qui nous permet de desservir, via des réseaux de chaleur et de froid, les besoins énergétiques de plusieurs grands édifices phares au centre-ville de Montréal où circulent chaque jour environ 100 000 personnes », a-t-elle poursuivi.

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro s'est quant à lui élevé à 101,4 millions $ au premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 154,6 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2016. Cette baisse s'explique principalement par l'effet d'un traitement réglementaire lié aux avantages sociaux futurs de 79,3 millions $ comptabilisé au premier trimestre de l'exercice 2016, partiellement compensé par les éléments mentionnés ci-dessus ainsi que par un gain de 12,5 millions $ sur la réévaluation à la suite d'une acquisition.

Résultats sectoriels de Gaz Métro - Bénéfice net ajusté attribuable aux associés (1)
Pour les trimestres clos les 31 décembre
(en millions de dollars) 2016 2015
Distribution d'énergie
Gaz Métro-daQ 64,1 53,4
Effet de la constatation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs (Gaz Métro-daQ) (2) - 79,3
Vermont (3) 20,4 18,3
84,5 151,0
Transport de gaz naturel (3) 4,9 4,5
Production d'électricité (3) 0,8 0,5
Services énergétiques, entreposage et autres (3) 1,0 1,0
Gain sur réévaluation de CDH à la suite de l'acquisition (4) 12,5 -
13,5 1,0
Affaires corporatives (2,3 ) (2,4 )
Bénéfice net attribuable aux associés 101,4 154,6
Ajustements (2) (12,5 ) (79,3 )
Bénéfice net ajusté attribuable aux associés (1) 88,9 75,3
(1) Cette mesure financière est non définie en vertu des PCGR. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR est présenté ci-après.
(2) Ajustement ponctuel lié à la comptabilisation d'un actif réglementaire relatif aux avantages sociaux futurs découlant de l'application des PCGR.
(3) Net des frais reliés au financement des investissements dans ce secteur. Ces frais correspondent aux intérêts sur la dette à long terme encourus par Gaz Métro afin de financer les investissements dans les filiales, coentreprises et satellites de chacun des secteurs.
(4) Gain de 12,5 millions $sur la réévaluation à la juste valeur de la participation de Gaz Métro dans Société en commandite CDH Solutions & Opérations (« CDH »), entité détenant 100% des parts émises et en circulation de CCUM, à la suite de l'acquisition d'une participation additionnelle de 50%.

INFORMATIONS SECTORIELLES

Distribution d'énergie

Au Québec

Distribution de gaz naturel au Québec (« Gaz Métro-daQ »)
Base de
tarification
Rendement
autorisé
Réseau
de distribution
Clients
2,0 G$ 8,90 % 10 000 km ~ 200 000

Le bénéfice net ajusté attribuable aux associés provenant de Gaz Métro-daQ s'est élevé à 64,1 millions $ au premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 10,7 millions $ par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016. L'augmentation de 20 %, est principalement attribuable :

  • à l'augmentation des volumes distribués en raison de températures plus froides;
  • au décalage entre le profil de reconnaissance des revenus et celui des coûts. Cet écart, prévu au dossier tarifaire 2017, devrait se résorber au terme de l'exercice 2017; et
  • à la croissance des investissements dans la base de tarification.

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro-daQ s'est également élevé à 64,1 millions $ au premier trimestre de l'exercice 2017, tandis que celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent avait été de 132,7 millions $, reflétant la comptabilisation de l'effet favorable de la constatation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs de 79,3 millions $.

En décembre 2016, Gaz Métro-daQ a complété la mise en service d'un tronçon de 72 km dans la région de Bellechasse. L'approbation de la Régie avait été obtenue en décembre 2015 et consiste au prolongement du réseau entre les municipalités de Lévis et de Sainte-Claire. Compte tenu de la période hivernale, la finalisation du projet, comprenant principalement des travaux de réfections des terrains, sera complétée au printemps 2017.

Au Vermont

Distribution d'énergie au Vermont
Base de
tarification
Rendement
autorisé
Réseau
de distribution
Clients
GMP 1,4 G$ US 9,02 % 21 100 km1 ~ 265 000
VGS 213 M$ US 9,70 % 1 300 km ~ 50 000
(1) Le réseau de GMP est composé de près de 18 000 km de lignes de distribution aériennes, 1 600 km de lignes de distribution souterraines (majoritairement situées dans l'État du Vermont, mais s'étendant également au New Hampshire et à New York) et 1 500 km de lignes de transmission aériennes.

Le secteur Distribution d'énergie au Vermont, par l'entremise de GMP et Vermont Gas Systems (« VGS »), a réalisé un bénéfice net attribuable aux associés de 20,4 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 2,1 millions $, ou 11,5 %, par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016 principalement en raison :

  • de la hausse de la base de tarification de GMP; et
  • du décalage entre le profil de reconnaissance des revenus et celui des coûts;

partiellement atténué par l'effet défavorable de l'arrêt de la capitalisation du rendement sur les investissements non inclus dans la base de tarification de VGS liés au projet Addison, depuis le 1er janvier 2016, en lien avec le protocole d'entente avec le Vermont Public Service Board qui fixe les coûts du projet à 134,0 millions $ US.

Chez GMP, le processus réglementaire entourant l'acquisition des petites centrales hydroélectriques d'Enel Green Power North America Inc. suit son cours et nous anticipons la clôture au cours du troisième trimestre de l'exercice 2017. VGS a mis en service le premier tronçon de 17 km du projet Addison en février 2016 et demeurait en attente d'une décision de la Cour suprême du Vermont afin de compléter les travaux devant mener à la mise en gaz de 49 kilomètres de nouvelles conduites.

En décembre 2016, la Cour suprême du Vermont a autorisé VGS à poursuivre les travaux sans se prononcer sur le fond de l'appel. Depuis, VGS se prépare à réaliser la construction du dernier kilomètre restant du deuxième tronçon et à finaliser le projet. La mise en gaz est prévue au cours du printemps 2017.

Transport de gaz naturel

Le bénéfice net attribuable aux associés du secteur Transport de gaz naturel s'est élevé à 4,9 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, en hausse de 0,4 million $ par rapport au premier trimestre de l'exercice 2016.

Production d'électricité

Le secteur Production d'électricité a réalisé un bénéfice net attribuable aux associés de 0,8 million $ pour le premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 0,5 million $ au trimestre correspondant de l'exercice 2016. La hausse s'explique par une augmentation de la production des parcs éoliens, tel que décrit précédemment, étant donné les vents observés qui ont été supérieurs au cours du premier trimestre de l'exercice 2017.

Services énergétiques, entreposage et autres

Le secteur Services énergétiques, entreposage et autres a réalisé un bénéfice net ajusté attribuable aux associés de 1,0 million $ au premier trimestre de l'exercice 2017, comparable au premier trimestre de l'exercice 2016. Ceci reflète une augmentation marquée des volumes de ventes de GNL, ceux-ci ayant plus que doublés depuis le premier trimestre de l'exercice 2016, pour s'établir à 8,82 millions de mètres cube, atténué en partie par une hausse des dépenses d'exploitation.

Usine LSR

De plus, la construction du deuxième train de liquéfaction à notre usine de liquéfaction, stockage et regazéification de gaz naturel, ayant pour but de tripler la capacité de liquéfaction de l'usine, est pratiquement terminée et le début de la production est prévu pour la fin du mois de février 2017.

Acquisition d'entreprise

Le 21 décembre 2016, Gaz Métro Plus, une filiale de Société en commandite Gaz Métro, a fait l'acquisition de la participation de Veolia North America, son partenaire dans la coentreprise Société en commandite CDH Solutions & Operations (« CDH ») depuis 2006, pour une contrepartie en espèces de 25,8 millions $, lui conférant ainsi 100 % des parts émises et en circulation et par conséquent le contrôle de cette dernière. À la suite de cette acquisition, la valeur comptable de la participation dans CDH, antérieurement comptabilisée à la valeur de consolidation, a été réévaluée à la juste valeur et en contrepartie, un gain sur réévaluation de 12,5 millions $ est inclus dans le bénéfice net attribuable aux associés de ce secteur pour le premier trimestre de l'exercice 2017. Par conséquent, le bénéfice net attribuable aux associés du secteur Services énergétiques, entreposage et autres s'est élevé à 13,5 millions $ au premier trimestre de l'exercice 2017, comparativement à 1,0 million $ au premier trimestre de l'exercice 2016.

CDH détient CCUM, qui possède et exploite un réseau s'étendant sur 3 km utilisé pour le chauffage et la climatisation d'immeubles commerciaux et en copropriété résidentielle et desservant ainsi les besoins énergétiques de 1,8 million de mètres carrés de superficie commerciale au centre-ville de Montréal. À la suite de cette transaction, Gaz Métro Plus devient ainsi l'unique propriétaire de CDH et donc, de CCUM. Gaz Métro entend poursuivre le développement et la croissance de CCUM au cours des prochaines années tout en continuant à offrir une solution énergétique fiable, sécuritaire et à prix concurrentielle à ses clients existants.

Initiatives financières

Le 6 octobre 2016, Gaz Métro inc. a mené à terme un placement privé d'obligations de première hypothèque d'un montant de 125 millions $ portant intérêt au taux annuel de 3,28 % et qui arriveront à échéance le 9 octobre 2046. Le produit de l'émission a été prêté à Gaz Métro à des conditions similaires et a servi à rembourser des dettes existantes et aux fins générales de l'entreprise. Ainsi, le 31 octobre 2016, Gaz Métro inc. a remboursé une série d'obligations de première hypothèque d'un montant de 125 millions $ qui venait à échéance et qui portait intérêt au taux annuel de 10,45 %.

Rapprochement des mesures financières non définies en vertu des
PCGR
Valener Inc.
Rapprochement des liquidités provenant de l'exploitation normalisées
Pour les trimestres clos les 31 décembre
(en millions de dollars) 2016 2015
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 13,3 11,5
Dividendes aux actionnaires privilégiés (1,1 ) (1,1 )
Liquidités provenant de l'exploitation normalisées 12,2 10,4
Valener Inc.
Rapprochement du bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires
Pour les trimestres clos les 31 décembre
(en millions de dollars) 2016 2015
Bénéfice net 24,1 40,5
Gain sur instruments financiers dérivés (0,8 ) (0,1 )
Impôts sur les bénéfices relatifs au gain sur les instruments financiers dérivés 0,2 -
Quote-part des ajustements du bénéfice net de Gaz Métro (3,6 ) (23,0 )
Impôts sur les bénéfices relatifs aux ajustements du bénéfice net de Gaz Métro 0,7 -
Impôts reportés liées à l'écart temporaire externe sur la participation dans Gaz Métro 0,8 0,5
Dividendes cumulatifs sur actions privilégiées de série A (1,1 ) (1,1 )
Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires 20,3 16,8
Société en commandite Gaz Métro
Rapprochement du bénéfice net ajusté attribuables aux associés
Pour les trimestres clos les 31 décembre
(en millions de dollars) 2016 2015
Bénéfice net attribuable aux associés 101,4 154,6
Effet de la constatation d'actifs réglementaires liés aux avantages sociaux futurs (Gaz Métro-daQ) - (79,3 )
Gain sur réévaluation de CDH à la suite de l'acquisition (12,5 ) -
Bénéfices net ajusté attribuable aux associés 88,9 75,3
Par part, de base et dilué(en $) 0,53 0,45

Conférence téléphonique

Valener tiendra une conférence téléphonique aujourd'hui à 13 h (heure de l'Est) afin de discuter de ses résultats et de ceux de Gaz Métro pour l'exercice clos le 31 décembre 2016. Le public est invité à se joindre à la téléconférence en composant le 647 788-4922 ou sans frais le 877 223-4471. La téléconférence sera également diffusée en direct à partir du site web de Valener (www.valener.com) dans la section « Investisseurs » sous « Événements et présentations » et pourra être réentendue au cours des 365 jours suivant l'appel. Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible durant une période de 30 jours en composant le 416 621-4642 ou sans frais le 800 585-8367 (code d'accès : 40885898).

Valener en bref

Valener Inc. est une société ouverte détenue à 100 % par le public investisseur. Elle est le véhicule d'investissement pour le public dans Gaz Métro. Par l'entremise de son investissement dans Gaz Métro, Valener offre à ses actionnaires un placement solide dans un portefeuille énergétique diversifié et en grande partie réglementé, au Québec et au Vermont. En tant que partenaire stratégique, Valener, d'une part participe à la croissance de Gaz Métro, et d'autre part investit conjointement avec cette dernière dans la production d'énergie éolienne au Québec. Valener privilégie des sources et des utilisations d'énergie innovantes, propres, concurrentielles et rentables. Les actions ordinaires et privilégiées de Valener sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole « VNR » dans le cas des actions ordinaires et sous le symbole « VNR.PR.A » dans le cas des actions privilégiées de série A. www.valener.com

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 7 milliards $ d'actifs, Gaz Métro est un important distributeur d'énergie. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, elle y exploite un réseau de conduites souterraines de plus de 10 000 km qui dessert plus de 300 municipalités et rejoint plus de 200 000 clients. Gaz Métro est aussi présente au Vermont où elle dessert plus de 310 000 clients. Elle y est active sur le marché de la production et du transport d'électricité et sur celui de la distribution d'électricité et de gaz naturel. Gaz Métro s'implique dans le développement et l'exploitation de projets énergétiques porteurs et novateurs tels que le gaz naturel comme carburant et le gaz naturel liquéfié en remplacement d'énergies plus émissives, la production d'énergie éolienne et la valorisation du biométhane. Gaz Métro est un joueur clé du secteur énergétique qui prend les devants pour répondre aux besoins de ses clients, des régions et municipalités, des organismes communautaires et des collectivités, en plus de répondre aux attentes de ses associés (Gaz Métro inc. et Valener) et de ses employés. www.gazmetro.com

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de Gaz Métro inc. (« GMi »), en sa qualité de commandité de Gaz Métro, agissant à titre de gestionnaire de Valener (« la direction du gestionnaire »), et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction du gestionnaire et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l'utilisation de mots comme « projette », « s'attend », « estime », « vise », « cible » « prévoit », « a l'intention », « anticipe » ou « croit » ou d'autres expressions similaires, de même que leurs formes négatives et leurs conjugaisons. Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d'autres facteurs indépendants de la volonté de la direction du gestionnaire.
Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Valener ou de Gaz Métro diffèrent de façon importante des résultats historiques ou des attentes actuelles telles qu'elles sont exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par les organismes de réglementation, les incertitudes liées à l'obtention par Gaz Métro des approbations des organismes de réglementation et des parties intéressées pour exercer l'ensemble de ses activités et les risques socio-économiques associés à de telles activités, les incertitudes liés à la Politique énergétique du Québec 2030, le caractère concurrentiel du gaz naturel par rapport à d'autres sources d'énergie dans un contexte de fluctuations des prix des produits pétroliers observée à l'échelle mondiale, la fiabilité ou les coûts des approvisionnements en gaz naturel et en électricité, l'intégrité des systèmes de distribution de gaz naturel et d'électricité, l'évolution et la rentabilité de Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré 2 et 3, Société en nom collectif (« Parcs 2 et 3 ») et de Parc éolien de la Seigneurie de Beaupré 4 S.E.N.C (« Parc 4 ») et d'autres projets de développement, la capacité de Valener de générer suffisamment de liquidités pour soutenir la cible de croissance annuelle anticipée de son dividende ayant trait aux actions ordinaires, la capacité de réaliser des acquisitions attrayantes y compris leur financement et intégration, la capacité de réaliser de nouveaux projets de développement, la capacité d'obtenir du financement dans le futur, la conjoncture économique générale, les fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, les conditions climatiques et d'autres facteurs décrits à la section E « Facteurs de risque de Valener » et à la section R « Facteurs de risque de Gaz Métro » du rapport de gestion de Valener de l'exercice clos le 30 septembre 2016 et les rapports de gestion trimestriels subséquents de Valener qui pourraient traiter de l'évolution de ces facteurs de risque.
Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction du gestionnaire juge être des hypothèses raisonnables, notamment aucun changement imprévu du cadre législatif et réglementaire du contexte d'exploitation des marchés de l'énergie au Québec et dans les États de la Nouvelle-Angleterre n'aura lieu, les demandes déposées auprès des divers organismes de réglementation seront approuvées telles que soumises, les prix du gaz naturel demeureront compétitifs, l'approvisionnement en gaz naturel et en électricité sera maintenu ou sera disponible à des coûts compétitifs, aucun événement important ne sera survenu autrement que dans le cours normal des activités, tel qu'un désastre naturel, un autre sinistre ou une menace à la cybersécurité (ou cyberattaque), Gaz Métro pourra continuer de distribuer la quasi-totalité de son bénéfice net (excluant les éléments non récurrents), Parcs 2 et 3 et Parc 4 pourront procéder à des versements de distributions à leurs associés, Valener pourra générer suffisamment de liquidités pour soutenir la cible de croissance annuelle anticipée du dividende ayant trait à ses actions ordinaires, Green Mountain Power Corporation aura la capacité de continuer à réaliser des gains d'efficacité et de synergies à la suite de sa fusion avec Central Vermont Public Service Corporation, Valener et Gaz Métro auront la capacité de présenter leurs informations conformément aux PCGR des États-Unis au-delà de 2018 ou adopteront après 2018 des normes internationales d'information financière (IFRS) permettant la comptabilisation d'actifs et de passifs réglementaires, les besoins de liquidités pour les projets de développement de Gaz Métro seront pourvus grâce à une combinaison de flux de trésorerie d'exploitation, d'emprunts sur les facilités de crédit, d'injections de capitaux par les associés et d'émissions de titres de créance et les filiales pourront obtenir les autorisations requises et les fonds nécessaires au financement de leurs projets de développement, ainsi que d'autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Valener pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, la direction du gestionnaire ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives. Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction du gestionnaire n'a pas l'obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. Ces informations ne tiennent pas compte des incidences que pourraient avoir un élément inhabituel, un regroupement d'entreprises ou une autre transaction pouvant être annoncés ou pouvant survenir après la date des présentes. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l'entreprise sont disponibles dans la médiathèque.

Renseignements