SOURCE: JDRF

29 juil. 2015 10h14 HE

ViaCyte annonce l'expansion très attendue de l'essai clinique sur l'encapsulation au Canada

Dr James Shapiro, financé par FRDJ, sera le chercheur principal au site canadien

TORONTO, ON--(Marketwired - 29 juillet 2015) - ViaCyte, Inc. a annoncé l'ouverture d'un second site pour son essai clinique de phase 1-2 mené à l'Université de l'Hôpital de l'Alberta, à Edmonton, Alberta. Cet essai clinique financé en partie par le Réseau canadien d'essais cliniques (RCEC) de FRDJ, porte le nom de STEP ONE ou Safety, Tolerability and Efficacy of VC-01™ Combination Product in Type One Diabetes (T1D) (Sécurité, tolérabilité et efficacité du produit mixte VC-01MD pour le diabète de type 1 (DT1). Le produit candidat VC-01MD, mis au point par ViaCyte, utilise des cellules progénitrices pancréatiques PEC-01MD et le dispositif propriétaire d'administration de médicament EncaptraMD, lequel est conçu pour protéger les cellules transplantées contre le système immunitaire du patient.

" Cet essai est le premier du genre au Canada et laisse entrevoir une importante avancée pour les personnes qui vivent avec le DT1 ", dit Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada. " Les résultats de cet essai clinique pourraient transformer la discipline de vie et simplifier le quotidien des patients atteints de DT1. Imaginez pouvoir éviter les dangereuses hausses et baisses de glycémie sans avoir à surveiller son taux de glucose sanguin ou à s'injecter de l'insuline. "

Le dispositif d'encapsulation contient des cellules progénitrices pancréatiques produites à partir d'une ligne de cellules souches selon une méthode propriétaire. La combinaison du dispositif et des cellules souches a pour objectif de remédier aux limites actuelles de la greffe d'îlots. Le dispositif sera implanté sous la peau du patient par une intervention chirurgicale d'un jour. Les cellules devraient se développer en cellules endocrines pancréatiques matures qui sécréteront de l'insuline et d'autres facteurs, régularisant ainsi les taux de glycémie. Si ce traitement s'avère efficace, il pourrait réduire le besoin de s'injecter de l'insuline, voire de l'éliminer.

Le chercheur principal à Edmonton est le Dr James Shapiro, financé par le RCEC de FRDJ. Le laboratoire du Dr Shapiro a développé le Protocole d'Edmonton pour la greffe d'îlots pancréatiques pour le traitement du DT1. Dr Shapiro détient également une chaire de recherche du Canada en chirurgie de la transplantation et médecine régénératrice.

Le Dr Shapiro est reconnu pour avoir établi la façon d'administrer des îlots humains, conduisant à l'indépendance face aux injections d'insuline chez plusieurs patients atteints de diabète. Le Dr Shapiro explique : " Il s'agit d'une remarquable possibilité qui pourrait libérer les patients atteints de DT1 de graves complications et de problèmes de santé comme l'hypoglycémie, les maladies des yeux et du rein et les maladies cardiovasculaires, et ce, sans avoir recours à de puissants et perpétuels médicaments immunosuppresseurs. "

" FRDJ appuie depuis longtemps le travail important que nous menons pour élaborer un traitement qui transformera la vie des patients atteints de diabète de type 1 ", explique Dr Paul Laikind, président et chef de la direction de ViaCyte. " Grâce à son aide, le VC-01MD progresse maintenant au stade d'essai clinique aux États-Unis et au Canada. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, il s'agit d'une étape cruciale dont les progrès et le potentiel nous encouragent vivement. "

L'essai clinique STEP ONE, amorcé en 2014 par le biais du University of California San Diego Health System, entend évaluer le produit candidat en deux groupes, ou cohortes de patients atteints de DT1. Si l'essai mené actuellement auprès de la première cohorte est concluant, le site canadien de l'essai clinique procédera à l'évaluation des deux cohortes.

La première cohorte de patients reçoit une faible dose sous-thérapeutique de cellules afin d'évaluer la sécurité du produit candidat VC-01MD dans le corps humain, d'établir si le corps acceptera le dispositif et les cellules encapsulées, d'optimiser les aspects entourant la procédure d'administration et d'établir si le dispositif d'encapsulation constitue une barrière efficace au système immunitaire humain.

En présumant que la première cohorte confirme la sécurité et le fonctionnement optimal du dispositif, l'essai clinique progressera au deuxième groupe de patients qui recevront une plus grande dose de cellules calculée pour fournir une production d'insuline thérapeutique et d'autres protéines régulatrices. Ceci permettra une évaluation plus approfondie de la sécurité ainsi qu'une évaluation préliminaire du rendement du dosage et du dispositif.

Les essais cliniques STEP ONE à Edmonton sont également subventionnés par le Collaborative Research and Innovation Opportunities (CRIO) de Alberta Innovates - Health Solutions (AIHS).

À propos de FRDJ Canada
FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1 (DT1). L'objectif de FRDJ est d'éliminer progressivement l'impact du DT1 dans la vie des personnes jusqu'à ce que nous parvenions à un monde sans DT1. À cet égard, FRDJ collabore avec une vaste gamme de partenaires et demeure la seule organisation disposant des ressources scientifiques, d'une influence décisionnelle et d'un plan de travail pour mieux traiter, prévenir et un jour, guérir le DT1. À titre du plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le DT1, FRDJ finance actuellement un portefeuille de projets de recherche d'une valeur de 530 millions $ dans 17 pays. Pour de plus amples renseignements, visitez frdj.ca.

À propos du Réseau canadien d'essais cliniques de FRDJ
Le Réseau canadien d'essais cliniques de FRDJ (RCEC de FRDJ) est une initiative pour accélérer les solutions pour la prise en charge, les soins et la guérison du diabète de type 1 (DT1). Le RCEC de FRDJ crée un solide réseau de recherche clinique pour le développement et l'exécution d'essais cliniques de pointe dans le domaine du DT1 et ses complications, afin d'accélérer l'offre des bénéfices des percées de la recherche à la communauté. Grâce au financement du gouvernement fédéral canadien, de FRDJ et de la WB Family Foundation, 36,9 millions $ ont été investis pour accélérer la mise à l'essai de nouvelles technologies et de traitements avant-gardistes pour les Canadiens et toutes les personnes dans le monde qui vivent avec le DT1 et ses complications. Pour en savoir plus, visitez frdj.ca/rcec.

À propos de ViaCyte
ViaCyte est une entreprise privée de médecine régénératrice dont les activités sont axées sur le développement d'une nouvelle thérapie à base de cellules pour le traitement du diabète. ViaCyte mène un essai clinique de phase 1-2 sur son produit candidat principal, le VC-01MD, chez des patients atteints de diabète de type 1 dont la fonction des cellules productrices d'insuline est minimale ou inexistante. Le produit mixte de ViaCyte, le VC-01MD, repose sur la production de cellules progénitrices pancréatiques dérivées de cellules souches pluripotentes humaines. Ces cellules progénitrices sont implantées dans un dispositif d'encapsulation durable et récupérable. Une fois implantées et matures, il est attendu de ces cellules de sécréter de l'insuline et d'autres facteurs de régularisation en fonction des taux de glycémie. Le produit VC-01MD est développé à titre de traitement potentiel à long terme pour le diabète sans immunosuppression, et sans risque d'hypoglycémie ou d'autres complications liées au diabète.

ViaCyte a son siège social à San Diego, Californie, et mène des activités à Athens, Géorgie. L'entreprise est partiellement financée par le California Institute for Regenerative Medicine (CIRM) et FRDJ.

Renseignements

  • Relations avec les médias

    Emmanuel Fritsch
    Spécialiste, Communications nationales, FRDJ Canada
    efritsch@jdrf.ca
    514 744-5537, p. 247

    Julie Andaloro
    Directrice nationale, Communications et Relations publiques, FRDJ Canada
    jandaloro@jdrf.ca
    647 789-2027