Industrie Canada

Industrie Canada
Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

16 nov. 2007 19h25 HE

Vêtements VitaSea de Lululemon : Le Bureau de la concurrence intervient...

...pour veiller à ce que des indications non fondées sur des épreuves suffisantes et appropriées soient supprimées des vêtements Lululemon

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 nov. 2007) - Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui que l'entreprise de Vancouver Lululemon Athletica Inc. a consenti à supprimer toutes les indications alléguant des qualités thérapeutiques de sa gamme de vêtements VitaSea dès aujourd'hui. Les vêtements sont commercialisés par l'entremise de son réseau national de 40 magasins.

"Le Bureau a agi rapidement pour régler cette question importante pour les consommateurs et le marché, a déclaré la sous-commissaire de la concurrence intérimaire Andrea Rosen. Nous sommes heureux que Lululemon ait choisi de rectifier la situation rapidement. Les Canadiens ont droit à des renseignements exacts de la part des entreprises afin de pouvoir faire des achats en toute connaissance de cause."

Lululemon a accepté de prendre les mesures suivantes :

- supprimer toutes les étiquettes ou les renseignements sur les étiquettes contenant des indications qui ne sont pas fondées sur des épreuves suffisantes et appropriées au sujet des qualités thérapeutiques ou du rendement de la technologie VitaSea, et ce, dans ses magasins au Canada;

- supprimer toute indication sur la technologie VitaSea de son site Web et de sa publicité en magasin;

- informer immédiatement tous les gérants et employés des magasins qu'ils ne devraient pas donner aux clients d'information sur les qualités thérapeutiques et le rendement de la technologie VitaSea;

- entreprendre un examen de tous les documents de promotion et de marketing pour s'assurer qu'ils respectent la loi.

Les indications non fondées qui ont poussé le Bureau à agir comprennent :

- des indications selon lesquelles, au contact de l'humidité, le tissu dégagerait des minéraux et des vitamines qui pénétreraient la peau, ce qui, entre autres indications douteuses données sur le rendement :

- préserverait la fermeté et la douceur de la peau;

- préviendrait l'assèchement de la peau;

- rehausserait la circulation sanguine dans la peau;

- activerait le métabolisme cellulaire;

- favoriserait la régénération des cellules de la peau;

- produirait un effet antiviral ou antibactérien;

- apaiserait les éruptions cutanées;

- réduirait le stress;

- détoxifierait la peau.

Le Bureau effectuera un suivi pour vérifier la conformité.

Le Bureau surveille les tendances croissantes dans le marché à donner des indications sur l'utilisation de fibres durables (p. ex., fibres de bambou ou de fèves de soja) et sur leurs avantages notamment sur les plans de l'environnement, de la santé ou des qualités thérapeutiques. Le Bureau tient à rappeler aux participants de l'industrie qu'ils doivent veiller à ce que la teneur en fibre exacte soit dévoilée. Des essais scientifiques sont nécessaires pour étayer les indications.

Selon la Loi sur l'étiquetage des textiles et la Loi sur la concurrence, le commissaire de la concurrence peut examiner les réclames de rendement non fondées pour les textiles.

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant d'application de la loi. Nous contribuons à la prospérité des Canadiens en protégeant et en favorisant des marchés concurrentiels et en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Renseignements

  • Journalistes :
    Bureau de la concurrence
    Pamela Wong
    Conseillère en communications, Direction générale
    des relations externes et des affaires publiques
    819-953-7734
    ou
    Public : Bureau de la concurrence
    Centre des renseignements
    819-997-4282
    Numéro sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (pour malentendants) : 1-800-642-38
    compbureau@cb-bc.gc.ca