Ville de Montréal

Ville de Montréal
Ministère de la Culture et des Communications

Ministère de la Culture et des Communications
TOHU, la Cité des arts du cirque

TOHU, la Cité des arts du cirque

18 oct. 2005 20h10 HE

Ville de Montréal-Complexe environnemental de Saint-Michel : Une entrée digne d'un grand parc

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 18 oct. 2005) - La responsable du mont Royal, des parcs et des espaces verts, des muséums nature et de la condition féminine au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, madame Helen Fotopulos et le vice-président exécutif et directeur général de la TOHU, monsieur Charles-Mathieu Brunelle, ont profité de la Semaine québécoise de réduction des déchets pour inaugurer aujourd'hui la nouvelle entrée principale du pôle culturel du Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) et de la TOHU, la Cité des arts du cirque.

"Cette entrée constitue une autre étape de franchie vers la réalisation de ce nouveau grand parc montréalais. Il s'agit de notre carton d'invitation grandeur nature à tous les Montréalaises et Montréalais pour qu'ils viennent découvrir cet espace vert en évolution que l'on veut à la fois éducatif, récréatif et culturel avec ses visites guidées, sa piste cyclable, ses aires de jeux pour les enfants, ses animations circassiennes et environnementales et j'en passe. De carrière à lieu d'enfouissement pour ultimement devenir un parc environnemental, l'entrée principale du CESM est digne du grand parc qu'il sera en 2020", a ajouté madame Fotopulos.

Pour sa part, monsieur Brunelle estime que cette nouvelle porte d'entrée illustre la solidité des liens qui nouent les destinées du Complexe environnemental de Saint-Michel et de la TOHU. "Nous en sommes maintenant à l'étape concrète du développement d'activités qui inviteront les visiteurs à s'approprier ces lieux uniques. Déjà, plus de 15 000 visiteurs issus du quartier Saint-Michel et du Grand-Montréal ont pu participer à des visites guidées de nos installations et du CESM, s'ouvrant ainsi à l'histoire des arts du cirque et aux grands enjeux environnementaux qui touchent les communautés en milieu urbain. À titre de responsable de la programmation culturelle et environnementale du CESM, notre équipe s'emploiera à donner vie et sens à chacun des espaces du Complexe en collaborant avec les artisans porteurs du projet à la Ville de Montréal et avec les résidents du quartier Saint-Michel."

Ne pouvant être présente pour l'occasion, la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, madame Line Beauchamp, a déclaré : "Grâce à l'entente qui lie le ministère de la Culture et des Communications, la Ville de Montréal et la TOHU, toute la dimension d'accueil du Complexe environnemental de Saint-Michel a pu être intégrée à l'intérieur de la TOHU. Qui aurait cru, il y a 20 ans, que les arts du cirque auraient leur cité? Qui plus est, que celle-ci serait un modèle en matière d'intégration sociale et de développement durable. Je salue l'équipe de la TOHU qui a su mettre sa créativité au service de la collectivité et de l'environnement."

Une entrée principale à l'image de ce parc en évolution

Fruit d'une entente tripartite entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Ville de Montréal et de TOHU, la Cité des arts du cirque, la nouvelle entrée du CESM est plus qu'une voie d'accès, elle est une véritable esplanade reliant le pôle culturel du Complexe à la rue Jarry. Conviviale, cette entrée, soit la rue Paul-Boutet, permet à la population d'accéder facilement au service d'accueil du CESM logé dans l'édifice de la TOHU ainsi qu'aux divers aménagements et bâtiments que l'on retrouve sur le site du CESM.

Près de trois millions de dollars (3M$) ont été investis pour aménager cet espace en harmonie avec la vocation environnementale de ce parc novateur tout en étant en continuité avec la TOHU qui l'entoure. L'aménagement met en vedette des composantes intrinsèques au lieu, tels que la pierre et l'énergie au moyen d'éléments de pavoisement et d'éclairage. Nous y retrouvons notamment, de part et d'autre de la rue Paul-Boutet, deux tours lumineuses s'élevant à 45 pieds qui expriment l'accumulation des déchets et l'énergie qu'ils produisent à travers des sections de polymères éclairées renfermant des matériaux récupérés. Des fûts thématiques et des balises reprenant les thématiques de la carrière et de l'enfouissement s'ajoutent aussi au décor.

La réalisation de cette entrée s'est effectuée dans le respect des principes de récupération et de recyclage associés au Complexe environnemental. En effet, les travaux ont été exécutés de manière à récupérer au maximum les infrastructures en place et à réutiliser le plus possible, dans le nouvel aménagement, les matériaux de recouvrement et de fondation.

Enfin, la rue Paul-Boutet se prolonge jusqu'à un belvédère qui offre une vue imprenable sur le futur espace vert. Elle a été conçue pour permettre la tenue d'événements socioculturels majeurs de manière à ce que les Montréalaises et les Montréalais s'approprient l'endroit. Un nouveau stationnement facilitant l'accès au site pour la population complète le projet.

Le CESM : un exemple de développement durable

LE CESM constitue le plus vaste projet de réhabilitation environnementale jamais entrepris par la Ville de Montréal. Ce qui était auparavant un site d'enfouissement installé dans une carrière abandonnée est aujourd'hui devenu le CESM, une vitrine sur l'environnement et un haut lieu de l'animation et de la sensibilisation aux questions environnementales.

Projet unique et novateur, le CESM a remporté au cours des dernières années des prix prestigieux, dont le "Gold Award" pour la catégorie Développement durable et le "Special Award" toutes catégories confondues lors des International Awards for liveable Communities 2004. Le programme national Collectivités en fleurs-Communities in bloom a aussi décerné en septembre 2004 "Cinq fleurs" ainsi qu'une "Mention spéciale" au CESM.

Rappelons que depuis 1995, la Ville de Montréal et ses partenaires tant publics que privés ont injecté plus de 110 millions de dollars pour la réalisation de plusieurs travaux visant à rendre accessible à la population le site du CESM et à y développer des activités éducatives, culturelles et récréatives dans le respect des principes du développement durable. Le CESM, qui s'étend sur 2km2, soit une superficie comparable au parc du Mont-Royal, fait d'ailleurs partie du réseau des quatre grands parcs à vocation métropolitaine.

Renseignements

  • Source :
    Ville de Montréal
    ou
    Renseignements :
    Natacha Beauchesne
    Ville de Montréal
    (514) 872-6013
    ou
    Colette Proulx
    Ministère de la Culture et des Communications
    (514) 873-2979
    ou
    Stéphane Lavoie
    TOHU
    (514) 374-3522, poste 2235