Fédération des chambres immobilières du Québec

Fédération des chambres immobilières du Québec

18 janv. 2011 09h00 HE

Ventes MLS(MD)au Québec : 2010 est la deuxième année la plus active

ILE-DES-SŒURS, QUEBEC--(Marketwire - 18 jan. 2011) -

Note importante: Pour consulter les tableaux de statistiques MLS® spécifiques à une région métropolitaine de la province, cliquez sur le nom de la région dans le communiqué.

Selon les données du système MLS® provincial, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) indique que 80 126 transactions ont été conclues dans la province de Québec en 2010, une légère hausse de 1 % par rapport à 2009. Avec cette croissance, 2010 devient la deuxième année la plus dynamique de l'histoire de la FCIQ.

« L'année 2010 s'est déroulée en deux temps avec de fortes hausses des ventes de janvier à avril 2010, puis des baisses modérées, mais consécutives au cours des huit derniers mois de l'année », indique Claude Charron, président du conseil d'administration de la FCIQ. « L'activité soutenue enregistrée en début d'année a toutefois été suffisante pour compenser le ralentissement des derniers mois, ce qui fait que 2010 est la deuxième meilleure année de l'histoire de la FCIQ en termes de ventes. Seule 2007 a été plus active avec 80 647 transactions. »

La popularité de la copropriété a grandement contribué au dynamisme du marché en 2010. Les 16 513 copropriétés vendues à l'échelle de la province représentent même un nouveau record, dépassant de 6 % le sommet de 2009. La copropriété a d'ailleurs obtenu les meilleurs résultats dans chacune des régions métropolitaines de la province, à l'exception de Trois-Rivières, où le marché pour cette catégorie de propriété est encore peu développé. Du côté de la maison unifamiliale, les ventes dans la province sont demeurées stables en 2010 comparativement à 2009, alors que les ventes de plex ont légèrement diminué de 2 %.

L'année 2010 a aussi été marquée par des hausses de prix soutenues dans la province de Québec. La moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 209 500 $ en 2010, une croissance de 7 % par rapport à 2009. Le prix médian des copropriétés a augmenté de 8 % à 195 000 $, alors que celui des plex s'est fixé à 315 000 $, une hausse de 10 %.

« En 2010, le nombre d'inscriptions en vigueur a diminué de 4 % par rapport à 2009, une première depuis 2004. Cette baisse de l'offre explique en grande partie la hausse soutenue des prix, malgré le ralentissement du marché en fin d'année », précise Claude Charron. « Toutefois, au cours des derniers mois de l'année, l'offre de propriétés est repartie à la hausse. Cette augmentation de l'inventaire devrait ralentir la croissance des prix et est une bonne nouvelle pour les acheteurs, qui ont maintenant plus de choix sur le marché. »

  Ventes   Prix médian (unifamiliale)  
Janvier à décembre 2010 Variation*   2010 Variation*  
Province de Québec 80 126 +1 % 209 500  7 %
       
Régions métropolitaines              
Gatineau  4 241 -2 % 208 000  8 %
Montréal  42 347 1 % 252 000  7 %
Québec  7 083 -11 % 220 000  13 %
Saguenay  1 461 -1 % 158 000  9 %
Sherbrooke  1 733 -4 % 180 000  9 %
Trois-Rivières  934 -10 % 143 000  6 %
Variation par rapport à la même période l'année dernière 
Source : FCIQ par Centris®

Ralentissement du marché en fin d'année

Le ralentissement du marché enregistré depuis le mois de mai s'est poursuivi au quatrième trimestre de 2010, alors que le nombre de ventes conclues dans la province de Québec a diminué de 11 % par rapport aux trois derniers mois de 2009.

Par catégories de propriété, la copropriété a été la moins touchée par le ralentissement de l'activité au quatrième trimestre de 2010, avec une baisse des ventes de 7 % comparativement au quatrième trimestre de 2009. Les ventes de maisons unifamiliales dans la province ont diminué de 11 % et celles de plex de 15 %.

Au chapitre des prix, les hausses sont demeurées soutenues au quatrième trimestre, notamment pour la copropriété qui a vu son prix médian augmenter de 10 % à 204 000 $.

Le prix médian des plex, qui s'est fixé à 322 000 $, a progressé de 9 %, alors que celui des maisons unifamiliales a enregistré une hausse de 6 %, pour s'établir à 212 900 $.

Les secteurs hors RMR : les plus dynamiques en 2010

En 2010, les secteurs situés à l'extérieur des régions métropolitaines (RMR) ont été les plus dynamiques de la province. Le nombre de transactions conclues dans l'ensemble de ces secteurs a augmenté de 8 % par rapport au nombre enregistré en 2009.

Du côté des régions métropolitaines, Montréal(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=5) est la seule région à avoir enregistré une augmentation des ventes en 2010 comparativement à 2009, avec une hausse de 1 %.

La popularité de la copropriété (+ 7 %) est la principale raison qui explique cette croissance, alors que les ventes de plex et de maisons unifamiliales sont demeurées plutôt stables (- 1 %). Au chapitre des prix, la maison unifamiliale a vu son prix médian se fixer à 252 000 $, une hausse de 7 % par rapport au prix enregistré en 2009. Le prix médian des copropriétés a, quant à lui, augmenté de 8 % pour s'établir à 210 000 $ et celui des plex, qui s'est fixé à 380 000 $, a connu une croissance de 9 %.

La région de Saguenay(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=7)a terminé l'année 2010 avec un léger repli de l'activité (- 1 %) et une croissance des prix. Le prix médian de la maison unifamiliale s'est fixé à 158 000 $ dans la région, une hausse de 9 % par rapport à 2009. Le prix médian des plex a augmenté de 12 % à 160 000 $. Enfin, le prix médian des copropriétés a enregistré une hausse un peu plus timide de 2 % pour s'établir à 134 000 $.

Le nombre de transactions conclues dans la région de Gatineau(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=4) a également diminué légèrement en 2010. Les 4 241 ventes enregistrées représentent une baisse de 2 % par rapport aux ventes de 2009. Au chapitre des prix, la maison unifamiliale a vu son prix médian passer de 193 200 $ en 2009 à 208 000 $ en 2010, une hausse de 8 %. Le prix médian des copropriétés a, quant à lui, connu une croissance de 6 % à 153 000 $, alors que celui des plex a terminé l'année en hausse de 2 %, pour se fixer à 225 000 $.

De janvier à décembre 2010, 1 733 ventes ont été conclues dans la région de Sherbrooke(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=8), une légère baisse de 4 % par rapport à la même période l'an dernier. En termes de prix, le prix médian d'une maison unifamiliale s'est fixé à 180 000 $ en 2010, une hausse de 9 % par rapport au prix enregistré en 2009. La copropriété a vu son prix médian augmenter de 4 % à 140 750 $, alors que le prix médian des plex a atteint 200 000 $, une croissance de 1 %.

Avec 934 ventes, la région métropolitaine de Trois-Rivières(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=9) a affiché un recul de 10 % par rapport au nombre de transactions conclues en 2009. Le prix des propriétés était toutefois en hausse par rapport à la même période l'an dernier, alors que la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 143 000 $, une hausse de 6 %. Le prix médian des copropriétés a augmenté de 7 % à 123 000 $. Enfin, le prix médian des plex s'est fixé à 150 000 $, une augmentation de 15 %.

Finalement, en 2010, la région de Québec(http://www.fciq.ca/pdf/Communiques_presse/stats/stats_mls_q4_2010_f.pdf#page=6) a enregistré le recul d'activité le plus important des six RMR de la province, avec une baisse des ventes de 11 % par rapport à 2009. Malgré ce recul, c'est dans la région de Québec que les prix ont le plus fortement progressé en 2010. Le prix médian des unifamiliales et celui des plex ont augmenté de 13 % pour se fixer respectivement à 220 000 $ et 252 000 $. Le prix médian des copropriétés, qui a atteint 178 000 $, a aussi enregistré une hausse soutenue (+ 12 %).

Plus d'information sur centris.caMD

Pour plus d'information et des statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec, incluant ses régions et municipalités, visitez centris.caMD(http://www.centris.ca/), le site Web de l'industrie immobilière québécoise.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que plus de 15 000 courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Pour plus d'information sur les statistiques MLS® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre MLS®.

Renseignements

  • Fédération des chambres immobilières du Québec
    Chantal de Repentigny,Directrice adjointe, Communications,
    relations avec l'industrie et affaires légales
    514-762-0212, poste 130
    Sans frais : 1-866-882-0212, poste 130
    chantal.derepentigny@qfreb.ca