Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

13 oct. 2006 14h04 HE

Ville de Montréal : Les faits saillants du comité exécutif du 11 octobre 2006

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 13 oct. 2006) - Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Frank Zampino, a présenté un compte rendu des principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif à sa séance du 11 octobre 2006.

Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont autorisé le lancement d'un appel d'offres public pour la construction d'une station de pompage sur le trop plein du collecteur Mercier. Ce projet, évalué à approximativement 2,3 M$, vise à retenir les eaux à partir de l'exutoire du trop plein du collecteur Mercier et de les retourner ensuite par pompage dans le réseau d'égout local. Ces travaux, qui devraient débuter en novembre prochain, permettront notamment de diminuer le nombre de débordements vers le fleuve Saint-Laurent. Ils sont un pré-requis pour l'acceptation par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec de la poursuite du projet de développement domiciliaire "Les cours Lafontaine", situé dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Les membres du CE ont octroyé une série de contrats, dont :

- un contrat à la firme Hetek solutions, fournisseur unique, au montant total approximatif de 28 488 $ pour la fourniture d'un détecteur de méthane qui sera utilisé dans le cadre des activités de gestion des biogaz au Complexe environnemental Saint-Michel. Ce détecteur permettra de mieux déceler les migrations latérales du méthane.

- un contrat à SPG Hydro International inc., seul soumissionnaire, au montant total approximatif de 39 531 $ pour l'inspection à l'aide de plongeurs de la conduite principale qui alimente en eau le réservoir Mc Tavish. Ces travaux, qui seront effectués d'ici la fin octobre, visent à identifier la provenance des fuites d'eau sur la conduite qui alimente les pompes de la station de pompage Mc Tavish. Rappelons que le réservoir Mc Tavish assure l'alimentation en eau potable à un million de citoyens et à 500 000 personnes qui circulent quotidiennement au centre-ville.

- un contrat à Antagon International (9002-1205 Québec Inc.), le plus bas soumissionnaire conforme, au montant de 487 214 $, pour la réalisation de travaux de nettoyage et de renforcement du collecteur Saint-Jacques/Craig entre la rue University et le Square Victoria, dans l'arrondissement de Ville-Marie. Ces travaux sont requis afin d'assurer le fonctionnement adéquat et l'intégrité structurale de cette partie du collecteur qui passe dans la rue Saint-Antoine et qui assure la collecte des eaux usées et de ruissellement du bassin délimité au sud par la rue Saint-Antoine, au nord par la rue Notre-Dame, à l'est par la rue McGill et à l'ouest par la rue University. Ces travaux comprennent notamment le pompage et la dérivation temporaire du collecteur, le nettoyage et la disposition des sédiments, le renforcement d'environ 50 mètres linéaires du collecteur avec des plaques d'acier et le raccordement de cinq services d'égouts.

- un contrat à Les constructions RRN Inc., seul soumissionnaire, au prix de 28 446 $ pour l'exécution des travaux de réfection de la structure de chute et d'accès de l'intercepteur nord située à l'intersection du boulevard Perras et de la 71e Avenue, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Ces travaux permettront notamment d'améliorer la sécurité de la structure et la qualité de vie des résidants du secteur qui se plaignaient du bruit excessif provoqué par la torsion du cadre lors de la circulation des véhicules à cet endroit.

Le comité exécutif a approuvé la convention et a retenu les services professionnels des firmes Le Groupe Rousseau-Lefebvre inc. Teknica-HBA inc. et Ecogénie inc., pour une somme maximale de 198 866 $, pour la conception, la préparation des plans et devis et la surveillance d'aménagements riverains et naturels et pour le contrôle de l'érosion projetés dans le parc René-Lévesque, situé dans l'arrondissement de Lachine. Ces travaux, qui débuteront à l'été 2007, visent notamment à restaurer la rive dans les secteurs où la pérennité des ouvres d'art et des équipements récréatifs situés à proximité de l'eau est menacée. Les travaux contribueront également à rendre la rive plus sécuritaire pour les usagers qui fréquentent le parc. Le conseil d'agglomération devra aussi approuver cette décision.

Les membres du CE ont octroyé un contrat à la firme Les conseillers KHEOPS technologies inc., fournisseur unique, d'une somme maximale de 95 576 $, pour la fourniture de ressources spécialisées en JMap aux fins du déploiement du système de Gestion des demandes de travail (GDT) dans les arrondissements de Montréal. Ce système, qui fut implanté avec succès en projet pilote dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, permettra de traiter plus efficacement les requêtes en provenance des citoyens, requêtes qui s'adressent au secteur des travaux publics dans 80 % des cas. La performance de ce système se retrouve dans l'utilisation régulière des fonctions de nature géomatique ou spatiale pour localiser les requêtes des citoyens, analyser, planifier et faire le suivi des travaux à réaliser par les différentes équipes de travaux publics.

Le CE a octroyé à la firme L'Agence Le Monde, le plus bas soumissionnaire conforme, pour un montant de 177 933 $, un contrat d'une durée de 60 mois, pour le service d'interprétariat judiciaire et de traduction légalisée réservé à l'usage exclusif du Service de police de la Ville de Montréal. Ce contrat est impératif afin de fournir, tel que le stipule la loi, un service d'interprètes à qui le requiert.

Les membres du CE ont également octroyé une contribution financière de 15 000 $ au Centre du théâtre d'aujourd'hui pour le projet Bashir Lazhar et une autre de 10 000 $ au Festival international de théâtre jeune public du Québec (1992) inc/Festival les Coups de théâtre pour le projet La parole aux enfants dans les médias, totalisant ainsi 25 000 $ dans le cadre du volet du Programme montréalais d'action culturelle de l'Entente MCCQ-Ville pour des projets de médiation culturelle qui favorise l'accès des citoyens aux arts et à la culture.

Le comité exécutif a également versé 50 000$ à la Société du Havre de Montréal (SHM) pour la réalisation d'une étude complémentaire sur la circulation dans le cadre de l'évaluation de la phase 1 du projet de réaménagement de l'autoroute Bonaventure et a approuvé un protocole d'entente entre la Ville de Montréal et cet organisme établissant les modalités et conditions de versement de cette contribution. Cette étude, qui sera effectuée en étroite collaboration avec les services municipaux concernés, devra proposer des mesures permettant d'atténuer les impacts du réaménagement de l'autoroute Bonaventure en plus de suggérer des mesures préférentielles pour le transport collectif.

Le CE a autorisé la création d'une traverse d'écoliers à l'intersection des rues Des Ormeaux et Dubuisson et a procédé à l'abolition de la traverse d'écoliers à l'intersection des rues Des Ormeaux et Tellier, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Ces réaménagements, qui ont pour but d'assurer la sécurités des élèves piétons sur le chemin de l'école, font suite à la fermeture de l'école Le Caron qui a entraîné le déplacement de la clientèle écolière vers d'autres écoles du secteur.

Enfin, les membres du comité exécutif ont autorisé une dépense de 450 000 $ financée par le Service des infrastructures, transport et environnement (SITE) pour la réalisation d'un projet pilote en collaboration avec la Direction de la gestion stratégique des réseaux afin d'améliorer les procédures standards d'entretien du réseau d'aqueduc et d'égout et ont autorisé le lancement des appels d'offres requis. Le projet pilote s'effectuera dans l'arrondissement de Ville-Marie et comportera quatre volets, soit : le nettoyage de puisards (200 000 $), le nettoyage et l'inspection télévisuelle de conduites d'égouts problématiques (100 000$), la recherche de fuites d'eau (100 000$) ainsi que l'entretien et le remplacement de vannes et de chambres de vannes sur le réseau d'aqueduc (50 000 $). Cette approche préventive, qui s'inscrit dans la stratégie de gestion efficace de l'eau, vise à diminuer à court terme les coûts d'entretien et d'intervention.

Renseignements

  • Source : Ville de Montréal
    Renseignements : Richard Caron
    514-872-9859
    ou
    Bernard Larin
    514-872-9998
    ou
    Darren Becker
    514-872-6412