Ville de Montréal

Ville de Montréal

07 juin 2005 17h00 HE

Ville de Montréal : Dévoilement du buste d'Émile Nelligan, Le poète revient chez lui!

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 7 juin 2005) - Madame Francine Senécal, vice-présidente du comité exécutif, responsable de la Culture et du Patrimoine, la mairesse de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, madame Helen Fotopulos, et le président de la Fondation Emile-Nelligan, monsieur Michel Dallaire, ont procédé au dévoilement du buste de l'illustre poète Emile Nelligan au square Saint-Louis. L'ancienne demeure du poète, rue Laval, est située tout près du square Saint-Louis. La création et l'installation de cette oeuvre d'art public ont été réalisées par voie de concours en partenariat avec la Fondation Emile-Nelligan qui fête cette année ses 25 ans. Cette fondation a été créée par le neveu du poète, monsieur Gilles Corbeil.

"Le buste représentant Emile Nelligan rend un hommage mérité à l'un des poètes montréalais les plus reconnus. Sa vie tragique et la fulgurance de son oeuvre sont inscrites dans l'imaginaire national comme un appel au dépassement de soi dans l'Art. Ce buste rappelle également l'influence du square Saint-Louis sur la littérature et les arts québécois, alors que le quartier environnant est depuis longtemps habité et fréquenté par les artistes. Cette oeuvre prend également tout son sens, au moment où Montréal est désignée Capitale mondiale du livre. Jusqu'à ce jour, il était impossible d'oublier Emile Nelligan; voilà qu'il revient pour rester ", de déclarer madame Senécal.

"Depuis toujours, le Plateau Mont-Royal foisonne de poètes, de lecteurs, d'éditeurs, d'artistes de toutes provenances et de toutes disciplines. Le square Saint-Louis a été, au fil des ans source d'inspiration pour plusieurs artistes, dont Emile Nelligan. Il n'y manquait qu'un coin dédié à honorer sa mémoire dans le jardin de son enfance", d'ajouter la mairesse de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, madame Fotopulos.

L'artiste : Roseline Granet

Le concours pour la création du buste d'Emile Nelligan a été lancé sur invitation au printemps 2004. Des sculpteurs québécois, canadiens et de l'étranger ont soumis leur proposition artistique et c'est celle de l'artiste française Roseline Granet qui a été retenue. Ses sculptures se retrouvent dans plusieurs villes d'Europe, dont Paris et Berlin. Elle est connue au Québec, pour son oeuvre d'art à l'effigie de Jean-Paul Riopelle acquise en 2003, par le Musée national des beaux-arts du Québec. Elle a aussi réalisé une autre représentation de Jean-Paul Riopelle acquise par la Banque Nationale et qui sera bientôt installée sur la place Jean-Paul-Riopelle.

"Quant on m'a montré la photo de Nelligan que je ne connaissais pas, j'ai aussitôt été émue : sa grande jeunesse, sa beauté, son regard fier et lointain. Sa bouche sensuelle m'a séduite et j'ai accepté d'essayer. Après, le combat a commencé, j'ai travaillé en plâtre direct, je l'ai cassé, recassé, avec toujours " la photo " près de moi, et des moments d'espoir, d'autres de désespoir. Et puis, un jour j'ai arrêté : la sculpture était prête à vivre son destin de sculpture sans moi. Il me reste l'espoir que le poète, que j'admire, continu d'exister en elle", a déclaré l'artiste Roseline Granet.

Cette sculpture s'ajoute aux quelque 300 oeuvres d'art public de Montréal, dont 225 sont érigées sur des sites extérieurs tandis que 75 oeuvres sont intégrées à l'architecture. " En étant offert à la vue de tous, le buste d'Emile Nelligan accomplit une mission tout à la fois éducative, historique et identitaire. Voilà donc pourquoi il est si important de rendre accessible de telles oeuvres dans les lieux publics montréalais. C'est ce travail qu'accomplit depuis 15 ans le Bureau d'art public de la Ville de Montréal, un travail d'ailleurs confirmé par la Politique du patrimoine qui a été adoptée récemment ", a conclu madame Senécal.

Le jury du concours était composé de Michel Dallaire, designer et président de la Fondation Emile-Nelligan, Stéphane Aquin, conservateur à l'art contemporain au Musée des Beaux-Arts de Montréal, Marie-Andrée Beaudet, professeure titulaire au Département des littératures de l'Université Laval et secrétaire-trésorier de la Fondation Emile-Nelligan, Gilles Tremblay, compositeur et vice-président de la Fondation Emile-Nelligan et Francyne Lord, commissaire à l'art public à la Ville de Montréal.

Renseignements

  • Source :
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    Bernard Larin
    (514) 872-9998
    ou
    Renseignements :
    Service du développement culturel, de la qualité
    du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle
    Claire Rocher, chargée de communication
    (514) 872-9080