Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

23 juin 2005 13h00 HE

Ville de Montréal/Le carrefour devient Carrousel : Dévoilement d'une oeuvre d'art public de Michel Goulet à l'Ile-des-Soeurs

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 23 juin 2005) - Madame Francine Senécal, vice-présidente du comité exécutif, responsable de la culture et du patrimoine, et monsieur Georges Bossé, maire de l'arrondissement de Verdun, ont inauguré une nouvelle oeuvre d'art public à L'Ile-des-Soeurs, le Carrousel de l'Ile, de Michel Goulet. Cette création occupe tout le centre d'un carrefour giratoire. Il s'agit d'un emplacement de choix pour une oeuvre dont la qualité d'exécution artistique est remarquable.

"Nous sommes privilégiés d'avoir pu compter sur la collaboration de Michel Goulet, un artiste de réputation internationale, pour la création de l'oeuvre d'art du carrefour giratoire Les occupants des véhicules qui emprunteront ce carrefour pourront se plaire à explorer les nombreux aspects de l'oeuvre. Pendant les quelques secondes que durera ce contact, l'oeuvre pourra éveiller des souvenirs ou susciter une émotion, ne serait-ce que le plaisir de la découverte. Chaque passage fournira l'occasion d'une nouvelle exploration furtive. Comme dans un véritable carrousel, l'observateur sera aussi un acteur!" a déclaré Francine Senécal.

"Je suis heureux du choix de l'oeuvre car je crois que par sa conception et son aspect visuel, elle s'insère dans le paysage champêtre de L'Ile-des-soeurs. Pour les automobilistes, elle attirera l'oil et je suis convaincu, que par son originalité, cette oeuvre sera visitée par de nombreux promeneurs à pied ou à bicyclette. Je suis persuadé que le Carrousel de l'Ile deviendra rapidement un élément d'identité et de référence non seulement pour les résidants de L'Ile-des-Soeurs, mais aussi pour tous les Montréalais", a souligné Georges Bossé.

Le Carrousel de l'Ile

L'oeuvre inaugurée est composée de douze (12) scènes qui illustrent les rapports humains à partir de deux notions : l'île et l'archipel. Au moyen d'éléments sculpturaux principalement faits d'acier et de laiton, le Carrousel représente d'une manière toute personnelle des objets ou des images connus, telles une colonne Morris ou la pochette du disque Abbey Road, des Beatles. Il appelle aussi au jeu ou à la réflexion en associant des objets du quotidien, comme ces trois chaises renversées et empilées, dont la plus haute supporte un globe, ou ce long mat surmonté d'un ruban symbolisant l'espoir. Des végétaux sont aussi joints à l'oeuvre pour évoquer des éléments de paysage.

Parlant du Carrousel, Michel Goulet dit : "Cette oeuvre, avec ses douze spectacles remarquables, marque le passage du tourbillon de la Vie (la ville) au Havre de paix (l'île) et vice versa".

L'artiste Michel Goulet

Michel Goulet est depuis longtemps connu comme une des principales figures de la nouvelle sculpture québécoise. En 1990, il a remporté le prix Paul-Emile-Borduas, la plus haute distinction accordée à un artiste par le gouvernement du Québec. Il a également représenté le Canada à la Biennale de Venise, en 1988. Il est l'auteur de plusieurs oeuvres publiques majeures, notamment Les leçons singulières I et II, à la place Roy et au belvédère Léo-Ayotte, à Montréal, Le Jardin des curiosités, à Lyon, et Fair Grounds, à Toronto. Michel Goulet a largement contribué à influencer l'art public en créant un nouveau langage qui s'appuie sur des objets utilitaires.

La commande de l'oeuvre d'art public

Madame Senécal a rappelé que le Carrousel de l'Ile est le fruit d'une étroite collaboration entre la Ville de Montréal et l'arrondissement de Verdun. La commande de l'oeuvre a sollicité l'expertise municipale en matière de parcs et de culture, et a franchi plusieurs étapes notamment un concours sur invitation, la composition du jury et le choix de l'artiste, la commande des matériaux et enfin, l'installation des divers éléments de l'oeuvre.

"L'inauguration du Carrousel de l'Ile illustre l'importance que la Ville de Montréal accorde aux oeuvres d'art public. Propriétaire d'une collection de quelque 300 oeuvres, dont 225 sont érigées sur des sites extérieurs et 75 oeuvres sont intégrées à l'architecture la Ville s'engage, dans la Politique du patrimoine et la future Politique de développement culturel à gérer de manière exemplaire ce patrimoine collectif", a conclu Francine Senécal.

Le jury

Rappelons que le jury était constitué de sept (7) personnes : Lise Lamarche, professeure d'histoire de l'art à l'Université de Montréal, Nycole Paquin, professeure d'histoire de l'art à l'Université du Québec à Montréal, Georges Curzi, collectionneur d'art et membre du conseil d'administration du Musée d'art contemporain de Montréal, Yasmina Daha, chef de division Culture et bibliothèque à l'arrondissement de Verdun, Benoît Malette, chef de division à la direction de l'Aménagement urbain et des services aux entreprises de l'arrondissement de Verdun, Michel Collins, urbaniste à l'agence Municonsult, représentant des citoyens de L'Ile-des-Soeurs et Francyne Lord, commissaire à l'art public au Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle.

Renseignements

  • Source : Cabinet du maire et du comité exécutif
    Bernard Larin
    (514) 872-9998
    ou
    Renseignements : Claire Rocher
    Chargée de communication
    Service du développement culturel
    de la qualité du milieu de vie
    et de la diversité ethnoculturelle
    (514) 872-9080